Aleix Espargaró "ne comprend pas" pourquoi Dovizioso ne revient pas

Aleix Espargaró admet "ne pas comprendre" pourquoi Andrea Dovizioso ne s'engage pas à courir en course pour Aprilia en MotoGP l'année prochaine, mais souligne que rien n'a encore été décidé.

Aleix Espargaró "ne comprend pas" pourquoi Dovizioso ne revient pas

Andrea Dovizioso se fait désirer ! Alors qu'un guidon de pilote titulaire l'attend fermement chez Aprilia, le pilote italien tarde encore à prendre une décision concernant un possible retour en Grand Prix, après avoir néanmoins confirmé son implication avec le constructeur en qualité de pilote de développement pendant le reste de l'année 2021. Après que la possibilité de s'inscrire en tant que wild-card cette saison a été écartée par le principal intéressé, se pose désormais la question de savoir si le #04 reviendra ou non pour une saison complète l'an prochain avec le constructeur dont les progrès sont particulièrement marqués.

Lire aussi :

Dovizioso pense pour le moment au programme de tests

Aleix Espargaró aimerait voir Dovizioso franchir le pas mais constate que les discussions que souhaite pour le moment avoir l'Italien ne concernent que son programme en qualité de pilote essayeur. Du reste, cette aide déjà solide ravit celui qui considère que l'apport d'un pilote du calibre de Dovizioso ne peut être qu'excellent pour le projet.

"C'est toujours super d'avoir quelqu'un comme Dovi en tant que pilote d'essais", commentait au Mugello Aleix Espargaró, actuel pilier d'Aprilia sur qui l'essentiel du développement s'est reposé ces dernières années. "C'est confirmé et j'ai vu son planning pour les prochains mois : il va avoir un programme chargé, avec beaucoup de tests, ce qui est très bon pour nous. Il semble aussi que la nouvelle version de la moto va arriver plus tôt, cette fois. L'équipe se développe beaucoup et l'équipe de tests qu'on a est bien meilleure que par le passé : Dovi aura un test team d'un très haut niveau. Pour le moment, dès qu'on a quelque chose de nouveau, je dois immédiatement l'essayer en EL1 sans que cela ait été testé avant, et ça n'est pas la meilleure façon de faire. Alors avoir une équipe de test solide va beaucoup nous aider. Je félicite Aprilia pour ce recrutement."

Lire aussi :

Espargaró souhaite une référence à laquelle se frotter en 2022

Le vainqueur de 15 courses dans la catégorie reine dit apprécier son année sabbatique, même si celle-ci est, on l'a compris, bien chargée avec le programme d'essais concocté par Aprilia. Espargaró ne cache pas qu'il aimerait vivement que Dovizioso le rejoigne sur la grille l'an prochain, ne manquant d'ailleurs pas de faire remarquer que sa présence pourrait aussi lui permettre de faire monter sa propre cote.

"Je l'ai souvent dit, ces dernières années Andrea était une référence, comme une idole, pas pour le nombre de courses qu'il a gagnées, mais pour la manière dont il abordait les courses, le fait qu'il travaillait très dur et l'intelligence qu'il avait dans son approche des courses", poursuit Espargaró. "L'avoir dans le stand sera donc positif. Ce n'est que le début, car il va faire des tests pour nous durant toute l'année. J'espère pouvoir apprendre un peu à ses côtés et je vais essayer de placer la moto au top comme il l'a fait avec la Ducati."

Dovizioso a signé pour un programme d'essais avec Aprilia jusqu'à la fin de l'année, après avoir déjà essayé la moto lors de sorties privées à Jerez et au Mugello. La RS-GP 2021 est la moto la plus puissante qu'Aprilia ait utilisée en MotoGP, et Espargaró est actuellement septième au classement, après avoir obtenu des résultats réguliers dans le top 10 cette saison. Interrogé en ce début de week-end sur les rumeurs liant le pilote Moto2 Joe Roberts – qui a refusé une offre d'Aprilia pour 2021 – à la deuxième RS-GP pour 2022, Espargaró redit souhaiter convaincre Dovizioso des qualités de cette machine dont il voudrait qu'elle soit sienne aussi l'an prochain.

"En ce qui concerne mon coéquipier, je ne comprends pas pourquoi Andrea ne veut pas courir. Je veux dire, ce n'est pas encore décidé. Quand j'ai parlé avec Massimo [Rivola, team manager Aprilia], rien n'était encore décidé. Donc la porte est toujours ouverte pour qu'Andrea me rejoigne l'année prochaine, je pense."

"Il sera plus que bienvenu et j'ai dit à plusieurs reprises que ce serait génial de l'avoir à bord car c'est un très bon pilote et si je suis capable de le battre en piste, ma crédibilité sera plus grande car, comme tout le monde le sait et comme je l'ai dit à plusieurs reprises, au moins l'année dernière, et il y a deux ans et trois ans – à part Marc [Marquez] – il a été le meilleur pilote du plateau. Ce serait donc formidable de l'avoir à bord mais je pense aussi qu'un jeune pilote à mes côtés est une très bonne option. Mais peut-être que l'année prochaine, ce ne serait pas mal d'avoir quelqu'un avec plus d'expérience, parce que la moto évolue et est bien meilleure, mais ce n'est pas [encore] une moto gagnante."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Álex Rins forfait pour Barcelone après une chute à vélo
Article précédent

Álex Rins forfait pour Barcelone après une chute à vélo

Article suivant

Sylvain Guintoli ne remplacera pas Álex Rins à Barcelone

Sylvain Guintoli ne remplacera pas Álex Rins à Barcelone
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021