Limites de piste : Aleix Espargaró veut des sanctions plus fortes

Aleix Espargaró est partisan d'une application plus stricte du règlement sur les limites de piste, pour sanctionner les pilotes dès le deuxième passage dans la zone verte. Le Catalan ne comprend pas les multiples jokers actuellement accordés.

Limites de piste : Aleix Espargaró veut des sanctions plus fortes

Le respect des limites de la piste a encore fait débat au Grand Prix des Pays-Bas, Pecco Bagnaia ayant été sanctionné par un long lap pour de trop nombreux passages hors du circuit. Le règlement prévoit qu'un pilote passé trois fois dans la zone verte autour de la piste reçoit un avertissement et qu'il est sanctionné au cinquième passage, par un long lap ou à travers une pénalité en temps si l'infraction est commise en fin de course.

Des capteurs ont été placés sur les circuits pour mieux identifier les passages hors piste des pilotes, ce qui mène à des annulations de chronos à chaque séance, tandis qu'au Mugello, Miguel Oliveira et Joan Mir ont tous les deux été sanctionnés pour des infractions dans le dernier tour, même s'ils ont finalement conservé leurs positions sur le podium.

Lire aussi :

Le sujet est régulièrement évoqué dans la Commission de sécurité et Aleix Espargaró milite pour un règlement nettement plus strict, avec une pénalité dès le deuxième passage derrière la ligne blanche. "Mon opinion est que, si je décidais de la règle, [on pourrait toucher] la zone verte une fois et la seconde fois ça serait un long lap penalty", a déclaré le pilote Aprilia. "Pourquoi devrions-nous avoir quatre jokers pour toucher le vert ?"

"Avant [quand il y avait de l'herbe synthétique] c'était très glissant, ce n'était pas de l'asphalte, donc si on la touchait on perdait trois ou quatre secondes, ou parfois à Assen, on pouvait chuter s'il avait plu la veille, donc on permet de toucher [le vert] quatre fois ? Je ne comprends pas cette règle, donc on pousse beaucoup depuis les derniers mois pour la supprimer. Si je devais décider, j'aimerais laisser une chance pour des questions de sécurité, mais au second contact une pénalité long lap, et j'espère que ça sera le cas. C'est la seule chose que je peux vous dire."

Parvenir à un consensus entre les pilotes sera difficile, car Aleix Espargaró s'oppose à Fabio Quartararo, qui jugeait les sanctions trop fortes : "On sort de deux ou trois centimètres sur le vert et on est pénalisé d'une position alors qu'on ne gagne pas de temps. Pour moi c'est un petit peu trop", a estimé le Français au Sachsenring, s'inscrivant dans la lignée d'un Joan Mir partisan d'une application de la règle avec plus d'humanité. Jack Miller a en revanche jugé nécessaire de sanctionner les abus et il s'est exprimé en faveur de la règle actuelle.

Lire aussi :

Quartararo avait également exprimé son mécontentement après sa pénalité de trois secondes à Barcelone, pour être revenu en piste trop rapidement après un passage dans le dégagement du premier virage. Quartararo n'avait perdu que 0"7 dans l'incident alors qu'il aurait dû perdre une seconde entière pour ne pas être sanctionné. "Malheureusement, je n'ai pas encore une calculatrice dans le cerveau pour savoir si je perds une seconde ou pas", avait-il lâché.

La règle était en place à Assen, la direction de course ayant prévenu avant le départ qu'un pilote coupant la dernière chicane devrait perdre une seconde, ou une demi-seconde en cas d'infraction dans le dernier tour, la ligne d'arrivée étant très proche. La situation ne s'est finalement pas produite.

Avec Chloé Millois

partages
commentaires

Voir aussi :

Ducati préfère miser sur des jeunes que sur Maverick Viñales
Article précédent

Ducati préfère miser sur des jeunes que sur Maverick Viñales

Article suivant

KTM prêt à soutenir Danilo Petrucci au Dakar

KTM prêt à soutenir Danilo Petrucci au Dakar
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021