Aleix Espargaró certain que Viñales va vite s'adapter à l'Aprilia

Maverick Viñales découvre l'Aprilia à Misano ce mardi, avant de possibles débuts en course dès cette année. Aleix Espargaró est convaincu que son nouveau coéquipier sera vite prêt.

Aleix Espargaró certain que Viñales va vite s'adapter à l'Aprilia

Maverick Viñales se lance dans sa nouvelle aventure ce mardi. Après des semaines de tension chez Yamaha, qui ont atteint leur paroxysme au GP d'Autriche quand l'utilisation agressive de son moteur lui a valu une suspension avant d'entrainer son départ de l'équipe, Viñales découvre sa nouvelle équipe, Aprilia, pour un test de deux jours sur le circuit de Misano. Il s'agit d'une première étape avant ses débuts sur la RS-GP en course, possibles dès le GP d'Aragón à la fin de la semaine prochaine si le constructeur de Noale le juge suffisamment prêt.

Aleix Espargaró est impatient d'accueillir son ami, avec qui il a déjà partagé une équipe durant deux ans chez Suzuki. Le Catalan est persuadé que Viñales serait très vite à son aise sur une Aprilia qu'il juge similaire à la Yamaha. "On discute presque tous les jours parce qu'on a de bonnes relations, on parle de beaucoup de choses", a confié celui qui vient d'offrir à la marque son premier podium en MotoGP à Silverstone. "Évidemment, ces derniers jours, on a plus parlé de moto, d'Aprilia. Mais je ne pense pas que ça sera difficile pour lui. Ça fait longtemps que je n'ai pas piloté une Yamaha, mais sincèrement, notre RS-GP 21 est la moto la plus proche que j'ai pilotée de la Yamaha."

"Il va devoir s'adapter à l'accélérateur. Depuis deux ans, j'ai beaucoup travaillé sur le lien jusqu'au moteur avec les ingénieurs motoristes, pour que ce soit plus doux mais avoir en même temps tout le couple le plus vite possible, parce que j'aime le sentir immédiatement. J'ai beaucoup travaillé sur ça et je crois qu'il va apprécier. Je pense qu'il va devoir s'adapter au niveau d'appui de la RS-GP 21 parce que j'ai dû le faire en début de saison, par rapport aux précédentes motos."

Lire aussi :

"Mais globalement, je pense que ça ira. Il va immédiatement se sentir bien. Et je connais tout le monde dans l'équipe d'essais qu'il aura à Misano, j'ai fait des tests avec eux et sincèrement, c'est une très bonne équipe. L'équipe d'essais d'Aprilia est très, très bonne cette année. Donc je pense qu'il sera très heureux dès qu'il montera sur la moto."

Aprilia n'a pas souhaité fixer d'échéance pour les débuts de Maverick Viñales en course, précisant que le test qui débute ce mardi a surtout pour but de préparer la saison 2022, mais Aleix Espargaró est convaincu que le #12 sera vite apte à piloter la machine italienne en course, et même que les Grands Prix lui offriront le meilleur cadre possible pour parfaire son adaptation.

"[Dani] Pedrosa a dit beaucoup de choses après sa couse en Autriche. Des commentaires très intelligents sur la différence entre les tests et la couse. Sur un Grand Prix, il a compris des choses très différentes. Donc quand on est en course, on affine sa compréhension de la moto et la vitesse. Mais il faut être prêt pour courir. Il peut le faire l'an prochain mais connaissant Maverick, s'il avait pu, il aurait été à Silverstone. Attendons de voir les essais de Misano mais selon moi, c'est sûr qu'il sera prêt à courir en Aragón."

L'arrivée de Maverick Viñales est également une bonne nouvelle pour Aleix Espargaró, qui ne voulait plus porter seul les espoirs d'Aprilia. Cette titularisation fait suite à plusieurs mois de rumeurs, principalement autour d'Andrea Dovizioso, dont le manque de conviction dans le projet de la marque a frustré le pilote espagnol.

"Je suis très content parce que les deux derniers mois, on a entendu beaucoup de choses. [Pas seulement] depuis un mois ou un an, mais depuis un an et demi sur mon coéquipier, sur Aprilia. Je suis très content qu'Aprilia ait son top pilote, très content qu'après les problèmes avec Yamaha, il puisse vite piloter la RS-GP. Je ne suis pas heureux de ce qui lui est arrivé chez Yamaha, mais de l'autre côté je le suis parce qu'il connaît bien la Yamaha, donc il pourra comparer les deux motos pour nous aider. Ça sera frais dans son esprit. Donc je suis impatient qu'il fasse le test, d'entendre ses commentaires et de voir ce qu'il pense de ma moto. Bien, notre moto, maintenant."

Lire aussi :

Avec Angus Martin

partages
commentaires

Voir aussi :

Bagnaia : Un rythme "de Moto2" à cause d'un nouveau souci de pneu

Article précédent

Bagnaia : Un rythme "de Moto2" à cause d'un nouveau souci de pneu

Article suivant

Formule 1, MotoGP et WRC restent sur Canal+

Formule 1, MotoGP et WRC restent sur Canal+
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021