Aleix Espargaró a été opéré pour un arm-pump

Aleix Espargaró a été opéré pour un arm-pump ce lundi à Barcelone. Le Catalan devrait être parfaitement remis pour le GP d'Italie, à la fin de la semaine prochaine.

Aleix Espargaró a été opéré pour un arm-pump

Après Iker Lucona, Jack Miller et Fabio Quartararo, c'était au tour d'Aleix Espargaró d'être opéré pour un syndrome des loges ce lundi. Gêné par son avant-bras droit depuis plusieurs semaines, le pilote Aprilia s'est rendu à la première heure à l'Hôpital Dexeus de Barcelone pour subir cette intervention qui consiste à sectionner la loge dans laquelle se trouve le muscle, gonflé par les fortes sollicitations sur les motos. 

Déjà affaibli par cet arm-pump à Jerez, Espargaró ne cachait pas ses réticences à passer entre les mains des chirurgiens, doutant autant de la nécessité d'une intervention pour traiter le mal que de sa capacité à être pleinement remis à temps pour le GP d'Italie. "Je suis très, très inquiet au sujet du Mugello parce que c'est le pire circuit pour un arm-pump et que c'est aussi le 100e Grand Prix pour Aprilia… alors je ne veux pas être opéré !" expliquait-il avant le début du week-end au Mans. "Je déteste cette situation ! Mais je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour être dans la meilleure condition possible pour Aprilia au Mugello, et donc si l'on me recommande ça, alors je suivrai ces recommandations. C'est décidé."

C'est le Dr Ángel Charte, directeur médical du MotoGP, qui a finalement convaincu Espargaró de se faire opérer au lendemain d'un GP de France au cours duquel il n'a pourtant ressenti aucune gêne particulière. Le pilote précisait encore après l'arrivée ne pas être "convaincu à 100%" du bien-fondé de l'intervention, pourtant déjà planifiée, et se disait "un peu en colère" de se retrouver dans cette situation.

Lire aussi :

Le circuit du Mans n'est pas le plus exigeant physiquement et les conditions pluvieuses ont réduit le rythme et par la même occasion les sollicitations sur les organismes des pilotes, comme en a également profité Marc Márquez, capable d'afficher un très bon rythme sur piste humide alors qu'il n'a pas encore retrouvé une condition optimale. En revanche, les prochaines semaines s'annoncent intenses pour les pilotes puisqu'ils vont disputer quatre courses en cinq week-ends, une série qui débutera par le Mugello, l'une des pistes les plus physiques du calendrier.

Les pilotes semblent de plus en plus fatigués par des machines toujours plus performantes et exigeantes. En plus des différents cas de syndromes des loges, Álex Rins et Danilo Petrucci évoquent régulièrement des douleurs ou fatigues du bras droit, le premier s'étant blessé à l'épaule l'an dernier et le second payant aussi les conséquences d'une chute en 2020, avec deux hernies dans le cou.

partages
commentaires

Voir aussi :

Aprilia a gâché une "grande opportunité" avec ses soucis techniques

Article précédent

Aprilia a gâché une "grande opportunité" avec ses soucis techniques

Article suivant

Viñales : "Quartararo a eu assez de courage" sur piste humide

Viñales : "Quartararo a eu assez de courage" sur piste humide
Charger les commentaires
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021