Aleix Espargaró plus serein depuis que Pol ne court plus

Aleix Espargaró a reconnu que, jusqu'à l'an passé, il avait la boule au ventre quand il voyait un incident, s'inquiétant immédiatement pour son frère, Pol Espargaró. Il reconnaît donc un certain soulagement à ne plus le voir sur la grille.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team, Pol Espargaro, Tech3 GASGAS Factory Racing

Les fratries ont été nombreuses en MotoGP ces dernières années. Lors de sa dernière saison en 2021, Valentino Rossi a partagé la grille avec son demi-frère Luca Marini, l'année suivante a vu Darryn et Brad Binder s'affronter et cette année, Álex et Marc Márquez sont redevenus coéquipiers chez Gresini, après avoir été brièvement associés dans l'équipe Honda officielle.

Les Márquez sont aujourd'hui la dernière fratrie du plateau alors que durant de nombreuses années, les seuls frères qui couraient ensemble en MotoGP étaient Aleix Espargaró, présent à temps plein depuis 2012 après une première apparition en 2011, et son frère Pol, arrivé en 2014.

Le plus jeune des deux a vu son rôle changer au terme de la saison passée, abandonnant son poste de titulaire chez Tech3 pour devenir pilote d'essais de KTM, et faire ainsi place à Pedro Acosta. Très ému lors du dernier départ de Pol, à Valence l'an passé, Aleix admet être désormais soulagé de ne plus voir son petit frère prendre des risques, surtout après sa grave blessure l'an passé.

"Pour moi, c'est mieux", reconnaît le pilote Aprilia. "Quand je vois un drapeau rouge en piste, je n'ai pas besoin d'être super inquiet avant de comprendre si c'est lui ou pas. Je ne souhaite à personne de se blesser, mais quand ton frère a une grosse chute comme cela a été son cas ici l'année dernière, c'est vraiment très, très difficile."

Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP and Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3, Yamaha

Aleix Espargaró et Pol Espargaró, ici en 2016, ont cohabité pendant dix saisons sur la grille.

Photo de: Mirco Lazzari

Ce constat n'est pas égoïste puisque selon Aleix, Pol s'épanouit dans son nouveau rôle, avec une pression moins forte que celle qu'il connaissait lorsqu'il était titulaire : "Je crois que Pol est plus heureux que ce à quoi je m'attendais la saison dernière."

"Et je pense que lui non plus ne s'attendait pas à être aussi content, mais il prend du plaisir dans son job en tant que pilote d'essais, il apprécie d'être plus détendu au circuit. Je sais aussi qu'il apprécie d'essayer d'être aux côtés de Pedro, de lui apprendre des choses et de l'aider. Je le vois heureux, c'est le seul but dans la vie." 

Pol Espargaró n'a pourtant pas fait ses adieux à la compétition et KTM prévoit de l'aligner plusieurs fois en Grand Prix cette année, en partageant entre Dani Pedrosa et lui les six wild-cards dont la marque bénéficie grâce au nouveau système de concessions. La première d'entre elles sera toutefois accordée à Pedrosa, fin avril à Jerez.

Avec Léna Buffa

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Aldeguer se voit sur "la meilleure moto possible", quelle que soit son équipe
Article suivant Augusto Fernández soutenu par KTM dans l'adversité

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France