Aleix Espargaró : Le premier podium Aprilia "était pour moi à 100% aujourd'hui" !

Aleix Espargaró a signé un premier podium très attendu à titre personnel et pour son équipe Aprilia, dimanche, sur le Grand Prix de Grande-Bretagne. Réaction à chaud de celui qui avait annoncé ce résultat depuis le début du week-end, après avoir pourtant couru après le podium pendant sept ans !

Aleix Espargaró : Le premier podium Aprilia "était pour moi à 100% aujourd'hui" !

Chaussé des pneus medium-medium, Aleix Espargaró a signé le premier podium d'Aprilia dans l'ère MotoGP, dimanche, en Grande-Bretagne. Un résultat que le pilote espagnol avait annoncé avec foi et aplomb durant tout le week-end, et qui, selon lui, l'attendait depuis maintenant de nombreuses courses, aussi bien en raison des progrès réalisés par sa machine que par le niveau de pilotage que lui-même rappelle régulièrement afficher. Néanmoins, à ce jour, Aprilia courait encore après une arrivée dans le top 5, et avait connu de récentes désillusions avec des failles mécaniques alors que de bonnes positions de course étaient en effet occupées par son pilote, comme cette année au Mans et à Spielberg. Voici maintenant les choses revenues dans l'ordre, selon le principal intéressé, qui ne compte par ailleurs pas en rester là et s'annonce comme un candidat au podium sur d'autres manches cette saison. C'est ainsi avec fierté et une ambition non contenue que celui qui n'était plus monté sur un podium depuis sept ans a animé la conférence de presse d'après Grand Prix !

Lire aussi :

Il y a beaucoup de choses à dire au sujet de cette troisième place : tu avais l'air confiant quant au fait que tu pouvais le faire et tu l'as fait. Comment te sens -tu d'être de retour sur le podium, sept ans après ton dernier en MotoGP ?

Oui, ça fait longtemps ! Mais comme vous l'avez dit, c'était très important de terminer sur le podium cette année et au final le plus important est de faire grandir et d'améliorer la moto. Ce n'est pas un podium à cause des conditions météo ou d'autres qui chutent. Nous en avions été très proches, et finalement finir sur le podium est quelque chose qui me donne plus de motivation pour continuer à travailler, à faire progresser la moto. Et je pense que nous faisons un bon travail, nous sommes plus proches que jamais.

C'est fantastique pour Aprilia et je pense que nous méritons vraiment ce podium, parce que ça a été cinq très longues années. Particulièrement il y a deux ans, je souffrais beaucoup : la moto n'était pas compétitive et je chutais beaucoup, beaucoup ! C'était sincèrement l'une de mes années les plus difficiles, alors il semble finalement que les choses vont dans une meilleure direction et que le futur est prometteur pour nous. Espérons pouvoir garder cet élan !

Était-il vital d'avoir le podium cette saison ? Comment vas-tu avancer maintenant pour le reste de la saison ? As-tu des ambitions plus élevée grâce à ça ?

Aprilia fait vraiment de bons progrès depuis l'arrivée de Massimo Rivola [le team manager]. Nous avons beaucoup amélioré l'équipe et je pense que nous montrons maintenant que nous avons un bon potentiel. Il y a encore beaucoup de choses à faire progresser, et comme vous l'avez dit, l'année prochaine nous serons une équipe full factory. Maverick [Viñales] va rejoindre l'équipe, donc le futur a l'air bon pour nous.

La saison est encore en cours ; j'en veux de plus en plus, ce n'est jamais suffisant pour moi ! Mais maintenant, j'ai beaucoup moins de pression car tout le monde me posait la question : "est ce que ce sera la course du podium ?" Et maintenant, je l'ai. Alors allons en chercher d'autres, et Aragon est un circuit que j'adore alors continuons à travailler dur et essayer de faire progresser la moto.

Comment ont été les quelques premiers tours, lorsque tu t'es battu aux commandes avec Pol [son frère] ? Et le dernier, avec Jack [Miller] ? Tu as dû te dire : "non, c'est à mon tour, pas le tiens !"

Oui, les premiers tours ont été bons ! Je me suis senti très bien ce week-end avec le réservoir plein et au départ, je me suis senti compétitif et la moto fonctionnait bien. Lorsque j'ai vu Pol devant moi, j'ai essayé de le suivre mais quand j'ai vu que j'avais un meilleur rythme, j'ai tenté de le dépasser. Ensuite, j'ai fait une petite erreur et j'ai viré large et lorsque j'ai de nouveau préparé l'attaque, la moto s'est arrêtée net dans la ligne droite opposée, puis elle est repartie et j'ai perdu une paire de positions. J'ai donc perdu l'occasion de suivre Fabio et je savais parfaitement qu'il était celui qu'il fallait suivre… Ma course aurait été un petit peu plus facile si j'avais été en mesure de le suivre sur cinq ou six tours parce que j'aurais pu creuser un écart, mais je n'ai pas pu parce qu'il a fallu que je dépasse Pecco et mon frère, et Fabio était déjà une seconde devant et je ne pouvais pas le rattraper.

Dans le dernier tour, sincèrement, j'ai fait une grosse erreur parce que j'étais concentré sur Alex [Rins] pour essayer de l'attaquer pour la deuxième place et je n'ai pas vraiment fait attention à qui arrivait ! C'était une grosse erreur parce que j'ai ouvert la porte dans la dernière chicane, mais je pense qu'aujourd'hui j'ai piloté de manière assez douce et intelligente pour gagner plus de traction et pouvoir me défendre contre Jack. Mais comme vous l'avez dit, le podium était pour moi à 100% aujourd'hui ! J'en étais pleinement convaincu ! 

partages
commentaires
Sur un nuage, Quartararo ne s'est "jamais senti aussi bien"

Article précédent

Sur un nuage, Quartararo ne s'est "jamais senti aussi bien"

Article suivant

Un Márquez "trop optimiste" présente ses excuses à Martín

Un Márquez "trop optimiste" présente ses excuses à Martín
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021