Aleix Espargaró lui aussi touché par un arm-pump

Si le problème a été moins extrême que pour Fabio Quartararo, Aleix Espargaró va devoir passer des examens dès le début de semaine pour tenter d'éclaircir le problème d'arm-pump qu'il a rencontré à Jerez.

Aleix Espargaró lui aussi touché par un arm-pump

Fabio Quartararo n'a pas été le seul à souffrir de l'avant-bras droit pendant la course de Jerez. Aleix Espargaró a lui aussi indiqué avoir fini la course avec les symptômes du syndrome des loges, ce qui va le pousser à réduire sa présence sur le test post-course de lundi afin de se rendre à Barcelone pour y être examiné par les médecins.

"J'ai un peu souffert d’un arm-pump au bras droit sur les derniers tours de la course. Je n'avais pas la force de freiner fort et j'ai beaucoup souffert au bras droit, donc j’ai perdu un peu de performance sur les freins", explique le pilote Aprilia, longtemps en tête du groupe de poursuivants avant d'être repoussé par Takaaki Nakagami et Joan Mir pour finir sixième.

Lire aussi :

Alors que Quartararo est apparu incrédule après avoir manqué de force et fini la course avec un avant-bras dur comme de la pierre, Espargaró peine tout autant à comprendre l'origine du problème qui l'a touché. "Je ne pense pas que ce soit Jerez", souligne-t-il toutefois. "Je pense que ce sont les MotoGP qui sont toujours plus rapides, de plus en plus, avec plus d’appui, d’aérodynamique et de puissance. Nous ne sommes pas des machines contrairement aux motos, nous sommes humains, donc je ne sais pas comment nous pouvons nous améliorer."

"J'adore le fitness, j'aime m'entraîner, j'aime essayer différentes nouvelles choses pour être plus en forme mais je ne sais pas ce que nous pouvons faire pour nous entraîner par rapport à ça", s'interroge le pilote espagnol, déjà particulièrement affûté, au point qu'on lui prédit un avenir de coureur cycliste. "Je suis curieux de voir si je peux m'entraîner différemment, si je peux changer un peu la position de la moto pour gagner quelque chose. Je ne sais pas."

Le syndrome des loges désigne le manque de force, l'engourdissement, voire la tétanie de l'avant-bras engendrés par un muscle qui se trouve sous pression dans la membrane qui l'entoure. Mal récurrent chez les pilotes moto, il donne habituellement lieu à une opération minime qui consiste à couper la membrane afin de libérer cette pression que subit le muscle. Jack Miller et Iker Lecuona ont par exemple subi cette intervention après le Qatar, sans avoir à manquer de course par la suite.

"J'ai été opéré il y a plus de dix ans. Mais j’ai parlé avec le docteur Charte et peut-être que je dois me refaire opérer, car il se peut que le muscle soit à nouveau bloqué", explique Aleix Espargaró. "Je vais donc faire des examens demain et mardi. Sincèrement, j’ai souffert et ce n'est pas normal. Je n'ai pas souffert à Jerez par le passé. Alors, bien sûr, on a passé beaucoup de jours au Qatar, puis Portimão était aussi un circuit très exigeant, et maintenant ici. La course a été près de 20 secondes plus rapide que celle de l'année dernière ! L'accélération de la moto est tout simplement incroyable : d'un petit virage à l'autre, on arrive à plus de 200 km/h donc il faut le gérer. C'est très difficile."

"Je suis curieux car cela fait environ dix ans que je suis en MotoGP et je n’ai jamais vraiment eu ce problème donc c’est quelque chose de nouveau. Nous devons essayer de comprendre. Je suis un peu inquiet maintenant, pas pour Le Mans mais pour le Mugello : c’est, je pense, le pire circuit du calendrier ! J’ai vraiment beaucoup souffert sur la dernière partie de la course. Je n’étais pas le seul, alors voyons si j'arrive à mieux résoudre le problème qu’eux."

Avec Chloé Millois

partages
commentaires

Voir aussi :

Zarco : L'errance de Quartararo, "une chance" pour le championnat

Article précédent

Zarco : L'errance de Quartararo, "une chance" pour le championnat

Article suivant

Marc Márquez "détruit" mais satisfait après sa 2e course

Marc Márquez "détruit" mais satisfait après sa 2e course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021