Álex Márquez vise déjà un retour dans l'équipe d'usine Honda

Revigoré par deux bonnes courses, Álex Márquez souhaite rester sur cette lancée en 2021 et prouver à Honda qu'il mérite de retrouver le guidon de l'équipe factory. Alberto Puig rappelle que chez LCR, le pilote espagnol bénéficiera d'un statut de pilote d'usine.

Álex Márquez vise déjà un retour dans l'équipe d'usine Honda

Honda a décidé de titulariser Pol Espargaró en 2021, à la place d'Álex Márquez. Le timing choisi par le constructeur japonais a étonné puisqu'au moment de l'annonce, car Márquez n'avait pas encore disputé sa première course en MotoGP. Par la suite, ce choix a également fait débat sur le plan sportif, pour Honda comme pour Espargaró. Il y a quelques semaines, après les premiers succès de KTM, le pilote devait répondre aux doutes sur son choix de carrière. Après les deux podiums d'Álex Márquez, c'est la question inverse qui se pose : Honda a-t-il eu raison de rétrograder le plus jeune des frères Márquez dans le team LCR ?

La question a été soulevée par Jorge Lorenzo après le Grand Prix d'Aragón, théâtre d'une impressionnante remontée d'Álex Márquez. "Félicitations Álex, tu as montré que tu mérites d'être dans le HRC", a écrit le triple Champion du monde de la catégorie MotoGP sur Instagram. Alberto Puig assume le choix fait pour 2021. "Nous pensions que la décision prise était la bonne à l'époque et nous le pensons toujours", a précisé le team principal de Repsol Honda à DAZN. 

Lire aussi :

Márquez souhaite maintenant prouver à Honda qu'il mérite de retrouver un guidon dans l'équipe d'usine même si à ses yeux, son arrivée dans le team LCR ne doit être perçue comme une rétrogradation.

"J’ai accepté la situation, la décision de Honda", a expliqué Márquez en conférence de presse en Aragón. "C’est une bonne opportunité de continuer avec la famille LCR et de continuer à grandir là-bas. J’ai encore beaucoup de choses à améliorer, étape par étape. Ce n’est pas un pas en arrière, c'est un pas de côté. C’est un moyen de devenir plus fort, un pilote plus complet, et de progresser dans la catégorie MotoGP pour revenir, si j'ai l'opportunité et que les résultats sont bons, chez Repsol Honda. C’est mon objectif."

Honda va "suivre de près" l'évolution d'Álex Márquez

Alberto Puig rappelle que chez LCR, Álex Márquez bénéficiera toujours du soutien de l'usine, en pilotant la même machine que s'il était resté dans l'équipe officielle. "Il va piloter une Honda, donc pour nous, c'est bien", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP. "Nous croyons qu'il sera au bon endroit, qu'il va beaucoup apprendre. Il va rester un pilote Honda factory. Il ne va pas être un pilote satellite, il va rester un pilote d'usine. Il sera dans la boucle et nous allons le suivre de près."

Puig juge Márquez "très constant" depuis le début de la saison et le manager sent que son pilote a franchi un cap depuis la course du Mans : "Je pense que le gars commence à comprendre comment piloter la moto, et cela lui donne la confiance dont un pilote a besoin pour piloter sa moto. Il a fait une course fantastique pour un rookie."

Lire aussi :

Cal Crutchlow, principale victime de la décision de Honda puisque Márquez va prendre son guidon en 2021, se montre beau joueur et comprend le recrutement d'Espargaró. L'Anglais estime lui aussi que Márquez pourra briller chez LCR.

"Je pense que Honda a suivi son instinct", expliquait l'Anglais avant le début du week-end en Aragón. "Je ne pense pas que la décision soit mauvaise. Comme vous pouvez le voir, Álex mérite sa place en MotoGP, il mérite vraiment une place dans son équipe. Vous le savez, il a un contrat avec Honda, il aura une moto d'usine l'an prochain. Je pense que mon équipe est très bonne et qu'il fera aussi bien, quelle que soit l'équipe. Évidemment, il y a toutes les ressources [de Repsol Honda] mais je suis certain que les ressources ne lui feront pas défaut."

LCR franchira en effet un cap en 2021, en alignant deux Honda de dernière génération, ce qui n'est pas le cas cette année, puisque Takaaki Nakagami roule avec le modèle 2019.

partages
commentaires
Nakagami "libéré" par son contrat, heureux "comme un gamin" avec la Honda
Article précédent

Nakagami "libéré" par son contrat, heureux "comme un gamin" avec la Honda

Article suivant

Mir et Rins se méfient des Honda et cherchent à peaufiner leur copie

Mir et Rins se méfient des Honda et cherchent à peaufiner leur copie
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021