Álex Márquez "n'avait pas la motivation" pour rester chez Honda

Un manque de motivation et un besoin de changement, voilà comment Álex Márquez explique son souhait de quitter Honda pour Ducati en 2023.

Álex Márquez "n'avait pas la motivation" pour rester chez Honda
Charger le lecteur audio

Álex Márquez explique sa décision de quitter LCR pour Gresini la saison prochaine, et ainsi de rejoindre le clan Ducati, par une perte de motivation à l'idée de continuer à piloter la Honda, ayant senti qu'il avait besoin d'un changement.

Le pilote espagnol a rejoint la catégorie reine avec Honda en 2020, au sein de l'équipe officielle où il avait été appelé à remplacer Jorge Lorenzo au pied levé. Après une première campagne prometteuse, au cours de laquelle il est monté deux fois sur le podium, il s'est toutefois confronté aux mêmes problèmes que l'ensemble des pilotes du groupe et a eu du mal à maintenir ses résultats au guidon de la RC213V.

Actuellement 18e du championnat avec seulement 27 points, Márquez rejoindra Ducati l'année prochaine avec en poche un contrat d'un an pour remplacer Enea Bastianini chez Gresini. C'est Álex Rins qui prendra sa place chez LCR, l'actuel pilote Suzuki ayant signé un contrat de deux ans avec Honda.

Dans un entretien accordé à Motorsport.com jeudi, à la veille des premiers essais du Grand Prix de Grande-Bretagne. Álex Márquez a expliqué avoir senti que le team LCR et lui-même avaient besoin d'un changement. À tel point qu'il admet qu'au moment où il a fait part de sa décision à l'équipe dirigée par Lucio Cecchinello, l'idée de ne pas courir en 2023 faisait même partie de ses options.

"Au Sachsenring, j'ai parlé avec Lucio de l'avenir ; [j'ai parlé] directement avec le team manager, ce qui est la meilleure approche pour voir ce que les gens souhaitent", a expliqué Álex Márquez lorsque nous lui avons demandé ce qui a motivé son transfert chez Gresini. "C'est le principal. Je me suis ouvert à lui et je lui ai dit : 'Lucio, je pense que j'ai besoin de changement. Je pense que l'équipe a aussi besoin de changement et je n'ai pas la motivation pour rester ici. Je suis vraiment content avec l'équipe mais je pense que j'ai besoin de changer de moto'."

"À ce moment-là, je n'avais rien sur la table, alors je lui ai dit que je serais peut-être chez moi [l'an prochain], mais que je ne continuerais pas à suivre une équipe pour laquelle je n'ai pas de motivation, surtout concernant la moto. Donc à partir de là, ils ont commencé à parler avec Rins et j'ai commencé à parler avec d'autres équipes. Heureusement pour moi, j'ai eu cette opportunité avec Gresini et Ducati."

"Honnêtement, [ne pas rouler en 2023] était une option car un passage en Superbike ou dans d'autres championnats n'était pas d'actualité à ce moment-là. Je me suis dit que si je n'avais pas de place ici j'arrêterais un an et que je verrais ensuite quel est mon but dans la vie. Heureusement, j'ai eu cette option avec Gresini, mais faire autre chose de ma vie était une possibilité, honnêtement."

Une envie de changement pour Honda aussi

Álex Márquez a également noté que Honda cherchait à remanier son line-up et potentiellement à le remplacer, ce qui n'a fait que motiver davantage sa décision.

"Je pense que le ressenti était le même des deux côtés, le fait de changer, car pour certaines raisons Honda a aussi senti qu'il fallait changer les pilotes. Je n'entrerai pas là-dedans car j'ai une opinion différente, mais c'était aussi une décision de Honda, ils voulaient changer les pilotes, remplacer Pol [Espargaró], me remplacer moi. On verra ce qu'il se passera avec Taka [Nakagami]. Pour moi, c'était clair que continuer dans cette position n'était pas une option."

Alex Marquez, Team LCR Honda

Álex Márquez

Ces dernières semaines, Honda a indiqué devoir changer d'état d'esprit pour sortir de la passe difficile que connaît actuellement le groupe en MotoGP, ce qui explique pourquoi le line-up va être remanié pour 2023. Álex Rins va donc intégrer le groupe, ainsi que très probablement Joan Mir qui devrait rejoindre l'équipe officielle aux côtés de Marc Márquez. Mais le jeune Espagnol pense qu'un tel remaniement n'apportera pas la solution miracle aux problèmes de Honda alors que les essais sont désormais extrêmement limités.

"Au final, peu importe qu'ils viennent de Suzuki, Yamaha ou Ducati. En un test [après la fin du championnat], on ne change pas la moto pour la saison prochaine", a-t-il pointé lorsque nous lui avons demandé s'il pensait que les pilotes Suzuki apporteraient le changement espéré par Honda.

"Mais ils ont de très bons commentaires concernant ce qu'ils doivent faire l'année prochaine, ce qu'ils doivent améliorer, car les quatre pilotes font les mêmes commentaires et ont les mêmes problèmes. Je pense donc qu'ils doivent changer un peu d'état d'esprit pour essayer des choses. Et c'est vrai qu'à un moment donné de la saison ils se sont un peu perdus dans leurs idées, ils étaient un peu perdus. Mais je pense qu'ils essayent maintenant d'aller dans la bonne direction et on va voir ce que l'on aura désormais jusqu'à la fin de la saison."

Lire aussi :
partages
commentaires
Dovizioso explique pourquoi il n'ira pas au bout de la saison
Article précédent

Dovizioso explique pourquoi il n'ira pas au bout de la saison

Article suivant

EL1 - Zarco leader malgré une chute, Quartararo prépare sa pénalité

EL1 - Zarco leader malgré une chute, Quartararo prépare sa pénalité