Prudent, Álex Márquez veut prendre son temps

Premier rookie chez Repsol Honda depuis... Marc Márquez, le jeune frère du Champion du monde se refuse à se fixer un objectif de performance avant d'avoir bouclé ses essais de pré-saison.

Prudent, Álex Márquez veut prendre son temps

Être coéquipier de Marc Márquez, cela implique certes d'évoluer dans l'équipe Championne du monde, au guidon de la machine qui fait office de référence saison après saison. Mais cela ne va toutefois pas sans son lot de difficultés, à en juger par le palmarès de ceux qui ont secondé le #93 ces dernières années : aucun de ses coéquipiers n'a en effet pu monter sur le podium depuis 2017. Lorsqu'en plus de cela on fait ses débuts dans la catégorie reine, le contexte n'a rien de très rassurant au premier abord.

On comprend donc aisément qu'Álex Márquez se montre prudent en ce début d'année. Bien qu'heureux d'avoir le privilège de rejoindre une équipe aussi prestigieuse que Repsol Honda, le rookie sait qu'il doit avant tout prendre le temps d'apprendre avant de formuler un quelconque objectif ambitieux. Tout juste se risque-t-il à évoquer le titre de meilleur débutant, qu'il disputera cette année à deux pilotes du groupe KTM, Brad Binder sur la machine officielle et Iker Lecuona sur celle du team Tech3.

"Cela veut dire beaucoup d'être ici, en Indonésie, pour la première fois, pour la présentation de l'équipe et surtout avec le team Repsol Honda. C'est un plaisir, un rêve qui se réalise et vraiment une super opportunité pour moi", admet le jeune pilote auprès du site officiel du MotoGP, alors qu'il donnait ce mardi le coup d'envoi de la saison de son équipe depuis Jakarta. Et il promet : "Je vais faire de mon mieux. Bien sûr, on peut dire que l'objectif est d'être Rookie de l'année, mais pour moi le plus important est que je me montre de plus en plus compétitif jour après jour en piste et que mes sensations s'améliorent jour après jour. C'est mon principal objectif."

Lire aussi :

Avant d'entamer vendredi prochain les essais collectifs, Álex Márquez a pu prendre part au shakedown durant deux jours, comme y sont autorisés les rookies, et c'était avant tout pour lui l'occasion de parfaire sa découverte de la catégorie. "Je travaille surtout sur mon style de pilotage. J'essaye de progresser, d'améliorer mes sensations. J'ai testé les deux motos mais j'ai uniquement essayé de gérer [la Honda], de trouver mes sensations et de gagner en confiance, sans entrer dans aucun détail particulier sur la moto. J'ai juste essayé de trouver mes sensations et de boucler beaucoup de tours."

"Je vais essayer de travailler dur pendant la pré-saison afin d'arriver au Qatar aussi prêt possible et ensuite chaque jour sera pour moi une bonne opportunité d'améliorer de nouvelles choses dans la catégorie MotoGP", poursuit-il. Et ne lui demandez pas de formuler dès à présent un objectif de résultat pour les Grands Prix qui l'attendent cette saison. "L'objectif de position n'est pas clair", admet-il. "Je vais essayer d'être prêt pour le Grand Prix du Qatar. On a six jours d'essais, à Sepang et au Qatar, alors je ne me concentre que sur la pré-saison. Ensuite, après le test du Qatar, on verra où on est en et où je peux me situer pour la course du Qatar. On fixera alors un véritable objectif, en disposant de plus d'informations et en ayant bouclé plus de tours avec la moto. On verra comment est la situation à ce moment-là."

"Il a besoin de temps"

Premier rookie à rejoindre le team Repsol Honda depuis 2013, Álex Márquez succède en cela à son frère aîné, qui avait intégré cette équipe après avoir été, comme lui, titré dans les deux catégories inférieures. Dans un contexte indéniablement différent de celui qui avait permis au phénomène Marc Márquez de frapper très fort dès sa première saison, le plus jeune de la fratrie va surtout devoir trouver sa place aux côtés d'un champion qui vient de réaliser une année record.

Alberto Puig le sait mieux que personne et lui aussi se refuse à formuler un objectif de classement, jugeant qu'il est encore trop tôt pour cela. "L'important est de voir comment se passent les premiers essais et où il se situe sur les premières courses, mais son objectif est clair : il veut se montrer de plus en plus performant jour après jour et comprendre de mieux en mieux la moto", souligne le directeur de l'équipe Repsol Honda. "Bien sûr, il essaiera de se développer aussi vite que possible. En termes de position, ce n'est toutefois pas facile à dire. Dans cette catégorie, ça n'est pas facile d'être dans le top 6 ou 7."

Admettant lui aussi que le challenge que relève le débutant est ardu, Tetsuhiro Kuwata, directeur du HRC, promet qu'il pourra compter sur le constructeur pour prendre ses marques : "Il a besoin de temps pour apprendre la moto, l'équipe, la catégorie, et nous voulons lui apporter tout le soutien dont il a besoin."

partages
commentaires
Toutes les Honda aux couleurs Repsol et leurs pilotes

Article précédent

Toutes les Honda aux couleurs Repsol et leurs pilotes

Article suivant

Marc Márquez : "Je ne vais pas pouvoir faire beaucoup de tours"

Marc Márquez : "Je ne vais pas pouvoir faire beaucoup de tours"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021