Officiel : Álex Márquez rejoint Repsol Honda en 2020

Le HRC a annoncé l'arrivée du Champion du monde Moto2 pour la saison 2020. Il fera ses débuts en MotoGP aux côtés de son frère, Marc Márquez.

Officiel : Álex Márquez rejoint Repsol Honda en 2020

C'est l'épilogue d'une affaire qui a été au cœur des discussions en coulisses lors du Grand Prix de Valence. Après l'annonce choc de la retraite de Jorge Lorenzo, faite jeudi, un raz-de-marée de tractations et spéculations diverses s'est abattu sur le circuit Ricardo Tormo, au point de presque faire passer le dernier week-end de compétition de la saison au second plan. Les scénarios se sont multipliés au fil des heures, jusqu'au moment où l'un d'eux a fini par émerger.

Les pièces du puzzle se sont mises en place et c'est donc bien Álex Márquez qui décroche le guidon tant convoité libéré par Lorenzo chez Repsol Honda. Le Champion du monde en titre du Moto2, qui avait initialement renoncé à un transfert en catégorie reine faute de bonnes places et ainsi prolongé son engagement chez Marc VDS dans la catégorie intermédiaire, obtient finalement son ticket pour l'élite. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il aurait difficilement pu rêver meilleures conditions pour faire ses débuts en MotoGP, car il intégrera la structure Championne du monde et fera équipe avec un acolyte assurément bienveillant et excellent exemple à suivre, son frère.

Álex Márquez est officialisé par le HRC pour un an de contrat avec le team Repsol Honda. Devenu favori pour ce poste depuis samedi, il s'approprie un guidon pour lequel les noms de Cal Crutchlow et de Johann Zarco ont été cités. Si l'Anglais est destiné à conserver, comme prévu, sa place chez LCR, le Français reste quant à lui sur le marché. Face à l'éventualité d'un repli chez Avintia, il a fait savoir samedi qu'il préférerait retourner en Moto2 s'il ne pouvait pas intégrer une très bonne équipe dans la catégorie reine. Cependant, une rencontre avec les responsables Ducati a eu lieu ce lundi et Avintia assuré dans la foulée d'un soutien accru de la marque.

Lire aussi :

Bien qu'il ait assuré que l'identité de son coéquipier lui importait peu, l'attention minutieuse avec laquelle Marc Márquez suit l'évolution de son frère ne peut que laisser penser que ce choix est une victoire personnelle pour l'aîné de la fratrie. Lui qui ne cache pas avoir ouvert depuis plusieurs mois les négociations avec Honda pour la prolongation de son contrat au-delà de 2020, tient inlassablement le même discours en évoquant la "famille" qu'est pour lui son équipe. Un terme qui n'aura donc jamais été aussi approprié !

"Ce n'est pas nouveau si je vous dis qu'ils auront la priorité et qu'ils seront ma première option, car je suis comme ça. Ils m'ont donné l'opportunité d'être un pilote MotoGP, et ils auront la priorité", rappelait-il encore en début de week-end, bien qu'il ne ferme pas la porte aux autres constructeurs lui témoignant de leur intérêt. Le #93 assure vouloir faire peser l'aspect sportif dans ses tractations : "Bien sûr, je vais demander certains aspects, eux aussi, et nous allons essayer de trouver le meilleur compromis. Mais nous avons du temps, pour le moment nous en parlons, bien sûr, mais d'abord je veux me concentrer sur l'aspect technique, le style de pilotage, le projet, et ensuite essayer de travailler sur les autres aspects qui sont importants aussi."

Si aucune information n'a été fournie en ce sens, il est désormais probable qu'Álex Márquez prendra le guidon de sa nouvelle moto pour la première fois lors du test de cette semaine, à Valence. Il faut rappeler qu'il a déjà eu l'opportunité de réaliser deux roulages au guidon d'une Honda de MotoGP, à Valence en 2014, après avoir été titré en Moto3, et sous les couleurs de Repsol Honda à l'époque, puis à Jerez en 2017, cette fois avec Marc VDS.

Álex Márquez réalise le sauvetage du siècle au Japon :

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Binder finalement à un cheveu du titre !
Article précédent

Binder finalement à un cheveu du titre !

Article suivant

Le palmarès complet de la saison 2019

Le palmarès complet de la saison 2019
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021