Álex Márquez : Yamaha a "triché" et les pilotes le savaient

Álex Márquez ne comprend pas pourquoi les pilotes Yamaha ont conservé les points marqués avec des soupapes non homologuées. L'Espagnol est persuadé qu'ils étaient au courant de la situation, ce qu'eux démentent.

Álex Márquez : Yamaha a "triché" et les pilotes le savaient
Charger le lecteur audio

Yamaha a été pénalisé au championnat des constructeurs et dans celui des équipes pour avoir utilisé des soupapes non homologuées sur ses moteurs en début de saison. Cette décision porte à controverse puisque les pilotes de la marque ont été épargnés, conservant tous les points inscrits et par la même occasion leurs chances de titre. Álex Márquez fait partie des plus loquaces pour exprimer son mécontentement, la pénalité étant selon lui trop faible.

"Les règlements n'ont pas été respectés et ils ont triché, donc la sanction ne me paraît pas juste," a lâché le pilote espagnol, reprochant au MotoGP de ne pas donner le bon exemple. "Ce qui est clair, c'est qu'ils ont triché ou qu'ils n'ont pas respecté le règlement", a-t-il ajouté. "Normalement, ils sont très stricts au sein de la MSMA [l'association des constructeurs, qui doit valider à l'unanimité des changements une fois que les moteurs sont homologués, ndlr]. Il faut penser à donner un bon exemple aux jeunes pilotes. C'est comme quand un parent essaie de tricher avec son fils et qu'ils disqualifient le fils, pas le parent. C'est dur."

"Nous ne donnons pas le bon exemple aux jeunes qui avancent [dans les catégories]. Retirer des points au [championnat des] constructeurs, c'est une blague. Dans deux ans, personne ne se souviendra de celui qui aura gagné le titre constructeurs, Yamaha s'en fiche."

Lire aussi :

"Ils en ont bénéficié toute l'année, et l'an prochain les moteurs seront gelés, donc ils vont encore en bénéficier", ajoute Márquez, en faisant toutefois erreur puisque, depuis Brno, Yamaha a bien utilisé les soupapes homologuées, avec pour seule exception le moteur de Franco Morbidelli au GP de Styrie, ce qui a été pris en compte pour établir la pénalité.

Le courroux d'Álex Márquez ne concerne pas que Yamaha, mais aussi ses pilotes. À ses yeux, il est en effet impossible que la marque ait effectué les changements de soupapes dans leur dos. "L'excuse du 'je ne savais pas' ne tient pas, tout est toujours très ouvert à l'usine et on sait quel moteur on utilise, on sait tout. On est au courant, un pilote regarde toujours quand un moteur est monté ou stocké, on sait toujours ce qu'on utilise", précise le pilote Honda.

Pour Márquez, les pilotes Yamaha sont même indirectement la cause du problème : "La modification que Yamaha a faite [dans ses moteurs] a été provoqué par les pilotes, parce qu'ils cassaient et manquaient de puissance, au final la marque a été obligée de faire des choses qu'elle ne voulait peut-être pas [faire]."

Lire aussi :

Viñales et Morbidelli se défendent

Les pilotes Yamaha affirment de leur côté qu'ils n'ont jamais été informés des décisions de Yamaha concernant les soupapes. "Je n'étais pas au courant de ça, je ne savais pas", a garanti Maverick Viñales. "Jusqu'au dernier moment, je ne savais rien. Yamaha nous l'a caché parce qu'ils ne voulaient pas perturber les pilotes. Ils ne voulaient pas créer une confusion dans l'équipe, donc je ne savais pas. En tout cas, je pense qu'ils ont géré ça aussi bien que possible." Même son du cloche du côté de Franco Morbidelli "Je ne savais pas", a assuré le vainqueur du Grand Prix de Teruel. "Ce sont des choses qui sont gérées par les personnes de Yamaha."

Johann Zarco refuse d'entrer dans la polémique, mais penche plutôt du côté de la marque d'Iwata. "Le pilote ne sait pas ce que Yamaha fait avec le moteur, donc c’est plus logique qu’ils perdent des points au championnat constructeurs. S’ils pénalisaient les pilotes, c’est sûr que ce serait plus compliqué, cela porterait plus à polémique", a expliqué le Français, reconnaissant que la décision prise permet "de conserver un bon championnat" mais estimant aussi que la tâche des juges est difficile. "C’est la première fois que cela se produit, donc il faut toujours identifier la pénalité à donner, parce que je pense que le problème et la pénalité [à attribuer] ne sont pas clairs."

Avec Germán Garcia Casanova et Léna Buffa

partages
commentaires
Aucun appel dans l'affaire Yamaha : Dovizioso ne comprend pas
Article précédent

Aucun appel dans l'affaire Yamaha : Dovizioso ne comprend pas

Article suivant

COVID-19 : 5 membres du team officiel Yamaha isolés

COVID-19 : 5 membres du team officiel Yamaha isolés
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021