Álex Rins "fier" d'avoir vaincu la douleur pour finir 10e

Sa blessure de l'épaule l'aura fait affreusement souffrir durant tout le week-end du Grand Prix d'Andalousie, et pourtant Rins a réussi à décrocher un résultat pour lequel il a puisé au plus profond de ses forces.

Álex Rins "fier" d'avoir vaincu la douleur pour finir 10e

Il faut bien reconnaître que l'on ne donnait pas cher de la course d'Álex Rins. En grande difficulté avec son épaule meurtrie tout le week-end, le pilote Suzuki avançait séance après séance, alternant des roulages timides et des séances de soins. Et puis il était finalement au départ de la course… et même à l'arrivée, avec une épatante dixième place à la clé !

"Incroyable, incroyable !" s'est exclamé le pilote, lui-même stupéfait de sa performance. Parti 20e, il a réussi à passer Crutchlow et Rabat dès le premier tour, ainsi que Smith et Binder, retardés par l'accident du premier virage. Rins a ensuite maintenu son rang et, s'il n'a pas été en capacité de réaliser d'autres dépassements, les abandons successifs l'ont peu à peu fait grimper dans la hiérarchie.

Lire aussi :

"J'ai pris un départ raisonnable", explique-t-il. "Pendant la course, j'ai ressenti de la douleur mais c'était OK. Puis progressivement, tour après tour, j'ai eu encore plus mal, et dans les sept derniers tours, j'ai vraiment eu mal, mal d'être sur la moto."

Le pilote espagnol explique qu'il a alors dû puiser au plus profond de lui les forces nécessaires pour rallier l'arrivée de la course. "Vous savez, avec tout ce travail que nous avons fait avec le personnel médical, mon équipe, tous les gens qui m'ont encouragé, je me suis poussé jusqu'à mes limites, je n'ai pas perdu la foi, et je suis venu au bout de cette course. Je suis donc super fier de cela", assure-t-il.

"J'ai souffert dans chaque séance à cause de la douleur. C'est une douleur qui inhibe ma force. J'ai terminé grâce à la motivation qui m'est venue de l'intérieur pour dédier ce résultat à tout le monde. Je pense que c'est la course qui m'a le plus fait souffrir de ma vie. J'ai été surpris par ma capacité à endurer tout ce que j'ai enduré."

Un contrôle médical lundi

Álex Rins a ainsi marqué ses premiers points, lui qui était forfait lors de la première course du championnat. Accidenté la veille, il s'était luxé l'épaule et souffre d'une petite fracture sur la tête de l'humérus. Contrairement à Marc Márquez ou Cal Crutchlow, il n'a pas été opéré dans la semaine, mais il a rendez-vous ce lundi à Barcelone pour un contrôle de son état, notamment avec un scanner, à la suite de l'effort fourni tout au long du week-end.

"Je vais vérifier mon épaule et voir comment vont les tendons et ensuite, je commencerai ma récupération pour être mieux en arrivant à Brno, autant que possible", explique le pilote espagnol, qui ne pense pas devoir se faire opérer avant la prochaine course. "Ce qu'il y a de positif avec ma fracture c'est que la partie cassée de l'os ne bouge pas. C'est juste un peu cassé et c'est tout."

"Si je souffre toute cette saison, il est clair qu'à la fin du championnat je me ferai opérer pour tout mettre en place. J'espère que non. J'ai parlé avec Sam Lowes qui a eu un peu la même chose et il m'a dit qu'après le confinement la douleur avait disparu et maintenant il va bien, il a parfois un peu mal mais ça va."

Avec Guillaume Navarro et Carlos Guil Iglesias

partages
commentaires
Viñales K.O : "Je n'aurais pas pu faire plus"

Article précédent

Viñales K.O : "Je n'aurais pas pu faire plus"

Article suivant

Retour en images sur la victoire de Quartararo au GP d'Andalousie

Retour en images sur la victoire de Quartararo au GP d'Andalousie
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021