Álex Rins "fier" d'avoir vaincu la douleur pour finir 10e

Sa blessure de l'épaule l'aura fait affreusement souffrir durant tout le week-end du Grand Prix d'Andalousie, et pourtant Rins a réussi à décrocher un résultat pour lequel il a puisé au plus profond de ses forces.

Álex Rins "fier" d'avoir vaincu la douleur pour finir 10e

Il faut bien reconnaître que l'on ne donnait pas cher de la course d'Álex Rins. En grande difficulté avec son épaule meurtrie tout le week-end, le pilote Suzuki avançait séance après séance, alternant des roulages timides et des séances de soins. Et puis il était finalement au départ de la course… et même à l'arrivée, avec une épatante dixième place à la clé !

"Incroyable, incroyable !" s'est exclamé le pilote, lui-même stupéfait de sa performance. Parti 20e, il a réussi à passer Crutchlow et Rabat dès le premier tour, ainsi que Smith et Binder, retardés par l'accident du premier virage. Rins a ensuite maintenu son rang et, s'il n'a pas été en capacité de réaliser d'autres dépassements, les abandons successifs l'ont peu à peu fait grimper dans la hiérarchie.

Lire aussi :

"J'ai pris un départ raisonnable", explique-t-il. "Pendant la course, j'ai ressenti de la douleur mais c'était OK. Puis progressivement, tour après tour, j'ai eu encore plus mal, et dans les sept derniers tours, j'ai vraiment eu mal, mal d'être sur la moto."

Le pilote espagnol explique qu'il a alors dû puiser au plus profond de lui les forces nécessaires pour rallier l'arrivée de la course. "Vous savez, avec tout ce travail que nous avons fait avec le personnel médical, mon équipe, tous les gens qui m'ont encouragé, je me suis poussé jusqu'à mes limites, je n'ai pas perdu la foi, et je suis venu au bout de cette course. Je suis donc super fier de cela", assure-t-il.

"J'ai souffert dans chaque séance à cause de la douleur. C'est une douleur qui inhibe ma force. J'ai terminé grâce à la motivation qui m'est venue de l'intérieur pour dédier ce résultat à tout le monde. Je pense que c'est la course qui m'a le plus fait souffrir de ma vie. J'ai été surpris par ma capacité à endurer tout ce que j'ai enduré."

Un contrôle médical lundi

Álex Rins a ainsi marqué ses premiers points, lui qui était forfait lors de la première course du championnat. Accidenté la veille, il s'était luxé l'épaule et souffre d'une petite fracture sur la tête de l'humérus. Contrairement à Marc Márquez ou Cal Crutchlow, il n'a pas été opéré dans la semaine, mais il a rendez-vous ce lundi à Barcelone pour un contrôle de son état, notamment avec un scanner, à la suite de l'effort fourni tout au long du week-end.

"Je vais vérifier mon épaule et voir comment vont les tendons et ensuite, je commencerai ma récupération pour être mieux en arrivant à Brno, autant que possible", explique le pilote espagnol, qui ne pense pas devoir se faire opérer avant la prochaine course. "Ce qu'il y a de positif avec ma fracture c'est que la partie cassée de l'os ne bouge pas. C'est juste un peu cassé et c'est tout."

"Si je souffre toute cette saison, il est clair qu'à la fin du championnat je me ferai opérer pour tout mettre en place. J'espère que non. J'ai parlé avec Sam Lowes qui a eu un peu la même chose et il m'a dit qu'après le confinement la douleur avait disparu et maintenant il va bien, il a parfois un peu mal mais ça va."

Avec Guillaume Navarro et Carlos Guil Iglesias

partages
commentaires
Viñales K.O : "Je n'aurais pas pu faire plus"
Article précédent

Viñales K.O : "Je n'aurais pas pu faire plus"

Article suivant

Retour en images sur la victoire de Quartararo au GP d'Andalousie

Retour en images sur la victoire de Quartararo au GP d'Andalousie
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021