Álex Rins - "Mon objectif sera de battre mes anciens rivaux du Moto2"

partages
commentaires
Álex Rins -
Par : Willy Zinck
17 janv. 2017 à 15:00

La préparation du pilote espagnol en vue de sa première saison en MotoGP a été perturbée par une lourde chute lors des essais de Valence. De retour en selle le mois dernier, il espère néanmoins faire bonne figure en 2017.

Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Lowes, Alex Rins, Paginas Amarillas HP 40
Alex Rins, Paginas Amarillas HP 40
Alex Rins, Paginas Amarillas HP 40, Lowes

Álex Rins aurait pu rêver mieux pour ses premiers essais en MotoGP, lors des tests de novembre à Valence. Victime d’une chute, le premier contact avec la Suzuki a été douloureux pour l’Espagnol, qui a souffert de la compression de deux vertèbres.

Sur la touche durant un mois, l’attente a été longue pour le Catalan. "Ce fut vraiment difficile. J’ai eu un mois complet dans un corset à tenter de me reposer, car les blessures au dos sont quelque chose à prendre au sérieux", a-t-il déclaré sur le site du MotoGP, tout en admettant qu’il n’expliquait toujours pas sa mésaventure. "Ce fut un crash étrange car j’ai chuté, et quelques tours plus tard mon coéquipier, Andrea Iannone, a chuté exactement au même endroit. Nous avons analysé la télémétrie afin de déterminer la cause mais nous n’avons rien trouvé. J’ai pris la même trajectoire, la roue avant s’est bloquée, et je l’ai perdue."

Álex Rins fait partie des quatre pilotes impétrants en MotoGP pour la saison 2017, avec le champion en titre du Moto2, le Français Johann Zarco (Yamaha Tech3), son coéquipier Jonas Folger et Sam Lowes (Aprilia).  

Le MotoGP un cran au-dessus

En dépit de deux saisons solides en Moto2, émaillées de six victoires et huit podiums, l’Ibère a pu néanmoins mesurer l’écart qui sépare la catégorie junior de sa grande sœur. "Le côté physique joue un rôle beaucoup plus important en MotoGP qu’en Moto2. Nous avons pu le voir à Valence. J’ai fini le premier jour un peu fatigué et nous avons changé ma routine d’entraînement pour que je sois un peu plus fort, et capable de prendre en main la MotoGP plus facilement."

En 2017, Álex Rins fera équipe avec Andrea Iannone chez Suzuki, transfuge de chez Ducati. Un tout nouveau line-up pour la marque d’Hamamatsu, qui aura la lourde charge de faire oublier le précédent duo composé de Maverick Viñales et Aleix Espargaró, partis respectivement chez Yamaha et Aprilia.

Les deux Espagnols ont en effet brillé en 2016, notamment Viñales qui a permis à l’équipe japonaise, pour la deuxième année de son retour seulement dans la discipline, de renouer avec le podium au Mans ainsi qu’avec la victoire à Silverstone.

L'ombre de Maverick Viñales

Dans ces conditions, difficile de ne pas dresser un parallèle entre Álex Rins et le coéquipier de Valentino Rossi chez Yamaha, les deux pilotes ayant déjà croisé le fer dans les catégories juniors. "Évidemment cela va être beaucoup de pression, car je remplace Maverick chez Suzuki. Et j’ai toujours couru avec lui et je me suis toujours battu avec lui dans les catégories inférieures. Et en Moto2, il a quitté Paginas Amarillas HP40 et je les ai rejoints, donc il y a toujours eu lieu à comparaison. J'espère que cela va continuer en MotoGP, étant donné que j'ai eu deux saisons incroyables. Je vais essayer d’égaler ce qu'il a fait – voire même de faire mieux."

Mais les résultats des premiers essais organisés en novembre dernier ont rassuré Álex Rins, qui espère aussi pouvoir jouer des coudes avec d’autres pilotes qu’il a côtoyés, notamment en Moto2. "De ce que j’ai vu à Valence, l’objectif sera de finir la saison comme Rookie de l’année – et battre les pilotes contre lesquels j’ai couru en Moto2. C’est l’objectif que je me donne pour le moment. Peut-être que quand j’aurais fait plus de tours et que je serai plus à mon aise, cela changera – top 15, top 10… Je n’en ai aucune idée."

Article suivant
Les 500cc stars d'une exposition pendant le GP de France

Article précédent

Les 500cc stars d'une exposition pendant le GP de France

Article suivant

MotoGP - Le calendrier des présentations 2017

MotoGP - Le calendrier des présentations 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités