Álex Rins : "Peut-être le pire moment de ma carrière"

Álex Rins a connu au GP d'Italie sa cinquième chute en quatre courses. Le pilote Suzuki est frustré par cette erreur qui l'a encore privé d'un bon résultat.

Álex Rins : "Peut-être le pire moment de ma carrière"

Pour la quatrième course consécutive, Álex Rins a vu s'envoler tout espoir de bon résultat au Mugello à cause d'une chute, ayant subitement perdu le contrôle de sa Suzuki au virage 15 alors qu'il restait moins de quatre tours à boucler et qu'il était quatrième. Sa machine détruite, l'Espagnol a manifesté sa frustration en frappant du pied le mur de pneus et il espère maintenant sortir au plus vite de cette mauvaise passe.

"Je vais bien [physiquement]", a déclaré Rins au site officiel du championnat. "C'est sûr que je ne vais pas bien mentalement. Quatre zéros consécutifs, ce n'est pas facile pour l'équipe et moi. C'est peut-être le pire moment de ma carrière parce qu'on essaie de pousser, on a la vitesse, mais on n'arrive pas à finir une seule course."

 

Le natif de Barcelone se disait malchanceux après la chute de Jerez et regrettait des erreurs "stupides" au Mans, où il est tombé deux fois dans la même course. L'erreur du Mugello s'apparente plus à celle de Portimão, restée sans véritable explication. Même s'il est tombé à vitesse bien plus élevée en Toscane, Rins peine une nouvelle fois à identifier les raisons pour lesquelles sa Suzuki lui a échappé.

"Il faut comprendre la situation, parce que j'ai regardé les données et que c'était très difficile de comprendre la chute. Par exemple, au warm-up j'ai freiné huit ou dix mètres plus loin dans ce virage, et là j'ai fini dans les graviers. Je n'ai pas les mots pour expliquer ce qu'il s'est passé dans cette chute. Disons que ce qui est bien dans ce sport, c'est qu'on sera à Montmeló dans six jours, pour remonter sur la moto, donc on va essayer de tout remettre à plat et de repartir à fond."

Lire aussi :

Cinquième du championnat après le double rendez-vous de Doha, Rins n'occupe plus que la 12e place après ces cinq chutes, d'autant plus frustrantes que les performances sont le plus souvent au rendez-vous. L'Espagnol était deuxième quand il est tombé à Portimão et quatrième au Mugello, dans le sillage de Joan Mir et de Miguel Oliveira, qui ont tous deux terminé sur le podium. Comme Mir, Rins avait réussi une belle remontée dans le classement, prenant l'avantage sur Jack Miller puis Johann Zarco dans la seconde partie de la course.

"Je roulais bien derrière Joan, on occupait de bonnes positions et on a fait des dépassements. En course, je me sentais assez bien sur la moto, mais je n'avais pas vraiment les mêmes sensations que pendant les essais. J'avais un peu de mal avec l'avant de la moto et il faut analyser ce qu'il s'est passé parce que je ne parviens pas à comprendre."

Et comme tous les pilotes de la grille, Álex Rins a eu des difficultés à se concentrer après l'annonce de la disparition de Jason Dupasquier, deux heures avant le départ : "Ce n'est pas facile. Quand j’étais là sur la grille pendant la minute de silence avec tous les pilotes et tout le monde, je n'arrivais pas à croire que Jason nous avait quittés. C’est difficile et quand ces choses arrivent, on réalise que le sport que l'on pratique est assez dangereux. Ce n'est pas qu'une question de main sur les gaz. Mais on essaie d’oublier, on essaie de rouler pour lui et c’est tout. Mais ce n’est bien sûr pas facile quand un collègue s’en va."

Avec Chloé Millois

partages
commentaires

Voir aussi :

Pourquoi Zarco n'a pas bénéficié des pénalités d'Oliveira et de Mir ?

Article précédent

Pourquoi Zarco n'a pas bénéficié des pénalités d'Oliveira et de Mir ?

Article suivant

Un podium qui a la saveur d'une victoire pour Joan Mir

Un podium qui a la saveur d'une victoire pour Joan Mir
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021