De retour en première ligne, Rins refuse l'étiquette de favori

Vainqueur la semaine dernière en Aragón, Álex Rins ne prend pas un deuxième succès pour acquis ce week-end, malgré sa qualification en première ligne, ce qu'il n'avait plus connu depuis la saison 2019.

De retour en première ligne, Rins refuse l'étiquette de favori
Charger le lecteur audio

Álex Rins s'élancera de la troisième place dimanche à MotorLand Aragón, où il s'est imposé après un départ depuis la 11e position la semaine dernière. Le pilote espagnol fait forcément figure de favori mais il préfère rester prudent face à des pilotes comme Takaaki Nakagami, auteur de la pole et performant dans toutes les conditions ce week-end, mais aussi Franco Morbidelli, qui l'accompagnera également en première ligne.

"Évidemment, j’aimerais enchaîner deux victoires, mais j’ai de gros concurrents, Nakagami en fait partie", a déclaré Rins en conférence de presse. "Il est bon quand il roule seul, il est très constant. Et ensuite, les Yamaha de Morbidelli, Quartararo, il faut voir ce qu’ils peuvent faire. C’est plus serré ce week-end. Il y a beaucoup de pilotes dans le même dixième à l’avant. Nous devons être intelligents, nous devons choisir une bonne stratégie pour demain."

Lors de la première course en Aragón, Rins a eu besoin de huit tours pour remonter jusqu'à la première position. Pourra-t-il s'échapper pour une course en solitaire ce dimanche ? "On verra la situation", a tempéré le pilote Suzuki, interrogé par le site du MotoGP. "Si je me sens bien et que je suis premier au premier tour, je vais attaquer à la limite, pour creuser un peu l’écart. On verra combien de pilotes suivront."

Lire aussi :

Álex Rins ne s'était plus qualifié en première ligne depuis Assen 2019. Le pilote espagnol a profité de la roue de Fabio Quartararo pour faire son temps mais il attribue également sa performance à des progrès dans les réglages de sa Suzuki, dont le time attack reste l'une des faiblesses.

"C’est incroyable, parce qu'on s'est vraiment battu pour cette première ligne depuis beaucoup de courses, et j’ai fini par y parvenir", s'est réjouit Rins. "Évidemment, je l’ai fait avec Fabio devant, mais il fallait quand même le faire. Ce qui est important, c’est qu'on a amélioré les réglages de notre moto vendredi. On a confirmé ce matin que ces réglages me donnent un peu plus de confiance. J’ai eu plus de traction et cela peut m’aider en course, pour être plus doux et plus à l’aise."

Lire aussi :

Avant cette séance, Álex Rins n'avait fait que trois apparitions parmi les trois premières lignes cette année. L'aspect mental a peut-être aussi joué en faveur du pilote Suzuki, six jours après son premier succès de la saison.

"Il faut toujours avoir l’esprit libre pour piloter une moto. Parfois c’est plus facile, parfois c’est plus difficile, comme quand on a plus de pression. Je pense que je suis bien mentalement, parce que beaucoup de gens attendaient que je fasse cette première ligne, depuis longtemps. Nous avons une bonne moto, nous avons une très bonne moto pour la course, mais en 2018, Iannone faisait [déjà] des tours rapides en qualifications. J’ai essayé de me libérer l'esprit et d’apprécier la moto en qualification."

partages
commentaires
Johann Zarco partira de la 2e ligne, avec une chance à saisir
Article précédent

Johann Zarco partira de la 2e ligne, avec une chance à saisir

Article suivant

Nakagami pas intéressé par le championnat et focalisé sur le podium

Nakagami pas intéressé par le championnat et focalisé sur le podium