MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
56 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
64 jours
16 avr.
Prochain événement dans
78 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
91 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Catalogne
03 juin
Prochain événement dans
126 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
140 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
147 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
161 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
196 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
210 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
231 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
245 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
252 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
266 jours
28 oct.
Prochain événement dans
273 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
287 jours

Rins : Suzuki peut conserver son "harmonie" sans Brivio

partages
commentaires
Rins : Suzuki peut conserver son "harmonie" sans Brivio
Par :

Álex Rins a cru à une "blague" quand Davide Brivio lui a annoncé son départ, mais il pense que Suzuki ne sera pas significativement affecté par cette décision. Le pilote espagnol préconise de ne pas recruter un nouveau directeur d'équipe.

L'année 2021 a débuté avec une mauvaise surprise pour Suzuki, le départ de Davide Brivio, son emblématique directeur d'équipe, attendu chez Alpine en F1. Brivio était la principale figure de la firme de Hamamatsu en MotoGP et Álex Rins ne cache pas sa surprise après cette décision, le manager italien ne l'ayant informé de son départ qu'au dernier moment.

"Sincèrement, j'ai appris la nouvelle soudainement, sans véritable alerte, il m'a appelé à la veille de l'annonce", a déclaré le pilote catalan dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com. "Il m'a dit qu'il quittait l'équipe, au début j'ai cru à une blague, mais c'était vrai et j'ai été très surpris. Il a fait un travail incroyable pour Suzuki et maintenant une nouvelle aventure débute pour lui."

Suzuki a décroché les titres des équipes et des pilotes, grâce à Joan Mir, en 2020, et l'équipe sous sa forme actuelle a été intégralement mise en place par Davide Brivio. Conscient que ce départ pourrait créer du remous, Álex Rins estime cependant que le dirigeant a créé une structure suffisamment stable pour qu'elle tourne encore efficacement en son absence, et dans laquelle l'ambiance est restée bonne l'an dernier, malgré le duel pour le titre qui impliquait les deux pilotes.

"Je ne sais pas s'il y aura des conséquences. Évidemment, il y aura un vide, la place occupée par Davide. Cela aura sûrement des conséquences, mais je ne pense pas que ce sera négatif. L'équipe bénéficie d'une harmonie incroyable et c'est aussi l'une des choses qu'il a accomplies. Si vous m'aviez dit que l'équipe changeait tous les mécaniciens tous les ans, que de nouvelles personnes arrivaient, etc, j'aurais dit que nous sommes un peu perdus, mais ce n'est pas le cas. Cela va changer parce que la figure de Davide ne sera plus là, mais pas tant que ça."

Lire aussi :

Selon les informations de Motorsport.com, Suzuki n'a pas l'intention de recruter un nouveau directeur d'équipe ni de recourir à une promotion en interne, préférant répartir les responsabilités de Brivio entre différents membres actuels de l'équipe. Rins n'a pas discuté des solutions à l'étude avec ses dirigeants mais il préconise d'éviter des évolutions significatives dans l'organigramme, la stabilité règlementaire jouant en faveur de la marque.

"Sincèrement, je ne sais pas ce que Suzuki compte faire, je n'en ai aucune idée et je n'en ai pas parlé avec eux", reconnaît Rins. "Mais je pense que pour 2021, et je parle comme si j'étais M. Suzuki [rires], je laisserais les choses telles qu'elles sont. Il n'y a pas de gros changements possibles cette année, le développement des moteurs est gelé, et l'équipe tourne bien. Je chercherais quelqu'un pour l'avenir, je veux dire que je ne me précipiterais pas pour signer quelqu'un, ce pourrait être une erreur pour Suzuki."

Álex Rins regrette cependant le départ de Davide Brivio, qui lui a permis de faire ses débuts en MotoGP en 2017 et lui a toujours fait confiance, malgré une première campagne difficile : "Nous avions et nous avons une très bonne relation, je lui suis très reconnaissant de ce qu'il a fait année après année, et de m'avoir donné cette opportunité en 2017, après une saison difficile marquée par plusieurs blessures, il m'a maintenu sa confiance."

Propos recueillis par Oriol Puigdemont

Voir aussi :

Le GP du Qatar pourrait changer de date

Article précédent

Le GP du Qatar pourrait changer de date

Article suivant

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Tags davide brivio
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud