Un titre de Mir sans victoire ne choquerait pas Dovizioso

Andrea Dovizioso ne pense pas que Joan Mir, actuel leader du MotoGP, ait besoin de gagner une course pour mériter de devenir Champion du monde, surtout avec le manque de constance affiché par tous les pilotes cette année, l'Italien compris.

Un titre de Mir sans victoire ne choquerait pas Dovizioso

À trois courses de la fin de la saison, Joan Mir occupe la première place du championnat, tout en courant toujours après son premier succès dans la catégorie MotoGP. Une situation paradoxale potentiellement inédite puisque dans l'Histoire du championnat, jamais un pilote n'ayant été titré sans avoir gagné de course dans la catégorie reine. C'est également très rare dans les autres catégories, puisqu'il faut remonter à 1999 et au titre d'Emilio Alzamora en 125cc pour retrouver une telle situation.

Andrea Dovizioso, qui s'estime lui-même quasi-exclu de la course au titre après deux manches difficiles en Aragón, juge pourtant qu'un sacre de Mir sans victoire ne serait "pas du tout étrange" et il ne croit pas que le pilote Suzuki devra à tout prix gagner une course pour justifier un titre.

"Je ne pense pas que ce soit vraiment important, et surtout dans ce type de championnat, parce qu'il a été étrange pour de nombreuses raisons", pense le pilote Ducati. "À la fin, ce qui est vraiment important, ce sont les points, c'est tout. Tout le monde veut gagner et tout le monde aime gagner, mais ça n'est pas ça qui compte. Alors non, je ne pense pas qu'il ait à le faire." 

Lire aussi :

À l'issue du GP de Teruel, Dovizioso a vu Franco Morbidelli, vainqueur de la course, passer devant lui au championnat, pour trois points. Il pense que son compatriote est également un candidat au titre, malgré son retard de 25 unités sur Mir.

"Morbidelli peut jouer le titre, mais à mon avis c'est parce qu'il travaille bien pour la course, et avec un championnat de ce type, avec des hauts et des bas en permanence, tout peut arriver. Ça ne veut pas dire que je ne considère pas Morbidelli comme étant à la hauteur du championnat, absolument pas, mais je crois qu'il a une bonne moto et un bon team, et qu'il a clairement la possibilité de se battre." 

Andrea Dovizioso, Ducati Team

Les hauts et les bas que décrit Andrea Dovizioso se voient dans les performances de Ducati et dans ses propres résultats. Vainqueur au Grand Prix d'Autriche, le pilote italien n'a depuis plus goûté aux joies du podium et il était très en retrait au GP de Teruel, pendant que Johann Zarco était en mesure de jouer de gros points sur une autre Desmosedici. Pour le #04, les six pilotes Ducati, en quête de constance, subissent cependant tous des difficultés similaires pour régler leur machine en ce moment.

"Ça a été la même histoire toute la saison", estime-t-il. "Je ne pense pas que [la différence avec Zarco en Aragón] soit due à une raison technique. Parfois, certains pilotes ont de meilleures sensations et font de meilleures courses. À la fin, regardez le championnat. Pecco [Bagnaia] a fait des choses dingues dans certaines courses, Jack [Miller] pareil, Zarco pareil, Danilo [Petrucci] pareil, et à la fin il y a eu beaucoup de hauts et de bas, et [regardez] où sont toutes les Ducati. Au championnat, on peut voir les chiffres. [Vous pouvez] regarder cette course comme celle de Brno ou d'autres."

"Tout le monde étudie et travaille, mais au final je pense que personne n'a trouvé la voie à suivre, sinon ils me devanceraient beaucoup plus au championnat. Je ne me cherche pas d'excuses, mais je pense que la situation est très similaire pour tout le monde chez Ducati. Il y a beaucoup de hauts et de bas et la situation est celle-là."

Lire aussi :

Le MotoGP fait une pause ce week-end, avant les trois dernières courses de la saison. Andrea Dovizioso doute qu'il parviendra à se relancer dans le double rendez-vous de Valence. "Avec les sensations que l'on a, et vu que l'on est toujours en difficulté sur les mêmes choses, en ce moment c'est difficile d'être optimiste pour Valence", concède-t-il. "Je ne pense pas que ce soit une piste spéciale pour nous. Mais quoi qu'il en soit chaque course est une histoire à part entière, on verra."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Viñales alerte : Yamaha n'a "pas les armes" pour lutter avec Suzuki

Article précédent

Viñales alerte : Yamaha n'a "pas les armes" pour lutter avec Suzuki

Article suivant

Confusion et critiques perdurent sur les drapeaux jaunes

Confusion et critiques perdurent sur les drapeaux jaunes
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021