Andrea Dovizioso ne veut pas courir à tout prix

Pour Andrea Dovizioso, "courir pour courir n'a pas de sens" bien qu'il conserve une réelle envie d'être en MotoGP en 2021 après son départ de Ducati.

Andrea Dovizioso ne veut pas courir à tout prix

S'il ne souhaite pas entrer dans les détails pour expliquer son choix de quitter Ducati à la fin de la saison, Andrea Dovizioso a toutefois bien précisé qu'il ne partait pas pour rejoindre une autre équipe avec laquelle il se serait engagé. Il assure vouloir continuer à courir, seulement les options réalistes sont très limitées, et ce d'autant plus qu'il entend le faire pour gagner.

"Je n'ai pas de plan en ce moment, vraiment, mais en sports mécaniques les choses changent très vite", suggère le pilote italien. "Je ne sais pas ce qui va se passer, je ne sais pas ce qu'il sera sensé de faire pour moi. J'ai toujours la même envie de courir que ces dernières années quand j'ai joué le titre − que j'espère encore jouer cette année. Là-dessus, il n'y aucun doute. Après, de là à savoir s'il y en aura la possibilité, cela dépendra si des propositions intéressantes arrivent."

"Après avoir obtenu ces résultats ces dernières années, je sais de quoi je veux vivre et j'ai la chance de ne pas devoir trouver un travail à tout prix pour l'année prochaine", assure le vice-Champion du monde. "Je sais ce que je veux, je sais ce que j'aimerais faire et il faudra voir si une situation vraiment intéressante se présentera à l'avenir. Mais je suis très détendu sur ce point. Si ça n'avait pas été le cas, j'aurais attendu jusqu'au bout et j'aurais peut-être accepté une proposition de la part de Ducati qui n'aurait pas été parfaite. Mais il ne s'agissait pas de ça."

Lire aussi :

"Quand on parle de courir, il y a plusieurs manières de courir. Je crois avoir de la chance, car ma façon de courir est de jouer le titre. On veut se concentrer là-dessus cette année, mais la situation générale fait qu'il était correct de prendre cette décision", ajoute-t-il en pesant prudemment ses mots. "Pour un pilote qui est habitué à être devant, courir pour courir n'a pas de sens. Je ne dis pas qu'avec Ducati on court pour courir, mais il existe une certaine situation et chacun prend ses décisions selon la manière dont on voit cette situation. Simone [Battistella, son manager, ndlr] et moi voyons cette situation d'une certaine façon et par conséquent il était juste de l'interrompre."

Serait-il prêt à prendre une année sabbatique ou à assumer un rôle de pilote d'essai ? "Je ne sais pas. Franchement, je n'ai aucune idée en ce moment. Ça vous fait comprendre que la décision n'était pas liée à mon avenir, simplement il était correct de la prendre", souligne Dovizioso. "Quand on est dans une certaine situation, que l'on croit que cela a du sens de continuer, de pousser et donc de continuer, alors on y travaille. Par contre, quand les choses ne vont pas dans cette direction, cela a du sens de prendre une décision."

Andrea Dovizioso insiste : il a pris sa décision avant d'entrer dans de réelles négociations avec Ducati car il entend jouer sa chance au championnat cette année et avait pour cela besoin d'avoir l'esprit libéré. "Cette saison est encore à écrire. Vu comment les trois premières courses se sont passées, tout reste ouvert pour de très nombreux pilotes et être concentrés et non préoccupés par d'autres dynamiques et d'autres situations, cela aide clairement quand on est à la recherche de quelques centièmes."

Lire aussi :

"Si je n'ai pas la possibilité de courir, cela voudra dire que je ne disposerai pas de propositions intéressantes pour pouvoir le faire. Je veux courir, mais toujours avec un objectif bien clair. Heureusement, je ne suis pas un pilote qui doit trouver un contrat pour gagner sa vie ou qui doit absolument rouler à moto. J'ai beaucoup d'autres passions et aussi une grande envie de faire autre chose. Je sais ce que je peux faire en MotoGP, mais il faut un projet d'un certain type. Si une proposition intéressante arrive, on l'évaluera très volontiers. Si ça n'est pas le cas, pour moi ça n'aura pas de sens de courir en MotoGP."

partages
commentaires
Les pilotes pointent du doigt un virage 3 dangereux au Red Bull Ring

Article précédent

Les pilotes pointent du doigt un virage 3 dangereux au Red Bull Ring

Article suivant

Joan Mir titille les Ducati et fête son premier podium

Joan Mir titille les Ducati et fête son premier podium
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021