Pas de retour de Dovizioso en 2021 ? "Nous travaillons pour 2022"

Le manager d'Andrea Dovizioso écarte l'éventualité de voir le pilote italien reprendre la compétition en 2021 avec Aprilia, assurant travailler en vue de la saison prochaine.

Pas de retour de Dovizioso en 2021 ? "Nous travaillons pour 2022"

L'annonce récente d'un test de trois jours d'Andrea Dovizioso au guidon de l'Aprilia RS-GP a suscité de nombreuses spéculations quant aux possibilités d'un retour à court terme du pilote italien sur la grille MotoGP. Parti en fin de saison dernière pour observer une année sabbatique et vivre sa passion du motocross, Dovizioso a lui-même affiché son enthousiasme pour ce partenariat, impatient de mener ces essais privés qui se dérouleront du 12 au 14 avril à Jerez, bien qu'il ait tempéré les conclusions trop rapides pouvant être tirées quant à un éventuel engagement en course.

Son manager, Simone Battistella, a toutefois écarté tout projet, à ce stade, de voir Dovizioso s'engager en course avec le constructeur de Noale dès cette saison. Lorsque le site officiel du MotoGP lui a demandé, pendant le warm-up du Grand Prix du Qatar, s'il était possible que le vice-Champion du monde coure avec Aprilia cette année, celui-ci a en effet répondu : "Eh bien, je ne pense pas que cela puisse se faire cette saison."

"Il est certain qu'il veut faire ce test, et il a accepté l'invitation d'Aprilia. Il avait très envie de remonter sur une MotoGP. Mais nous travaillons pour 2022, nous ne pensons pas à 2021", a ajouté Simone Battistella, assurant par ailleurs qu'aucun autre test n'était programmé à l'heure actuelle. "C'est juste un test pour le moment. Nous n'avons pas de plan, ni discuté de rien d'autre. Peut-être qu'il pourrait y avoir un ou plusieurs autres tests, mais pour le moment nous avons simplement décidé de faire celui-ci et d'avancer à partir de là."

Lire aussi :

Admirateur de la première heure d'Andrea Dovizioso, Aleix Espargaró s'est dit ravi de pouvoir compter sur le regard neuf que l'ancien pilote Ducati va pouvoir porter sur l'Aprilia, une machine dont l'Espagnol a en grande partie mené le développement et qui a fortement évolué ces deux dernières saisons. D'ores et déjà sous contrat pour 2022, Espargaró défend les couleurs de la marque depuis 2017 et a vu ses coéquipiers changer d'une saison à l'autre, rarement poussé dans ses retranchements par leurs performances. Aujourd'hui, il peine à masquer son enthousiasme face à l'arrivée d'un pilote grandement expérimenté et trois fois vice-Champion du monde.

"On veut toujours penser à l'avenir, mais avançons pas à pas", a toutefois prévenu le pilote espagnol dans le courant du week-end. "Pour Aprilia, c'est incroyable de signer avec un pilote comme Dovi pour tester la moto. Alors laissons-lui de la place. Sincèrement, je suis très curieux de voir sa réaction parce qu'il a longtemps piloté la Ducati et je pense que la Ducati et l'Aprilia sont très différentes par de nombreux aspects − moteur, châssis, électronique. Alors donnons-lui un peu de temps pour essayer la moto, apprécier le pilotage après pas mal de mois [sans rouler] et ensuite le temps nous dira [à quoi cela mènera]."

Quelle équipe, dans ce paddock, ne voudrait pas d'Andrea Dovizioso comme deuxième pilote ?

Aleix Espargaró

Lorsqu'il lui a été demandé directement s'il souhaiterait qu'Aprilia prenne Dovizioso comme deuxième pilote, Espargaró a malgré tout répondu, tout sourire : "Quelle équipe, dans ce paddock, ne voudrait pas d'Andrea Dovizioso comme deuxième pilote ? Ma réponse est donc 'évidemment' ! Et peut-être même comme premier pilote si je ne suis pas assez rapide !"

"Dovi est un pilote très rapide, alors on va attendre de voir s'il aime la moto. Et puis, je ne sais pas, Andrea semble beaucoup aimer courir en motocross alors peut-être qu'il ne voudra être que pilote d'essais. Regardez Cal Crutchlow : j'ai longtemps parlé avec lui après les tests [de pré-saison], et il m'a dit qu'il adorait sa nouvelle vie, qu'il pouvait passer du temps avec sa famille et apprécier le fait d'être essayeur avec Yamaha. Alors avançons pas à pas."

L'une des voies qui pourraient s'ouvrir à Aprilia si les essais de Dovizioso devaient s'avérer concluants, serait de profiter de la possibilité qui est accordée à l'équipe d'inscrire six wild-cards durant la saison. Ces engagements de pilotes non titulaires, suspendus en 2020 à cause de la crise sanitaire, reprennent cette année et sont limités à trois courses pour la quasi-totalité des constructeurs, avec une largesse seulement accordée à Aprilia du fait des concessions règlementaires dont bénéficie encore la marque.

partages
commentaires

Voir aussi :

Warm-up - Quartararo premier d'un doublé Yamaha, Zarco meilleur pilote Ducati

Article précédent

Warm-up - Quartararo premier d'un doublé Yamaha, Zarco meilleur pilote Ducati

Article suivant

Les pilotes Suzuki distancés en qualifs et contraints à la remontada

Les pilotes Suzuki distancés en qualifs et contraints à la remontada
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021