Les teams Ángel Nieto et Avintia intéressés par les Yamaha de Tech3

Les deux équipes espagnoles, actuellement fournies par Ducati, se positionnent en candidates pour faire rouler les Yamaha que Tech3 laissera libres à la fin de la saison.

L'équipe Tech3 a annoncé cette semaine mettre un terme à sa collaboration avec Yamaha à la fin de la saison à venir, prête désormais à ouvrir un nouveau chapitre de son Histoire après deux décennies de partenariat avec la marque aux trois diapasons.

Hervé Poncharal a clairement fait savoir qu'il avait pris cette décision, majeure dans le parcours de son équipe, après avoir reçu une offre qu'il ne pouvait refuser. "Nous nous sommes vu offrir un accord, qui comprend quelque chose que nous attendons pratiquement depuis les débuts de Tech3, et je n'ai pas pu dire non", a-t-il indiqué.

Quel serait donc l'un des cinq autres constructeurs engagés en MotoGP et susceptible d'avoir fait cette offre au directeur d'équipe français ? On peut aisément penser que l'option la plus viable d'un point de vue économique serait en provenance de KTM, par ailleurs très désireux d'élargir sa présence sur la grille MotoGP afin de disposer du plus d'informations possible.

Dans le même temps, la fin de l'accord entre Yamaha et son équipe satellite ouvre les portes aux autres structures qui voudraient se mettre sur les rangs pour récupérer les M1 satellites. En ce sens, les teams Ángel Nieto et Avintia ont assuré à Motorsport.com être intéressés par la mise en place d'un dialogue avec le constructeur d'Iwata afin de prendre la place laissée vacance par Tech3.

Marc VDS veut œuvrer sur le long terme

Marc VDS pourrait également se mettre sur les rangs si jamais ses négociations pour prolonger son accord actuel avec Honda ou ses contacts, déjà existants, avec Suzuki venaient à échouer. La formation belge assure cependant que sa priorité est de trouver un accord sur le long terme. "À ce jour, nous n'avons de contrat avec aucun fournisseur pour 2019 et ce que nous voulons c'est nous lier à quelqu'un qui nous offre un projet sur le long terme", indique à Motorsport.com un porte-parole de Marc VDS.

Voilà un point qui pourrait écarter l'option Yamaha pour l'équipe belge, sachant qu'il existe une possibilité que ces M1 reviennent, in fine, au team de Valentino Rossi, Sky Racing Team VR, si celui-ci venait à bientôt intégrer la catégorie reine. Pour le moment, le pilote de Tavullia a toujours temporisé les attentes autour de cette éventualité, néanmoins il faudra voir ce qu'il en pensera lorsqu'il aura décidé de raccrocher son casque, perspective qui se rapproche immanquablement.

Si Rossi devait décider de franchir le pas et d'inscrire son équipe en catégorie reine, il est peu probable qu'il le fasse avec Honda ou Ducati, avec qui il a collaboré par le passé en tant que pilote mais dont il a tourné la page depuis longtemps. Il ferait sens en revanche qu'il puisse faire perdurer sa relation avec Yamaha au-delà de son strict rôle de pilote.

En ce qui concerne le team LCR, Cal Crutchlow et Takaaki Nakagami sont directement sous contrat avec Honda, ce qui tend à laisser penser que l'alliance entre l'équipe et le constructeur pourra difficilement être rompue.

Il en est de même pour Pramac, qui vient de confirmer le recrutement de Pecco Bagnaia pour 2019, dans le cadre d'un accord qui lie directement le pilote à Ducati.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Équipes Tech 3 , Ángel Nieto Team , Avintia Racing
Type d'article Actualités