Après la victoire, Suzuki recherche la régularité

Suzuki poursuit son ascension en MotoGP sans griller les étapes. Alors que la GSX-RR a pu s'inviter parmi les gagnantes dès sa deuxième saison, il lui faut dorénavant confirmer en jouant plus souvent la victoire.

Après la victoire, Suzuki recherche la régularité
Podium : le vainqueur Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Conférence de presse de Davide Brivio, Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Davide Brivio, Suzuki Team Manager
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Conférence de presse de Davide Brivio, Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Podium : le troisième Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

La saison 2016 a marqué le retour de Suzuki au plus haut niveau, d'abord sur le podium puis sur sa plus haute marche. Deux ans après son retour en MotoGP, la marque d'Hamamatsu peut se targuer d'avoir notablement comblé son retard sur les trois constructeurs de pointe du championnat, au point de figurer désormais plus régulièrement parmi les prétendants à la victoire.

Et c'est précisément la régularité de cette menace représentée par la GSX-RR sur les Grands Prix que Davide Brivio place en tête de son cahier des charges pour 2017. Elle constitue l'étape suivante à franchir afin de se rapprocher de la cible suprême, ambition non dissimulée par une équipe pourtant jeune.

"Nous n'avons jamais dit 'Nous voulons gagner en trois ans, en cinq ans, ou quoi que ce soit'", souligne le team manager dans une interview accordée à Autosport, compagnie du groupe Motorsport Network, précisant cependant : "Il est clair que nous voudrions faire partie des prétendants au titre dès que possible."

"L'objectif était de nous rapprocher de Ducati, puis de Yamaha et Honda. Nous l'avons fait, en quelque sorte ; nous avons remporté une course, nous avons signé un podium", résume Brivio. "Maintenant, la prochaine étape c'est peut-être de régulièrement prétendre à la victoire en course. Bien entendu, c'est la partie la plus difficile, mais c'est la prochaine chose que nous devons faire."

Des progrès en seconde moitié de saison

Davide Brivio le disait dès la victoire de Silverstone acquise : elle constituait un point de départ. Désormais, pour capitaliser sur la rapide évolution connue en deux ans, il va donc falloir que Suzuki poursuive sur sa lancée, en évitant de stagner. Si cette tâche n'est jamais aisée, elle l'est d'autant moins que l'équipe devra s'appuyer cette saison sur deux nouveaux pilotes, suite au départ d'Aleix Espargaró et du petit prodige Maverick Viñales, auteur de tous les podiums décrochés jusqu'ici.

"Je pense que nous pouvons être satisfaits et heureux de ce que nous avons fait", retient l'Italien, témoin privilégié du retour de la Suzuki dans le trio de tête au Mans (pour la première fois depuis 2008), puis de son premier succès depuis 2007, acquis en Grande-Bretagne. "Nous ne nous sommes pas vraiment fixé d'objectifs clairs ou d'attentes claires avant la saison, mais le point culminant de notre victoire à Silverstone a été formidable pour nous, une réussite fantastique."

"Nous avons signé quatre podiums au total, mais le plus important - et nous avons atteint un objectif - était de nous rapprocher du groupe de tête et d'essayer de nous battre parfois pour le podium", souligne le team manager. "Durant la seconde moitié de la saison, nous avons clairement atteint cet objectif car, sur le sec, nous avons été des prétendants réguliers au podium lors des cinq, six ou sept dernières courses, et ce avec nos deux pilotes. De ce point de vue-là, cela a été une très bonne saison."

Les clés du programme sont désormais confiées à Andrea Iannone, souvent cité par ses adversaires comme un outsider sur lequel il faudra compter en 2017, et au rookie Álex Rins. Ils auront pour mission de suivre les traces du binôme Viñales-Espargaró qui n'a marqué, en 2016, qu'un point de moins que les pilotes officiels Ducati, le premier cité ayant même atteint le quatrième rang du championnat Pilotes.

partages
commentaires
Officiel - Capirossi nommé représentant Dorna à la Direction de course
Article précédent

Officiel - Capirossi nommé représentant Dorna à la Direction de course

Article suivant

KTM - Nous ne voulons pas rester en fond de grille

KTM - Nous ne voulons pas rester en fond de grille
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021