Aprilia cherche son jeune pilote pour 2016
Sam Lowes, Speed Up Racing
Sam Lowes, Speed Up Racing
Marco Melandri, Aprilia Racing Team Gresini and Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini

Dans un long entretien accordé au site GPOne, le patron de la compétition de la firme de Noale, Romano Albesiano, a fait le point sur la première demi-saison en MotoGP d’une usine Aprilia qui ne fait que commencer son aventure parmi l’élite. Et, comme prévu, s’attaquer de front à cette haute compétition en se lançant dans l’arène n’a pas été chose facile.

Au contraire de Suzuki qui a travaillé dans l’ombre pendant un an, le constructeur italien est parti de son expérience en Superbike récompensée par deux titres mondiaux pour se mesurer directement aux ténors des Grands Prix. Un apprentissage à la dure avec une RS-GP aux gênes de RSV4 du WSBK et de feue la ART d’une catégorie CRT maintenant changée en Open. Une moto de base cependant encore loin du parfait prototype des autres constructeurs.

Celui-ci viendra en 2016, promet un Romano Albesiano qui nous donne rendez-vous pour les tests de Sepang en février de l’année prochaine. "80% de nos efforts actuels sont concentrés sur cette nouvelle moto" a-t-il affirmé. "Nous avons aussi compris que le MotoGP demandait plus de personnes impliquées dans le projet si bien que nous allons renforcer notre département compétition."

Ceci dit, pas seulement. La paire de pilotes va aussi connaître une évolution. Le cas Marco Melandri a laissé des traces. Michael Laverty a fini par remplacer l’Italien qui n’a jamais adhéré au projet, et ce dernier est supposé tenir la place jusqu’au terme de cette campagne. Mais en 2016, on attend du sang neuf : "Nous avons des noms intéressants sur notre liste qui sont sensibilisés à notre projet assure le patron transalpin. Nous avons déjà un pilote d’expérience avec Álvaro Bautista et nous pensons que l’arrivée d’un jeune pilote créerait un bon équilibre."

Sam Lowes en tête de liste?

Aucun nom n’a été avancé par Romano Albesiano qui a cependant assuré qu’il tenait à boucler ce chapitre assez rapidement. Mais les rumeurs s’accordent sur le nom d’un Sam Lowes pour être ce jeune-là. Âgé de 24 ans, Champion du Monde Supersport en 2013, il est arrivé en Moto2 l’an dernier et il y fait une campagne 2015 éclatante en étant le seul pilote à ne pas rouler sur le châssis Kalex. Avec sa Speed-Up, le voilà à cette mi-saison troisième du général en ayant conquis une victoire, trois podiums et deux pole positions.

Il est connu pour sa bravoure et ne se pose pas de question une fois sur une moto, quelle qu’elle soit. Une démarche qui ne peut que coller au nouveau projet Aprilia. On rappellera que Sam Lowes a un frère jumeau au prénom d’Alex à la même philosophie, puisqu’il est le seul à faire marcher la Suzuki dans le présent peloton du mondial Superbike.

partages
commentaires
Le team Forward Racing incertain pour Indianapolis

Article précédent

Le team Forward Racing incertain pour Indianapolis

Article suivant

Loris Capirossi retourne à la compétition… Mais avec un volant!

Loris Capirossi retourne à la compétition… Mais avec un volant!
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021