Aprilia choisira entre Savadori et Smith à la fin des tests

Trois pilotes sont officiellement engagés par Aprilia pour 2021 : Aleix Espargaró, Lorenzo Savadori et Bradley Smith. Reste à savoir qui de l'Italien ou de l'Anglais sera aligné en course.

Aprilia choisira entre Savadori et Smith à la fin des tests
Charger le lecteur audio

Après l'apparition du nom de Lorenzo Savadori sur la liste des engagés en MotoGP pour la saison prochaine, Aprilia a confirmé que le pilote italien, qui a fait ses débuts en cette fin de saison, ferait bien partie de ses effectifs en 2021. Le constructeur officialise toutefois également Bradley Smith, indiquant qu'il serait précisé dans un deuxième temps lequel des deux pilotes serait titulaire et lequel s'occuperait du programme de tests.

Cela met un terme aux spéculations portant sur le possible recrutement d'un nouveau pilote, alors que de nombreux noms ont été associés à l'équipe italienne ces dernières semaines, après le verdict dans l'affaire Andrea Iannone. Aprilia rappelle à l'occasion de cette annonce à quel point les démêlés de son ancien pilote ont pu mettre l'équipe en difficulté dans la constitution de son line-up pour la saison prochaine, ayant dû attendre le 10 novembre avant de connaître le sort de son pilote, finalement suspendu quatre ans pour dopage. "Le fait d'avoir été forcés de renoncer à Andrea Iannone, et surtout les délais très longs de son affaire ont gravement pénalisé Aprilia Racing, dont la seule 'faute' a été de rester fidèle à son pilote et d'avoir fait confiance à des délais raisonnables pour la conclusion de la procédure", souligne l'équipe italienne dans un communiqué de presse.

Lire aussi :

Depuis le verdict du TAS dans cette affaire, Aprilia a évalué le recrutement de pilotes expérimentés tel Chaz Davies, mais surtout d'étoiles montantes actuellement engagées en Moto2. Les noms les plus en vue ont été ceux de Marco Bezzecchi, Joe Roberts et Fabio Di Giannantonio. Toutefois, aucun de ces recrutements n'a pu aboutir malgré des efforts qui auront encore occupé Massimo Rivola durant le dernier Grand Prix.

"Il ne fait pas de secret que nous avons offert une opportunité à trois jeunes pilotes car nous estimions que notre projet pouvait s'avérer très intéressant pour de jeunes talents, mais ils ne se sont pas sentis encore prêts à faire le grand saut, et dans le même temps les équipes avec lesquelles ils sont engagés pour la saison 2021 ont préféré les conserver. Nous en prenons acte, en respectant leur décision", explique le PDG d'Aprilia Racing.

"Nous préférons continuer avec nos pilotes, plutôt que choisir des solutions encore possibles mais qui ne nous convainquent pas pleinement", poursuit Massimo Rivola. "Même dans les conditions difficiles de cette saison, particulièrement pénalisantes pour un projet qui débute, la moto a énormément progressé et elle a significativement réduit son retard sur les meilleurs, aussi bien en course qu'en essais, et ce sur pratiquement tous les circuits."

"Aleix [Espargaró] a bouclé la saison en progrès et hier, en course, il a roulé dans les temps des meilleurs. Lorenzo aussi a affiché des progrès importants en trois courses à peine, et nous savons que nous pouvons compter sur le professionnalisme et l'expérience de Bradley. Aleix sera bien évidemment notre pilote de pointe ; quant au second pilote, et donc au rôle de pilote d'essais, ils seront décidés au terme du programme de tests hivernaux", ajoute le responsable italien.

En affirmant à présent sa volonté de renouveler sa confiance aux trois pilotes qui ont été à l'œuvre cette année, Aprilia dit vouloir se tourner vers une saison 2021 qui s'annonce "déterminante et préparera au quinquennat suivant lors duquel Aprilia se pose comme objectif d'avoir plus de motos en piste et de pouvoir mener une politique de recherche et de valorisation de pilotes". Comprendre par là que le constructeur de Noale confirme sa volonté d'aligner une équipe satellite en 2022, lorsque le plateau MotoGP s'ouvrira à la possibilité de porter la grille à 24 inscrits et à un renouvellement des accords entre équipes et constructeurs. Actuellement, la marque de Borgo Panigale s'appuie sur la gestion logistique offerte par le team Gresini, mais elle souhaite aligner dans deux ans une équipe officielle à part entière, tandis que la structure de Fausto Gresini entend, elle, évaluer à nouveau la possibilité de redevenir un team satellite classique.

Lire aussi :

L'annonce de ce lundi met par ailleurs un terme aux spéculations portant sur un possible recrutement de Jorge Lorenzo au poste de pilote d'essais, une hypothèse évoquée par le pilote espagnol lui-même lorsqu'il a senti Yamaha se détourner de lui.

partages
commentaires
Savadori apparaît sur la liste des inscrits 2021 avec Aprilia
Article précédent

Savadori apparaît sur la liste des inscrits 2021 avec Aprilia

Article suivant

Mir stoppé et Rins en difficulté : une dernière course à oublier pour Suzuki

Mir stoppé et Rins en difficulté : une dernière course à oublier pour Suzuki
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021