Aprilia s'oriente vers 2019 pour avoir une équipe satellite en MotoGP

partages
commentaires
Aprilia s'oriente vers 2019 pour avoir une équipe satellite en MotoGP
Par : Léna Buffa
13 juin 2017 à 14:05

Aprilia envisage bel et bien de fournir une équipe satellite en MotoGP, néanmoins le projet ne paraît pas réalisable la saison prochaine.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Romano Albesiano, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini

Trois des six constructeurs actuellement engagés en MotoGP ne disposent que d'une équipe factory, sans pouvoir s'appuyer sur aucune structure cliente. C'est le cas de Suzuki et Aprilia, revenus en Grand Prix en 2015, et de KTM qui a lancé son programme cette saison.

En dépit du fait que ces trois marques trouvent parfois que cette situation les bride dans leur avancée, il est loin d'être évident d'envisager de doubler la fourniture des machines et de convaincre un team client de rejoindre l'un ou l'autre de ces clans.

C'est la raison pour laquelle Aprilia a fait savoir, par le biais de son responsable compétition, que ce projet ne serait probablement pas réalisable en 2018 pour le constructeur de Noale, même si cela reste assurément sur le cahier des charges à moyen terme.

"Nous discutons avec quelques équipes", indique Romano Albesiano, responsable Aprilia Racing. "Il y a des choses positives et d'autres négatives dans le fait d'avoir une équipe satellite dans cette phase de notre développement. Bien entendu, ce serait bien pour de nombreuses raisons, mais nous ne sommes pas une grande structure et soutenir une équipe MotoGP correctement ne serait pas si simple."

"Nous considérons donc probablement de ne pas en avoir pour l'année prochaine", fait savoir le responsable italien, qui évoquait pourtant ce projet il y a tout juste deux mois. Albesiano précise en revanche que ce n'est que partie remise : "Pour 2019, si les choses se passent comme je l'attends, ce serait assurément possible."

Rappelons que Ducati est à ce jour le constructeur le plus représenté sur la grille MotoGP, avec trois GP17, trois GP16 et deux GP15, réparties entre une équipe factory et trois structures clientes. Honda a, pour sa part, cinq machines en piste avec les deux RC213V du team Repsol, celle de LCR et les deux machines satellites de Marc VDS. Enfin, quatre Yamaha font également partie du peloton, deux officielles et deux satellites alignées par le team Tech3. Les trois autres marques se limitent chacune à deux machines officielles.

Article suivant
Peu de nouveautés chez Repsol, mais de bons temps lors du test

Article précédent

Peu de nouveautés chez Repsol, mais de bons temps lors du test

Article suivant

Loris Baz remonte d'un cran au championnat après Barcelone

Loris Baz remonte d'un cran au championnat après Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Gresini Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités