Espargaró : "Très frustré de ma première partie de saison"

partages
commentaires
Espargaró : "Très frustré de ma première partie de saison"
Par :
13 juil. 2018 à 07:00

Des changements importants dans les méthodes de travail à Assen poussent l'Espagnol à l'optimisme à l'approche de la dernière course avant la trêve estivale.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

C'est plein d'ambition qu'Aleix Espargaró débarque ce week-end sur le Sachsenring pour la neuvième manche du calendrier MotoGP. En effet, en dépit d'une arrivée au-delà du top 10 lors de la dernière course à Assen, où il a fini 13e, l'Espagnol assure que lui et Aprilia ont procédé à des changements essentiels dans leur organisation tout au long de l'épreuve.

Car si ce dernier résultat peut être assimilé à une contre-performance au vu de sa position lors des qualifications – septième sur la grille – le Catalan n'a pu s'en prendre qu'à lui-même, avec un recours au pneu dur bien mal avisé là où la majorité du plateau optait pour le tendre.

Changement de méthodes depuis Assen

Mais reste que les bonnes sensations et la confiance semblaient être revenues aux Pays-Bas pour le numéro 41, ce qui n'était pas du luxe pour lui alors que son Grand Prix a domicile s'était soldé, deux semaines plus tôt, par un quatrième abandon en sept courses.

"Assen a été une bonne course", souligne-t-il. "Je pense que c'est la première fois cette saison que j'ai pris du plaisir à piloter la moto. Lors des essais libres, des qualifications, la moto a très bien fonctionné. Notre moto est un peu meilleure que l'an passé, mais pas suffisamment. La confiance du pilote est probablement la chose la plus importante. Trois abandons sur un problème moteur, et ensuite un accident. Ma confiance n'était pas bonne."

Espargaró en est sûr : une méthode de travail plus rigoureuse et méthodique ont permis à l'équipe de se montrer bien plus efficiente au sein de la "Cathédrale". Un modus operandi qui a aussi permis de bénéficier d'une meilleure atmosphère dans le garage du constructeur de Noale.

"À Assen nous avons changé notre façon de travailler", reprend-il. "Romano [Albesiano, le patron d'Aprilia Racing] a fait plusieurs réunions pour essayer de préparer de la façon la plus précise possible les séances, et cela a fonctionné. Je pense donc que toute l'équipe et moi-même, nous devons juste nous détendre et avoir une atmosphère plus normale. Car ma chute à Barcelone combinée au fait que mon chef-mécanicien s'en va l'an prochain, cela n'a pas aidé à avoir un bon écosystème pour travailler."

Mais il reste encore à convertir toutes ces bonnes dispositions en résultats tangibles en course. Le Sachsenring devrait constituer en cela le lieu idéal pour se relancer, sur une piste où Espargaró s'était montré très compétitif l'an dernier, en particulier sur le sec.

"C'est la piste où j'ai été le plus fort l'an dernier", reprend l'Espagnol. "Lors des séances sur le sec, j'étais toujours dans le top 3. Et même sur le mouillé, je suis parti sixième ou septième sur la grille, avant de faire une course solide. J'étais avec les Yamaha, proches des positions sur le podium."

L'idée sera donc ce week-end de renouer avec cette confiance qui fait encore trop défaut à l'équipe italienne, en obtenant un résultat à la hauteur des efforts consentis. "J'espère que sur cette dernière course avant la pause estivale, nous allons pouvoir changer la situation, parce que je suis très frustré de ma première partie de saison. J'espère donc que nous allons voir un peu la lumière cette fois-ci."

Article suivant
Pedrosa : 13 ans de MotoGP avec Honda

Article précédent

Pedrosa : 13 ans de MotoGP avec Honda

Article suivant

Viñales croit au podium en Allemagne

Viñales croit au podium en Allemagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Jeudi
Lieu Sachsenring
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Gresini Racing
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu