Aprilia : Espargaró salue le professionnalisme apporté par Rivola

Des méthodes venues de la F1 et de nouveaux ingénieurs ont permis de poser de nouvelles bases au sein de l'équipe Aprilia, prometteuses selon le pilote espagnol.

Aprilia : Espargaró salue le professionnalisme apporté par Rivola

L'arrivée de Massimo Rivola à la tête du programme Aprilia en MotoGP a eu, selon Aleix Espargaró, des effets bénéfiques dans l'organisation et l'image de l'équipe. Venu de la F1, où il a travaillé durant 20 ans, l'ancien directeur sportif de la Scuderia Ferrari a connu d'autres équipes italiennes puisqu'il a évolué chez Minardi et Toro Rosso, et il a été aux premières loges pour suivre l'ascension de Charles Leclerc lorsque celui-ci faisait partie de l'académie de pilotes Ferrari. Arrivé l'hiver dernier à Noale, il a pris ses marques avant de commencer à mettre en place de premiers changements, notamment en renforçant l'équipe technique grâce à des recrutements faits en F1.

Lire aussi :

Côté piste, les effets n'ont pas été flagrants, puisqu'Aprilia a conservé la dernière place du championnat constructeurs, bien que son capital de points ait été renforcé grâce à plus de régularité. Mais cette saison 2019 a été celle de l'initiation d'un vaste chantier visant à préparer une RS-GP profondément repensée pour la saison prochaine, alors que l'équipe en se restructurant a posé les bases de ce qui doit être une année clé pour enfin passer un cap dans les performances.

"Je pense que Massimo n'a pas été en mesure de faire tout ce qu'il voulait, parce que quand on arrive à un nouvel endroit il faut comprendre comment ça fonctionne, et les personnes intelligentes comme Massimo écoutent beaucoup, attendent, elles sont patientes. Elles ont donc besoin de plus de temps. Mais je suis très content de la manière dont il est arrivé et de l'impact que cela a eu", se félicite Aleix Espargaró. "L'équipe est beaucoup plus sérieuse et le stand est dix fois plus professionnel que ces dernières saisons. Je crois qu'on change notre image, alors ce qu'on doit changer maintenant c'est la compétitivité de la moto et les résultats, mais ça vient. Ces deux derniers mois, il est arrivé chez Aprilia plus d'ingénieurs que ces dix dernières années, alors je pense qu'à l'avenir on verra les changements."

Fer de lance du programme Aprilia depuis trois ans, le pilote espagnol n'a jamais caché sa frustration face au manque de résultats ou aux problèmes de fiabilité qui l'ont parfois touché. Mais à l'heure de boucler les essais collectifs qui ont clos la saison en novembre, il se montrait positif : "Je suis optimiste. On semble être en bonne voie. Deux ou trois ingénieurs sont arrivés, deux gars à l'aérodynamique, un autre pour le cadre… Plus de six nouvelles personnes venues d'endroits très compétitifs ont donc rejoint le projet avec de nouvelles idées et ils vont beaucoup aider Romano [Albesiano]. L'équipe de Romano sera beaucoup plus forte. Il n'y a donc pas d'excuses, c'est ce qui nous manquait et j'espère que la nouvelle moto et les idées que vont apporter ces nouvelles personnes vont aider."

Massimo Rivola, Aprilia

Depuis l'arrivée de Massimo Rivola, Romano Albesiano est en mesure de pleinement se concentrer sur la direction technique, à la tête d'une équipe d'ingénieurs désormais enrichie par de nouvelles recrues. Quant au team qui évolue sur les courses, il a également intégré des méthodes différentes qui apportent un nouveau souffle. "On essaye plusieurs choses qui viennent de la Formule 1. Il ne s'agit pas de pièces sur la moto, mais de la manière dont ils travaillent", explique Espargaró, qui ne cachait pas l'an dernier son agacement face à la désorganisation de son équipe. "Je pense qu'ils sont beaucoup plus organisés que nous. En termes de communication, on progresse beaucoup. On a essayé des choses pendant le test [de Jerez], avec par exemple une radio dans mon casque qui me permet de donner de meilleures informations aux ingénieurs de piste quand j'arrive au stand. On essaye différentes idées qui, je pense, sont plus que bienvenues."

Lire aussi :

Reste que pour l'heure, Aprilia est le dernier des six constructeurs engagés en MotoGP, devancé par KTM depuis le début du programme autrichien. Si la différence la première année n'avait été que de quelques points, elle s'est creusée au gré des progrès accomplis par Mattighofen et oblige le constructeur de Noale à réagir. Le Groupe Piaggio ne manque toutefois pas de ressources, mais pour Espargaró celles-ci n'ont pas prouvé être suffisantes pour le moment : "Jusqu'à aujourd'hui non. C'est clair, on peut voir les résultats que l'on a obtenus ces trois dernières années. Mais Aprilia est en MotoGP depuis cinq ans, alors il semble qu'il nous manque quelque chose parce qu'on n'est pas au niveau de nos adversaires."

"Aprilia est une très grande marque, Piaggio est un très grand groupe, alors il faut que l'on démontre cela en piste. J'espère qu'à l'avenir on pourra changer ça. Ça n'est pas agréable de vous entendre [les journalistes] dire qu'on est les plus petits, mais c'est ce que l'on montre en piste alors c'est ce que l'on doit changer."

partages
commentaires
Zarco confirme sa signature avec Ducati et Avintia

Article précédent

Zarco confirme sa signature avec Ducati et Avintia

Article suivant

Jorge Lorenzo en 50 casques

Jorge Lorenzo en 50 casques
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021