Rivola est rassuré par la fiabilité de l'Aprilia RS-GP à Misano

Massimo Rivola ne cache pas sa satisfaction de bénéficier de trois journées d'essais sur le circuit de Misano, afin de valider l'homologation moteur de la RS-GP, tout en préparant la reprise.

Rivola est rassuré par la fiabilité de l'Aprilia RS-GP à Misano

Après les tests de Sepang et Losail, en février, Aprilia avait de nombreux motifs de satisfaction sur le plan de la performance, mais la fiabilité de la toute nouvelle RS-GP laissait quelques doutes au manufacturier italien, qui espérait régler quelques derniers soucis avant de débuter la campagne au Qatar mi-mars.

Finalement, le début de saison a été reporté à cause de la pandémie de COVID-19 et un test collectif de trois jours a été organisé cette semaine à Misano pour permettre aux teams le souhaitant de se remettre dans le bain. Aleix Espargaró a repris le guidon pour la première fois et Bradley Smith a pu commencer sa préparation pour le début de saison, puisqu'il remplacera Andrea Iannone tant que celui-ci n'a pas de réponse à son recours devant le TAS. Ces tests ont aussi permis à Aprilia de mettre en pratique le travail effectué depuis la réouverture des usines et les progrès accomplis tant sur la performance que sur la fiabilité, comme l'expliquait Massimo Rivola au soir de la première journée d'essais.

Lire aussi :

"Nous sommes enfin de retour en piste et le point positif est que nous avons pu rouler sans problème, ce qui n'était pas acquis puisque la moto est nouvelle", a déclaré le directeur du programme MotoGP d'Aprilia à Motorsport.com. "Nous avons plutôt bien roulé et nous sommes modérément satisfaits. Aleix a dû enlever la rouille, car cela faisait longtemps qu'il n'avait pas roulé, alors que Bradley l'avait déjà fait il y a deux semaines, il était donc déjà un peu plus confiant et a fait 75 tours, contre 61 pour Aleix."

"Nous devons trouver de la fiabilité et nous n'avons pas encore cherché la performance. Mais nous n'avons pas peur parce que nous savons que ce n'est pas la meilleure piste pour les caractéristiques de notre moto. Le meilleur temps était un 1'33"0 pour la KTM de Pol Espargaró. Nous avons fait 1'33"9 avec Aleix et 1'34"0 avec Bradley. Il est donc clair que nous devons encore procéder à quelques ajustements. Mais nous devons également nous rappeler que KTM était en première ligne ici l'année dernière."

S'il confirme un retard en performances sur les autres équipes, Rivola ne tire pas la sonnette d'alarme avec une moto encore récente et une marge de progression forcément importante : "Dans tous les cas, il y a de l'enthousiasme et de la volonté donc c'est très positif. Il est vrai que nous sommes encore loin du compte et que nous devons travailler comme nous le faisons aujourd'hui de manière sérieuse et professionnelle, en essayant de faire un pas à la fois et sans paniquer sur nos performances. Le pilote s'intéresse aux temps, mais ceux-ci viendront, car il s'agit d'une combinaison de facteurs."

Lire aussi :

Rivola a aussi confirmé que la décision de remplacer Iannone par Smith avait été évidente pour Aprilia, après le travail effectué par le Britannique sur la RS-GP, une moto qu'il connaît très bien. Le directeur du programme s'est aussi félicité de la préparation physique de son pilote, et de l'effet positif que sa présence a eu sur Espargaró. L'Italien est rassuré que Smith bénéficie de l'opportunité apportée par ces journées d'essais, afin de se mettre dans la peau du pilote titulaire qu'il est désormais.

"Il est notre pilote d'essai et il connaît la moto parce qu'il la développe, il est donc normal que ce soit lui qui commence la saison. Nous verrons ensuite quand Andrea reviendra, le plus tôt possible, espérons-le. D'un point de vue physique, je l'ai trouvé très bien préparé. Il a fait 75 tours [en une journée], ce qui sur cette piste et par ces températures n'est pas mal du tout. Il est prêt, et c'était la première fois qu'il roulait avec son coéquipier, il a réussi à se rapprocher d'une référence comme Aleix et cela l'a motivé encore plus. C'est important, parce que nous avons besoin que Bradley fasse le travail mental pour passer de pilote d'essai à titulaire. Pour l'instant, ça va très bien et je dois dire que je suis très heureux."

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires
Les photos des tests MotoGP de Misano

Article précédent

Les photos des tests MotoGP de Misano

Article suivant

Rins voit que Márquez le prend plus au sérieux

Rins voit que Márquez le prend plus au sérieux
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021