MotoGP GP du Portugal

Aprilia inscrit une wild-card à Portimão et Jerez

Pour la première fois de la saison, un constructeur annonce l'inscription d'un pilote en tant que wild-card. Il s'agit de Lorenzo Savadori, engagé sur les deux prochaines courses avec Aprilia.

Lorenzo Savadori, Aprilia Racing Team

Le MotoGP va voir ses rangs s'étoffer quelque peu à l'occasion du début de la saison européenne, avec la première inscription de wild-card de ce championnat. C'est Aprilia qui ouvre le bal, en faisant appel à son pilote d'essais habituel, Lorenzo Savadori. Grâce aux concessions dont il est le dernier à bénéficier, le constructeur italien est autorisé à inscrire une wild-card sur un total de six courses par saison, et non trois comme les autres marques.

L'Italien, qui a couru pour la marque durant près d'un an, jusqu'à sa blessure l'été dernier en Autriche et le recrutement de Maverick Viñales, va retrouver la RS-GP dans le cadre de la compétition pour la première fois en huit mois. Il sera engagé cette semaine pour le Grand Prix du Portugal, à Portimão, puis dans deux semaines à Jerez pour le Grand Prix d'Espagne. Il s'agit de deux circuits sur lesquels il a couru l'an dernier, avec à la clé une 14e puis une 19e places.

"Ça fait un moment que je n'ai pas disputé de course et j'ai hâte d'être à vendredi !" s'enthousiasme-t-il. "On a déjà fait des tests avec la nouvelle moto, mais je suis curieux de la confronter aux pilotes officiels. Nos wild-cards ont spécifiquement pour but de continuer à développer la RS-GP, tout comme les tests privés, et c'est cet objectif que l'on va poursuivre à Portimão et Jerez."

Lorenzo Savadori ne nourrit en effet pas la moindre ambition personnelle pour ces deux courses. Devenu pleinement pilote d'essais et de développement, il aura pour tâche de poursuivre les évaluations de nouveautés sur l'Aprilia. Il s'agit en cela d'une phase cruciale pour le constructeur, car un ou deux prochains podiums lui feraient perdre les concessions dont il bénéficie actuellement.

Aprilia a marqué quatre points de concession (un l'an dernier avec une troisième place à Silverstone et trois récemment avec une première victoire en Argentine). Or, une fois le nombre de six atteint, les constructeurs doivent se plier aux restrictions de base du règlement et le premier effet est de limiter les essais privés et d'en exclure les pilotes titulaires.

Lancé dans un excellent début de championnat, avec déjà 50 points pour Aleix Espargaró, Aprilia est actuellement la seule marque à pouvoir faire rouler son binôme de course aux côtés de Savadori, et ce de façon assez libre, ce qui lui permet de renforcer son développement. Aligner dès à présent une troisième machine dans le cadre de courses permettra donc à l'équipe de Noale d'engranger d'importantes informations pour la suite de son travail.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Pol Espargaró : Alberto Puig sait "protéger" ses pilotes
Article suivant Transferts : où en sont les contrats MotoGP ?

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France