Après un podium fondateur, Aprilia espère jouer le titre en 2023

Aprilia voit le podium de Silverstone comme le point de départ de ses ambitions en MotoGP. Après plusieurs saisons difficiles, la marque vise maintenant le sommet.

Après un podium fondateur, Aprilia espère jouer le titre en 2023

Aprilia a décroché son premier podium dans l'ère MotoGP au Grand Prix de Grande-Bretagne, six ans après son arrivée dans la catégorie reine. Aleix Espargaró s'est classé au troisième rang alors qu'il n'avait jamais fait mieux que des sixièmes places au guidon de la RS-GP. Les progrès sont dus au lancement d'une machine profondément modifiée en 2020, équipée d'un V4 à 90° contre 75° auparavant et dotée d'impressionnants éléments aérodynamiques. Le concept est arrivé à maturité cette année, permettant à Espargaró de s'inviter régulièrement dans le groupe de tête et d'être enfin récompensé à Silverstone.

"C'est un moment historique", a confié Massimo Rivola, responsable de la compétition d'Aprilia, au site officiel du MotoGP. "On écrit notre Histoire. On l'a attendu longtemps. Je suis très heureux pour Aleix, pour Noale et Piaggio Group qui croit sérieusement en nous. On est tous concentrés pour progresser et quand on voit les résultats, on se dit qu'on ne travaille pas pour rien. On ne veut pas que ce soit le point final mais le point de départ. [...] On est de plus en plus forts et on regarde devant."

Aprilia n'a en effet pas l'intention de s'arrêter là. Véritablement entrée dans la lutte avec les autres marques cette année, la firme de Noale espère continuer sa marche en avant et n'exclut pas de jouer le titre rapidement : "En 2023, pourquoi pas ?" a déclaré Rivola à Sky Sport Italia. "Pour 2022, c'est tôt. Nous devons nous habituer à nous battre, à être constamment aux bonnes positions. C'était remarquable de voir Aleix battre Miller dans les derniers tours à Silverstone, c'était bien et ça nous a permis de décrocher le podium. On le méritait."

Lire aussi :

Aprilia ne cesse de se renforcer, ce qui s'est confirmé avec l'arrivée de Maverick Viñales dès le Grand Prix d'Aragón, aux cotés d'Aleix Espargaró, qui porte le projet depuis 2017. Rivola croit plus que jamais en ce dernier, devenu un pilote plus complet : "On considère Aleix comme un cheval fougueux [mais] cette année, il roule avec une approche très intelligent et mature. Il le mérite vraiment. Il est en très grande forme. Je pense qu'il est au sommet de sa carrière."

Espargaró a parfois douté du projet Aprilia, ce qui rend le podium conquis il y a une semaine encore plus fort : "Sincèrement, on a traversé des moments difficiles", a rappelé le pilote catalan. "Surtout il y a trois ans, la moto n'était pas performante et il y avait beaucoup de chutes. J'ai pensé plusieurs fois à arrêter ma carrière ou à changer d'univers. C'est fantastique d'en arriver là. Ce n'est pas juste une course avec des conditions météo ou beaucoup de chutes, on a été très proches du podium toute la saison. C'est fantastique pour Aprilia, pour Noale, pour tout le monde, pour moi. Je veux travailler dur et rester sur cette lancée."

"Depuis l'arrivée de Massimo Rivola, de nombreuses choses ont changé et nous avons de nouveaux ingénieurs qui sont venus, de nouvelles personnes", précisait Espargaró en conférence de presse après son podium. "Il n'y a rien de gratuit dans le sport, il faut mettre de l'argent, il faut investir et c'est ce que nous avons fait. Et là j'ai une RS-GP 21 qui est la meilleure en termes de stabilité et également en termes d'appui. Nous avons changé un petit peu l'équilibre avec la géométrie et la position du moteur, et beaucoup de choses ont été faites ces deux dernières années et l'on en voit maintenant les résultats. Ce sont les résultats de beaucoup de choses qui ont changé pas à pas, au fil des années.

Libéré de la pression de ce premier podium, Aleix Espargaró espère vite faire mieux qu'un simple podium : "Je vais d'être un peu plus fort en Aragón. Je n'aurai pas la pression de décrocher le premier podium donc je serai un peu plus détendu. J'espère me battre pour la victoire."

Un podium dédié à Fausto Gresini

Les Aprilia seront engagées par une équipe mise en place par le constructeur italien à partir de la saison 2022 mais cette année, elles sont encore alignées par la structure fondée par Fausto Gresini, disparu en début d'année après avoir contracté le COVID-19. Les représentants d'Aprilia ont tenu à honorer la mémoire du pilote devenu patron d'équipe après le podium de Silverstone : "Ce qui est triste, c'est que Fausto n'est plus avec nous pour nous encourager", a déploré Massimo Rivola. "Il attendant ce podium depuis longtemps. Il est arrivé un peu trop tard."

Une émotion partagée par Aleix Espargaró : "Je suis sûr que Fausto nous regarde de là-haut. Après le podium, quand je suis arrivé dans le garage, il aurait été très heureux, ça aurait été un rêve. Il a souffert dans les moments les plus difficiles mais il nous a montrée la voie. On se bat avec les plus grandes marques au monde et il a été à l'origine de ce projet. Ce podium est dédié à Fausto et à sa famille."

Avec Guillaume Navarro

Lire aussi :

partages
commentaires
Franco Morbidelli sera privé de Ramón Forcada chez Yamaha

Article précédent

Franco Morbidelli sera privé de Ramón Forcada chez Yamaha

Article suivant

Bagnaia peine à garder l'espoir : "Fabio a déjà gagné le titre"

Bagnaia peine à garder l'espoir : "Fabio a déjà gagné le titre"
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021