Réactions
MotoGP GP d'Argentine

Aprilia désormais proche de la consécration ?

C'était jour de fête, samedi, dans le stand Aprilia en Argentine, où l'on célébrait la première pole position de la RS-GP. Mais tous ont rapidement laissé leurs pensées se tourner vers la course, où Aleix Espargaró aura une vraie chance de franchir l'étape suivante, celle de la victoire.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team

La première pole position MotoGP d'Aprilia restera dans l'Histoire, obtenue samedi en Argentine par Aleix Espargaró, 20 ans après la création de la catégorie actuelle et 22 ans après la dernière pole de la marque en catégorie reine (avec à l'époque la RSW-2 500cc de Jeremy McWilliams, en Australie). Mais le pilote espagnol tout comme les responsables de Noale n'ont pas l'intention de s'en tenir à cette joie d'un instant, déjà tournés vers la suite du chemin. Cette pole, qui intervient sept mois après un premier podium, est à leurs yeux une étape vers les sommets, confirmant encore un peu plus le solide niveau désormais atteint par la RS-GP.

"Pour nous, cela a été une journée absolument merveilleuse. Nous avons attendu cette journée huit ans et nous avons beaucoup travaillé pour atteindre ce magnifique objectif. Il est certain qu'il s'agit d'une étape", confirme Paolo Bonora, directeur de course d'Aprilia Racing, auprès du site officiel du MotoGP. "Nous n'avons pas gagné, évidemment, mais c'est un travail qui se fait petit à petit. Nous avons encore besoin de progresser. Nous n'arrêtons pas le développement, assurément, et nous allons voir le résultat d'hier comme une base."

La réussite de samedi est en réalité double, car à la pole position d'Aleix Espargaró, perçu comme le capitaine de ce programme, s'ajoute le cinquième temps d'un Maverick Viñales encore en pleine adaptation. L'ancien pilote Yamaha ne s'y trompait visiblement pas lorsqu'il indiquait avoir eu un déclic lors du warm-up du Grand Prix précédent, même si une course sous la pluie l'avait empêché d'en tirer profit.

Aujourd'hui, la vitesse qu'il affiche en Argentine ne fait que confirmer l'élan général d'une équipe qui se rapproche peu à peu de ses objectifs, sur une piste qui semble avoir favorisé cette continuité en mettant en avant les caractéristiques de la RS-GP. "Dès le premier jour ici, il a été immédiatement clair qu'ils se sentaient bien. Il est certain que c'est dû à un tracé spécifique", confirme Paolo Bonora, "car il y a des virages fluides, pas de gros freinages dans lesquels nous sommes en difficulté, et des virages à vitesse élevée, ce que nous aimons beaucoup."

"Je suis très content pour Maverick", sourit un Massimo Rivola aux anges. "Il a progressé au warm-up de l'Indonésie, après quoi il n'a pas eu beaucoup de chance d'avoir ce genre de conditions. Il a besoin de gagner en confiance et je suis très content qu'ici il soit reparti du warm-up disputé sur le sec en Indonésie. À partir de maintenant, je m'attends à ce qu'il soit de plus en plus fort, alors peut-être que je vais avoir des soucis pour gérer leur compétitivité, mais j'ai hâte d'y être confronté !"

"C'est un bon résultat combiné", salue également Espargaró, solide leader des EL2, poleman seulement challengé par Jorge Martín, et à nouveau en tête du warm-up ce matin. "1'37"6 en un seul jour d'essais, ça prouve le niveau de la moto, c'est clair à 100%. Maverick a été très fort toute la journée. Il m'a dit qu'il a eu des soucis, un manque de grip pendant les qualifs, mais en arrivant d'une moto différente, finir cinquième pour sa première fois ici avec l'Aprilia, c'est assez remarquable. Je pense qu'Aprilia a une solide paire de pilotes et la moto progresse aussi, donc les résultats doivent arriver."

Lire aussi :

Chercher à imposer une course rapide

Les résultats, le pilote espagnol ne pense qu'à ça. Bien que très fier de cette première pole offerte à son équipe, il avait déjà, samedi soir, l'esprit tourné vers la course, se disant assez confiant dans le rythme qu'il a pu afficher jusqu'ici : "Je ne pense pas devoir beaucoup analyser les données et le rythme des autres, car ce week-end a été assez spécial avec une seule journée d'essais, mais je pense que mon rythme est assez solide. J'ai fait 14 tours en tout petits 1'39, donc c'est un rythme très élevé."

"Pour nous, c'est une journée historique mais celle de demain est encore plus importante", renchérissait son patron, Massimo Rivola. "Il y aura des points en jeu et il faut que nous soyons concentrés à 100% pour faire au mieux. C'est notre première pole, mais nous voulons décrocher notre première victoire. Nous sommes confiants. Aleix a affiché un très bon rythme, donc nous allons essayer de prendre un bon départ pour la course et ensuite nous verrons."

"Il va être important de ne pas essayer de créer trop de chaos à l'avant dans les premiers tours, essayer de faire en sorte que ce soit une course rapide", a précisé Aleix Espargaró, "car je pense qu'il n'y a pas beaucoup de pilotes qui ont un rythme très fort, donc si les deux ou trois d'entre nous qui avons du rythme, on arrive à pousser dès le début et à faire une course rapide, alors ce sera bon pour nous. C'est ce que je fais essayer de faire, pousser dès le premier virage après le départ."

Rendez-vous à 15h heure locale (20h en France) pour suivre ce premier départ de l'Aprilia #41 depuis la pole position et les 25 tours sur lesquels Aleix Espargaró et toute son équipe comptent tant...

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Warm-up - Aleix Espargaró confirme devant Fabio Quartararo
Article suivant LIVE Streaming - Suivez le GP d'Argentine MotoGP en direct !

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France