Aprilia et Quartararo : des contacts mais "pas du tout" d'offre

Massimo Rivola a confirmé des contacts avec Fabio Quartararo, cependant le patron d'Aprilia en MotoGP assure ne pas lui avoir fait de proposition ferme en vue de la saison 2025.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo a décidé de prolonger son contrat avec Yamaha pour deux saisons, malgré les difficultés actuelles de la marque. Il s'est dit séduit par les investissements du constructeur, évoquant moins son salaire estimé à 12 millions d'euros par an que ceux consentis pour améliorer la moto, avec un changement d'approche qui se concrétise par des recrutements de plusieurs ingénieurs européens.

Même s'il est considéré comme l'un des meilleurs pilotes de la grille, le Champion du monde 2021 avait peu d'options chez la concurrence. Ducati regorge de candidats en interne pour prendre la place encore libre aux côtés de Pecco Bagnaia dans son équipe officielle, KTM a assuré son avenir en faisant signer Brad Binder jusqu'en 2026 et avec l'arrivée de Pedro Acosta, tandis que Honda n'offrait pas des perspectives plus positives, en raison de ses difficultés actuellement très similaires à celles de Yamaha.

L'une des meilleures alternatives pour Quartararo était probablement Aprilia, qui dispose actuellement de deux places libres dans son équipe d'usine pour 2025 et d'une moto bien plus performante que sa M1. Des contacts ont bien eu lieu mais selon Massimo Rivola, aucune offre ferme n'a été faite au Français.

"Fabio est un champion, c'est quelqu'un qui a quelque chose en plus, mais si vous me demandez si on a fait une offre ferme à qui que ce soit, c'est non", a déclaré le PDG d'Aprilia Racing à Canal+. "Si vous me demandez si je me suis intéressé par des pilotes comme Fabio, je dirais oui, mais comme je vais m'intéresser à Márquez, Martín, ce genre de pilotes qui sont au top des performances."

"Quand on a un pilote super talentueux comme Fabio ou d'autres qui viennent vers nous pour voir la situation, notre travail est évidemment de les écouter et de comprendre s'il y a une possibilité ou pas", a-il détaillé auprès du site officiel du MotoGP. "Rien d'étrange, je ne suis pas surpris qu'il reste [chez Yamaha]."

Alors que les rumeurs évoquent une proposition de salaire de quatre millions d'euros, trois fois inférieure à celle de Yamaha, Rivola assure qu'il n'a "pas du tout" fait une telle offre à Quartararo... mais sous-entend qu'il lui a néanmoins communiqué le type d'arrangement qui aurait été possible : "Quand on discute avec des pilotes, on donne une sorte d'idée de ce que pourraient être les conditions, au cas où. Nos pilotes connaissent assez bien nos conditions, rien de plus."

Massimo Rivola, directeur général d'Aprilia Racing

Massimo Rivola

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Pour le moment, Rivola donne sa préférence à une prolongation d'Aleix Espargaró et Maverick Viñales néanmoins sa principale volonté est surtout de travailler sur la compétitivité de la RS-GP, y voyant le meilleur moyen d'attirer les pilotes les plus performants du plateau : "Pour nous, la priorité est la moto, de l'améliorer autant que possible pour pouvoir être plus puissants sur le marché et que les pilotes soient heureux de rester chez nous."

Quant à Espargaró, il ne s'offusque pas des contacts entre Aprilia et Quartararo, qu'il juge même naturels quand un pilote de ce calibre est sur le marché. "Fabio est l'un des meilleurs pilotes, si ce n'est le meilleur en termes de talent et de jeunesse dans le paddock", a rappelé l'Espagnol. "C'est normal qu'Aprilia lui ait parlé mais ce qu'Aprilia m'a dit, c'est qu'ils ne lui ont jamais fait d'offre. Mais on ne le saura jamais, Aprilia et Fabio sont les seuls à le savoir !"

"Je comprends très bien [qu'ils l'aient approché], c'est un jeune pilote, les deux pilotes Aprilia sont en fin de contrat cette année, le sien arrivait à échéance et le travail de Massimo [Rivola] est de discuter avec tout le monde. Il n'y a pas de problème avec ça", a tranché Espargaró.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Essais - Martín et Viñales prennent de l'avance !
Article suivant Quartararo en délicatesse : "Plus difficile que ce qu'on attendait"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France