Actualités

Aprilia soutient Iannone : "La peine infligée n'a aucun sens"

Face à une sentence jugée déconcertante, Aprilia réaffirme son soutien total à Andrea Iannone, condamné à 18 mois de suspension pour un dopage pourtant reconnu comme ayant été involontaire.

Andrea Iannone, Aprilia Racing Team Gresini

Aprilia Racing n'a pas tardé à commenter la condamnation d'Andrea Iannone, et c'est peu de le dire car le constructeur a réagi si vite qu'il a lui-même apporté l'officialisation de la sentence, que la Fédération internationale de motocyclisme n'a pas encore rendue publique. Et la marque italienne se montre très ferme, jugeant "absurde" la suspension de son pilote pour 18 mois, alors que la thèse de la contamination alimentaire et donc involontaire a été retenue.

Lire aussi :

Le constructeur de Noale dit "prendre acte" de cette décision, prise après l'audience le 4 février de la défense du pilote devant la Cour Disciplinaire Internationale de la FIM, et souligne avec "satisfaction" "l'absence totale de malveillance et le caractère accidentel" de l'absorption d'un produit appartenant à la famille des stéroïdes, interdit par le Code antidopage. Aprilia juge toutefois "déconcertante" et "complètement incohérente" la peine infligée à son pilote, précisément car cette explication lave le pilote de tout soupçon de dopage volontaire.

"La sentence nous déconcerte compte tenu de la peine infligée à Andrea, mais nous sommes également très satisfaits de ce qui la motive", commente Massimo Rivola, administrateur délégué d'Aprilia Racing. "Les juges ont reconnu la totale bonne foi d'Andrea et le caractère inconscient de l'absorption, en confirmant la thèse de la contamination alimentaire. Pour cette raison, la peine infligée n'a aucun sens. À la lumière des motivations écrites par les juges eux-mêmes, Andrea aurait dû être acquitté, comme cela a toujours été le cas des autres athlètes contaminés."

"À ses côtés jusqu'à la fin de cette affaire"

La reconnaissance d'une contamination alimentaire ouvre toutefois, selon Aprilia, "de nouvelles possibilités d'appel pour Andrea Iannone". Aussi, tout en martelant sa fermeté et son intolérance face à toute pratique interdite par les règlements, le constructeur réaffirme sa "pleine confiance" dans son pilote, et ce "avec une force nouvelle après cette sentence", et annonce qu'il "le soutiendra dans son recours auprès du TAS". Celui-ci n'a pas encore été confirmé officiellement, mais ne fait aucun doute au vu des explications données par la défense du pilote en marge de son audience auprès de la Cour Disciplinaire Internationale de la FIM.

"Cela nous laisse de grands espoirs pour le recours, que nous espérons très rapide", ajoute Massimo Rivola au sujet des explications qui étayent le verdict. "Nous voulons revoir Andrea sur son Aprilia RS-GP, nous serons à ses côtés jusqu'à la fin de cette affaire et nous le soutiendrons dans son appel."

Andrea Iannone a lui aussi réagi cet après-midi : "Mon innocence est reconnue, mais on a perdu malgré tout"

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le verdict est tombé : Iannone suspendu 18 mois
Article suivant Iannone : "Mon innocence est reconnue, mais on a perdu malgré tout"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France