Aprilia : un team satellite en 2023 "si une offre intéressante se présente"

Actuellement limité à une seule équipe, Aprilia pourrait doubler ses effectifs en MotoGP. Le constructeur se dit en effet ouvert à l'évaluation d'une offre si un team souhaite s'associer à lui.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

À la veille de la première manche européenne de la saison, qui se déroule cette semaine au Portugal, le marché des transferts commence à s'agiter du côté des pilotes, nombreux à arriver en fin de contrat, et il en va de même pour celui des équipes. Dans ce contexte, Aprilia n'exclut pas la possibilité de monter une équipe satellite en vue de la saison prochaine, à condition de recevoir une offre qui permette à son projet MotoGP de continuer à se développer comme il l'a fait ces deux dernières années. C'est ce qu'a confirmé Massimo Rivola, PDG d'Aprilia Racing, qui a déclaré à Motorsport.com : "Si nous recevons des offres intéressantes qui peuvent permettre au projet de croître, nous les évaluerons."

Fournir un team satellite ferait passer le nombre de RS-GP sur la grille de deux à quatre. Cela supposerait cependant un changement sur le plateau MotoGP, compte tenu des engagements existants entre les structures privées et les constructeurs. Le total de motos sur la grille ne dépassera en effet pas le nombre actuel de 24. La seule possibilité pour Aprilia de disposer d'une deuxième équipe serait donc que l'une des structures indépendantes change de marque. À l'heure actuelle, Ducati aligne pas moins de huit motos, Honda, Yamaha et KTM en ont quatre, et Suzuki et Aprilia sont les deux seuls constructeurs à ne disposer que de deux machines, sans aucun team satellite.

Compte tenu des alliances et des contrats en place, il serait logique de penser que RNF (connu jusqu'à l'année dernière comme Sepang Racing Team) soit l'équipe la plus susceptible de procéder à ce changement. Il s'agit de la structure montée par Razlan Razali après la perte soudaine du soutien de Petronas et de celui du circuit de Sepang. Le dirigeant malaisien a réussi à sauver son équipe en MotoGP et à sceller un nouvel accord avec Yamaha, cependant celui-ci ne porte que sur 2022, le constructeur ayant souhaité voir comment les choses allaient se passer avant d'évaluer la suite à donner à ce partenariat.

Dans le même temps, Massimo Rivola assure que son intention est de prolonger les contrats d'Aleix Espargaró et de Maverick Viñales, son binôme actuel. Le #41 a offert à Aprilia une première victoire MotoGP en Argentine et s'est lui-même dit désireux de prolonger pour deux ans, avant toutefois de déchanter lors des premières discussions. Il y a deux semaines, à Austin, il faisait état de propositions initiales "très loin" de celles qu'il attendait.

Plus proche que jamais de perdre les concessions dont elle bénéficie au règlement, la marque italienne est en passe de s'aligner sur les conditions dans lesquelles courent les cinq autres constructeurs engagés en MotoGP. Doubler ses effectifs permettrait à Aprilia de faire rouler des machines supplémentaires dans un contexte de réduction de ses essais privés. Cela comporterait par ailleurs un intérêt sur le long terme, puisqu'il s'agirait de la meilleure façon de s'assurer des services de jeunes pilotes d'avenir, tout en conservant son binôme expérimenté dans son équipe d'usine.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Marc Márquez "sans aucune attente" au Portugal
Article suivant Nakagami sous pression pour sauver sa place

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France