Le patron d'Aprilia aimerait que Trackhouse garde Oliveira et Fernández

Si Massimo Rivola devait choisir les pilotes de l'équipe satellite Aprilia pour 2025, il ferait en sorte de conserver Miguel Oliveira et Raúl Fernández. Ça n'est pas lui qui décide, mais il ne cache pas son souhait de voir se maintenir le duo actuel.

Raul Fernandez, Trackhouse Racing Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Maintenant que son équipe officielle est au complet pour 2025, on attend de connaître l'identité du duo de pilotes qui sera aligné par l'équipe satellite d'Aprilia, Trackhouse Racing, la saison prochaine. Interrogé en début de semaine sur ce choix, Massimo Rivola a prévenu qu'il n'était pas décideur sur ce point. Il a malgré tout un avis personnel et souhaiterait que Miguel Oliveira et Raúl Fernández conservent leur guidon, notamment car cela permettrait au groupe de Noale de compter sur un minimum de continuité alors qu'il s'agit de la seule marque à changer intégralement le line-up de son équipe officielle.

"Ce n'est pas idéal", a admis le PDG d'Aprilia Racing au sujet du changement complet opéré dans l'équipe d'usine pour pallier les départs d'Aleix Espargaró et de Maverick Viñales, "mais nous avons aussi une équipe satellite et j'espère que cette équipe satellite nous apportera un peu de continuité. On verra."

"Je n'ai pas grand-chose à dire, dans le sens où, d'après notre accord avec Trackhouse, ce sont eux qui décident. Nous avons évidemment notre mot à dire, je dis ce que je pense, mais la décision finale reviendra à Davide Brivio et Justin Marks. Il est évident que j'aimerais que l'on continue avec Miguel et Raúl, parce qu'ils ont été mon choix [à l’époque du team RNF, ndlr] et que je crois toujours dans le choix qui a été fait. Nous allons essayer de pousser vers cette décision, d'autant qu'en changeant deux pilotes de notre côté, il serait important d'avoir de la continuité de l'autre. J'espère donc qu'il n'y aura pas trop de changements de l'autre côté."

Lire aussi :

Les deux pilotes aujourd'hui alignés sous la bannière de Trackhouse, l'équipe américaine qui a repris le flambeau de ce programme après l'exclusion de RNF en fin d'année dernière, connaissent cependant pas mal de difficultés. Au guidon du modèle 2024 de la RS-GP, Miguel Oliveira ne parvient pas à retrouver le niveau de performances qui a été le sien, lorsqu'avec KTM il a obtenu sept podiums en trois ans.

Tout en soulignant que "le fait de savoir s'il continuera ou non sera entre ses mains et celles de Trackhouse", Massimo Rivola a exprimé son soutien au pilote portugais : "Personnellement, je veux avoir Miguel chez Aprilia et je continue de penser que Miguel peut faire une très bonne performance chez Aprilia. L'année dernière a été l'année la plus malchanceuse pour lui en tant que pilote parce qu'il a été entraîné dans de lourdes chutes, d'abord par Marc [Márquez] puis par Fabio [Quartararo]. Ça a dont été une saison très difficile pour lui."

"Cette année, les attentes étaient évidemment plus élevées compte tenu des performances de la moto avec Maverick et Aleix, mais il est également vrai que l'équipe a démarré en étant la même que l'année dernière. Depuis que Davide a rejoint l'équipe, il a commencé à introduire de nouvelles idées, à demander de nouveaux ingénieurs, c'est donc un travail en cours. Ce n'est pas quelque chose que l'on peut faire du jour au lendemain, il faut du temps pour bâtir une équipe plus forte."

"J'espère donc vraiment qu'ils pourront trouver un moyen de continuer. D'autant qu'en ayant changé les deux pilotes de l'équipe d'usine, il serait bon de garder les mêmes pilotes dans l'équipe satellite. Je suis sûr que Davide, avec l'expérience qu'il a, trouvera ce qu'il y a de mieux pour son équipe."

Miguel Oliveira sera-t-il toujours sur une Aprilia en 2025 ?

Miguel Oliveira sera-t-il toujours sur une Aprilia en 2025 ?

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

De son côté, Raúl Fernández ne dispose pour le moment que du modèle 2023 de l'Aprilia, l'évolution lui étant promise sous peu. Si sa courbe de résultats est elle aussi globalement discrète, il s'est mis en évidence à Barcelone en se battant aux avant-postes et ses données révèlent, d'après Massimo Rivola, un potentiel encore inexploité.

"Je suis super fan de Raúl ! J'ai offert un contrat à Raúl après sa première course en Moto2. Si ses saisons ont connu quelques hauts et bas, en particulier sa première année avec KTM mais aussi la première qu'il a faite avec nous l'année dernière, je pense qu'il a montré sa vitesse et je peux vous dire que nous avons des données qui peuvent montrer la vitesse de Raúl plus que ce que vous pouvez voir dans les courses et les chronos normalement. D'après ces données, nous pouvons voir qu'il est prêt à monter sur le podium. Évidemment, il faut beaucoup de facteurs, de bons départs, partir d'une bonne position, mais la vitesse est là. Je suis un grand fan de Raúl et j'espère qu'il continuera avec nous."

Interrogé au Mugello sur la tournure que pourrait prendre la constitution de son équipe pour la saison prochaine, Davide Brivio, arrivé cette année en qualité de directeur, avait indiqué qu'il ne se fermait aucune porte. Cependant, la pause observée par le championnat depuis le GP d'Italie a été particulièrement chargée sur le front du marché des transferts puisque cinq pilotes ont été annoncés dans de nouvelles équipes. D'après les informations de Motorsport.com, Joan Mir, qui a un temps fait partie des noms cités pour Trackhouse, a lui aussi pris sa décision et restera chez Honda.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent LCR veut rester fidèle à Honda malgré les difficultés
Article suivant Pramac va bien abandonner Ducati pour Yamaha en 2025

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France