L'Argentine, moment-clé de la saison selon l'ingénieur de Márquez

partages
commentaires
L'Argentine, moment-clé de la saison selon l'ingénieur de Márquez
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
Co-auteur: Léna Buffa
24 oct. 2018 à 16:30

Santi Hernández, ingénieur de piste de Marc Márquez, souligne l'importance de la réaction qu'a eue le pilote espagnol après les événements du Grand Prix d'Argentine.

Normalement, la plupart des équipes étudient le calendrier afin de déterminer quels seront les meilleurs circuits pour porter leur attaque tout au long de la saison. Sur le papier, Termas de Río Hondo était une piste favorable à Honda et Marc Márquez, avec déjà deux succès (en 2014 et 2016). Toutefois, jamais ils n'avaient été aussi performants qu'ils ne l'ont été cette année lors des essais libres menés sur la piste argentine, de quoi promettre un résultat des plus positifs.

Lire aussi :

Les événements inattendus du dimanche allaient cependant avoir un impact direct sur l'évolution du championnat : après avoir calé sur la grille de départ, Marc Márquez s'est vu contraint de rouler à contre-sens pour relancer sa RC213V et reprendre sa place avant l'extinction des feux. C'est ainsi qu'il a écopé d'une pénalité et a dû s'acquitter d'un ride-through.

Au cours de la superbe remontée qui a été la sienne dans le peloton ce jour-là, le Catalan s'était frotté à plusieurs pilotes, et notamment à Valentino Rossi. Un épisode qui avait causé la chute de l'Italien et valu une nouvelle pénalité à Márquez, le tout relançant une vive polémique entre les deux hommes. Le pilote Honda avait alors dû faire face à de nombreuses critiques, accusé d'être trop agressif en piste et même d'avoir détruit le MotoGP, selon Rossi. Il aurait été très compréhensible que Márquez ait pu subir le contre-coup de cet épisode lors des courses suivantes, or il n'en a rien laissé paraître.

"Il est vrai que nous avons connu des moments importants. D'abord au Qatar, car nous ne nous attendions pas à être si proches de Dovizioso [Márquez s'était battu contre l'Italien jusqu'à la toute fin de la course, ndlr]", explique Santi Hernández, ingénieur de piste du Champion du monde, dans une interview pour Motorsport.com. "Mais si je devais retenir un moment clé dans l'année, je pencherais pour la manière dont Marc a affronté la polémique de l'Argentine et la manière dont il s'en est remis. Dans une telle situation, d'autres auraient pu changer leur façon de piloter."

La réaction de l'Espagnol a été des plus fortes, puisqu'il a enchaîné trois victoires consécutives à Austin, à Jerez et au Mans. Il n'a pas laissé de place à ses rivaux et s'est ainsi constitué une avance de 36 points, suivi à l'époque par Maverick Viñales au championnat.

Article suivant
Guintoli en première ligne pour évaluer la Suzuki de 2019

Article précédent

Guintoli en première ligne pour évaluer la Suzuki de 2019

Article suivant

Le programme du Grand Prix d'Australie

Le programme du Grand Prix d'Australie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Actualités