L'Argentine, le saut dans l'inconnu perpétuel pour Michelin

partages
commentaires
L'Argentine, le saut dans l'inconnu perpétuel pour Michelin
Par :
25 mars 2019 à 18:30

Depuis son retour dans la discipline, le manufacturier français n'a pas été épargné par les éléments, qui l'ont souvent empêché d'enregistrer en Argentine de précieuses informations techniques utilisables d'une année sur l'autre.

La deuxième manche de la saison arrive à grands pas, et Michelin se prépare à affronter ainsi l'une des pistes les plus exigeantes du calendrier sur le circuit de Termas de Río Hondo. Les caractéristiques du climat argentin, souvent chaud, conjuguées à une surface abrasive et à une pluralité de virages ainsi qu'une ligne droite longue de plus d'un kilomètre font en effet du tracé sud-américain un véritable défi pour les pneumatiques.

Lire aussi :

Plus que cela, Michelin a joué de malchance sur ce circuit depuis son retour en tant que fournisseur unique de la catégorie reine, le manufacturier clermontois ayant vu chacune de ses trois participations depuis 2016 perturbée par la météo. D'où un manque d'informations certain, alors que le changement de revêtement opéré l'an dernier finit de brouiller les cartes quant à savoir quels seront les meilleurs choix de gommes à la fin de la semaine.

"La piste de Termas de Río Hondo est un peu le poil à gratter de Michelin depuis que nous sommes revenus en MotoGP", concède ainsi Piero Taramasso, le responsable du programme Michelin dans la catégorie reine. "Lorsque nous avons eu des essais ici en 2015, il avait plu, donc nous n'avions pas pu obtenir toutes les données que nous voulions, et lors de chacune des trois années où nous avons couru ici, nous avons eu un souci avec la météo, ce qui signifie que nous n'avons jamais été en mesure d'avoir un week-end totalement sec où nous aurions pu bien évaluer la performance des pneus."

Une gamme totalement symétrique

Pour ce deuxième rendez-vous du championnat, Michelin va apporter les pneus slicks soft, medium et hard, alors qu'en cas de pluie pilotes et équipes pourront compter sur les mélanges tendre et medium. À noter que l'intégralité des pneus proposés seront symétriques (une première pour Michelin à Termas de Río Hondo), en dépit du plus grand nombre de virages à droite (neuf, contre cinq à gauche).

"Cette année, nous amenons une allocation qui, selon nous, est adaptée au nouvel asphalte qui a été posé la saison dernière", reprend Taramasso. "Du fait que nous avons dû essayer quatre mélanges différents en 2018, nous savons qu'ils avaient fonctionné lors des quelques séances sèches que nous avions eues, et nous avons décidé de baser notre allocation sur cela."

Voir aussi :

Faute de retours techniques suffisant sur la piste argentine, la marque française a également basé son choix sur le comportement de ses enveloppes sur d'autres tracés affichant des profils proches du circuit sud-américain. "Nous avons aussi utilisé nos connaissances des performances de ces pneus sur d'autres circuits présentant des caractéristiques similaires à celles de Termas de Río Hondo lorsque nous avons fait cette sélection", confirme Taramasso.

"D'après toutes les informations que nous avions à notre disposition, nous avons inclus une gamme complète de pneus slicks. C'est une piste exigeante qui peut vraiment porter les pneus à leur extrême limite, en particulier si c'est très chaud, donc nous nous sommes préparés pour ce qui se présente devant nous, et nous sommes déterminés à obtenir de solides résultats, en tout cas si la météo nous le permet !"

Article suivant
Inflexible, KTM va rester fidèle à ses propres solutions techniques

Article précédent

Inflexible, KTM va rester fidèle à ses propres solutions techniques

Article suivant

Des podiums, l'objectif d'Aprilia pour ces deux prochaines années

Des podiums, l'objectif d'Aprilia pour ces deux prochaines années
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Tags michelin , pneus
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu