Stats - Les pilotes indépendants prennent le pouvoir

Les pilotes factory ne sont pas à la fête en ce début d'année et le Grand Prix d'Argentine a une nouvelle fois primé les équipes indépendantes, à tous les niveaux !

La plus ancienne course hors d'Europe

La plus ancienne course hors d'Europe
1/15

Il s'agissait de la 15e édition du Grand Prix d'Argentine, qui fut disputé à partir de 1961 à Buenos Aires. C'était à l'époque le premier Grand Prix organisé en dehors de l'Europe.

Première pole pour Miller

Première pole pour Miller
2/15

Miller s'élançait de la pole position, une première pour lui dans la catégorie reine – au même titre que Xavi Vierge en Moto2 et Tony Arbolino en Moto3. C'était aussi la première pole d'un pilote australien depuis celle de Casey Stoner à domicile en 2012.

Abonnement à la première ligne

Abonnement à la première ligne
3/15

Qualifié troisième, Johann Zarco s'est élancé de la première ligne pour la sixième course consécutive, une série entamée sur le Grand Prix du Japon l'année dernière.

Les officiels sont battus

Les officiels sont battus
4/15

Aucun pilote factory n'a encore signé de pole position cette année, puisque celle de Jack Miller faisait suite à celle obtenue par Johann Zarco à Losail. C'était aussi la première pole d'un pilote Ducati indépendant.

Rabat et Rins s'illustrent

Rabat et Rins s'illustrent
5/15

Cette grille de départ primait aussi, entre autres, Tito Rabat (4e) et Álex Rins (5e), qui ont tous deux obtenu leur meilleure qualification en MotoGP.

50e rugissante pour Miller

50e rugissante pour Miller
6/15

Jack Miller disputait son 50e Grand Prix dans la catégorie MotoGP, qu'il a rejointe en 2015. Un cap qu'il a pu fêter avec le holeshot, et pour cause : il partait seul en tête, tous les autres pilotes ayant été relégués en fond de grille.

Premier point pour Lorenzo

Premier point pour Lorenzo
7/15

Jorge Lorenzo a marqué son premier point de l'année en héritant de la 15e place suite aux 30s de pénalité reçues par Marc Márquez. Quatre pilotes n'ont en revanche pas encore ouvert leur compteur cette saison : Lüthi, Smith, Aleix Espargaró et Siméon. Et puisque KTM et Aprilia ont terminé dans le top 15 en Argentine, tous les constructeurs et toutes les équipes ont d'ores et déjà obtenu de premiers points cette saison.

Syahrin meilleur rookie

Syahrin meilleur rookie
8/15

Premier pilote malaisien engagé en MotoGP, Hafizh Syahrin avait déjà marqué ses premiers points au Qatar. Cette fois, il est devenu le premier rookie 2018 à se classer dans le top 10, en décrochant la neuvième place. Il prend par la même occasion la tête du classement des rookies devant Franco Morbidelli.

Crutchlow est de retour

Crutchlow est de retour
9/15

Sur le Grand Prix qui lui a offert l'an dernier son seul podium de la saison, Cal Crutchlow a remporté sa troisième victoire en MotoGP et pris la tête du championnat. Il est le premier Britannique leader du championnat en catégorie reine depuis Barry Sheene en 1979.

Honda caracole en tête

Honda caracole en tête
10/15

La victoire de Cal Crutchlow est la 750e de Honda toutes catégories confondues dans les Grands Prix mondiaux. Après de premiers succès obtenus dans les années 1960, pas une saison n'a fait défaut au palmarès du constructeur depuis 1982.

Deux indépendants sur le podium

Deux indépendants sur le podium
11/15

Avec la victoire de Cal Crutchlow devant Johann Zarco, ce sont deux pilotes indépendants qui sont montés sur le podium dimanche, une première depuis le Grand Prix des Pays-Bas 2016 où Jack Miller s'était imposé et Scott Redding avait terminé troisième.

Rins succède à Viñales

Rins succède à Viñales
12/15

En se classant troisième, Álex Rins a signé son premier podium MotoGP et offert à Suzuki sa première entrée dans le top 3 depuis la troisième place de Maverick Viñales au Grand Prix d'Australie 2016. À seulement 22 ans, Rins est aussi le plus jeune à monter sur le podium depuis Viñales, justement.

LCR au sommet

LCR au sommet
13/15

Cal Crutchlow est aussi le premier pilote d'un team indépendant à occuper la tête du championnat depuis Sete Gibernau au terme du Grand Prix de Catalogne 2004.

Où sont les pilotes factory ?

Où sont les pilotes factory ?
14/15

Après 16 tours au Qatar, 18 tours de la course ont été menés par un pilote indépendant. Cela fait un total de 34 tours sur 46 parcourus.

Après Gibernau et Melandri...

Après Gibernau et Melandri...
15/15

Avec une pole de Miller et une victoire de Crutchlow, c'est la première fois depuis le Grand Prix de Valence 2005 que ces deux succès reviennent à un team indépendant au cours d'un même week-end en MotoGP. À l'époque, le vainqueur (Melandri) avait même raflé le meilleur temps en course, qui est cette fois revenu à Márquez… Les pilotes factory n'ont pas complètement cédé le terrain aux indépendants !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Jorge Lorenzo , Cal Crutchlow , Johann Zarco , Jack Miller , Álex Rins , Hafizh Syahrin , Tito Rabat
Équipes Team LCR , Tech 3 , Ducati Team , Team Suzuki MotoGP , Pramac Racing , Avintia Racing
Type d'article Statistiques