Aucun problème identifié sur la combinaison de Quartararo

Les premières analyses d'Alpinestars, fabricant de la combinaison de Fabio Quartararo qui s'est ouverte en course à Barcelone, n'ont révélé aucune défaillance.

Aucun problème identifié sur la combinaison de Quartararo
Charger le lecteur audio

Fabio Quartararo a disputé les derniers tours du Grand Prix de Catalogne avec sa combinaison ouverte, la fermeture éclair de cette dernière ayant glissé à quelques tours de l'arrivée, et il a franchi la ligne d'arrivée le torse au vent, s'étant préalablement débarrassé de la protection de poitrine qui ne tenait plus en place.

Beaucoup de choses ont été dites sur le comportement du pilote tricolore durant l'incident et sur la réaction tardive de la direction de course, qui n'a pas agi sur le moment mais a infligé une pénalité de trois secondes à Quartararo plusieurs heures après l'arrivée, une sanction qu'il a lui-même trouvé légère. La cause du souci rencontré pendant l'épreuve est en revanche toujours un mystère.

Lire aussi :

Dès l'arrivée, Quartararo a confié sa combinaison à Alpinestars, son fabricant, qui a immédiatement cherché l'origine du problème... en vain. Les premières analyses n'ont pas montré d'élément cassé ou défaillant sur le cuir, et la fermeture éclair est bien fonctionnelle, ce qui s'est vu après l'arrivée quand le pilote Yamaha a pu la remonter.

"À la suite de la course de MotoGP dimanche sur le Circuit de Barcelona-Catalunya, l'équipe Racing Development d'Alpinestars a lancé une enquête sur l'intégrité de la combinaison de course de Fabio Quartararo", précise l'équipementier italien dans une série de tweets. "Au cours de la première analyse ayant suivi la course, dans le camion d'Alpinestars Racing Development situé dans le paddock du MotoGP, l'équipe a constaté que la combinaison fonctionnait normalement, et que toutes les fermetures éclairs et systèmes de fermeture étaient totalement fonctionnels."

C'est par choix que Quartararo a fini la course avec sa combinaison ouverte puisque la refermer l'aurait obligé à perdre plusieurs secondes : "Quand c'est totalement ouvert, il faut tenir le cuir, le tirer vers le haut puis remonter la fermeture éclair, comme sur un jean", expliquait-il après l'arrivée, avant d'évoquer un "vrai mystère" lundi : "Aucun pilote chez Alpinestars n'a eu ça pendant des années et il fallait que ça m'arrive ! [rires]"

Alpinestars a par ailleurs précisé que l'airbag de Fabio Quartararo ne s'est pas déclenché, ce que certaines images pouvaient laisser penser. Il ne s'agissait en réalité que de l'air qui s'est engouffré dans la combinaison ouverte, une séquence comparée à un "effet parachute" par le pilote après la course. "Tous les équipements de la combinaison, dont le Tech-Air Airbag System, étaient intacts et totalement fonctionnels", a confirmé Alpinestars. "Le Tech-Air Airbag System ne s'est pas déployé durant la course, il a fonctionné comme prévu puisqu'il n'y a pas eu de chute."

Lire aussi :

L'entreprise va néanmoins poursuivre ses investigations pour s'assurer de ne pas revivre un tel événement : "Il ne s'agit que d'une première analyse, qui va être approfondie au laboratoire Alpinestars à notre siège, pour effectuer tous les essais et analyses afin de mieux comprendre la cause des événements", promet la marque.

Dès lundi, une solution alternative a été évaluée par Fabio Quartararo lors du test post-course organisé à Barcelone, avec un scratch supplémentaire pour garantir que le curseur, la languette qui permet de tirer sur une fermeture éclair, reste à la position voulue, mais l'évaluation n'a rien donné de bon : "On a essayé un nouveau système [...], qui n'est pas très intéressant", a estimé le leader du championnat, précisant que ce nouveau dispositif n'était "pas vraiment une sécurité".

partages
commentaires

Voir aussi :

Quartararo s'en sort bien : "Pour moi, c'était un drapeau noir"
Article précédent

Quartararo s'en sort bien : "Pour moi, c'était un drapeau noir"

Article suivant

Rossi alerte : "Il faudrait prendre la sécurité plus au sérieux"

Rossi alerte : "Il faudrait prendre la sécurité plus au sérieux"
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021