MotoGP
28 mars
Événement terminé
04 avr.
Événement terminé
C
GP d'Espagne
02 mai
Course dans
17 jours
C
GP d'Italie
30 mai
Course dans
45 jours
06 juin
Course dans
52 jours
C
GP d'Allemagne
20 juin
Course dans
66 jours
C
GP des Pays-Bas
27 juin
Course dans
73 jours
C
GP de Finlande
11 juil.
Course dans
87 jours
C
GP d'Autriche
15 août
Course dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
29 août
Course dans
136 jours
C
GP d'Aragon
12 sept.
Course dans
150 jours
C
GP de Saint-Marin
19 sept.
Course dans
157 jours
C
GP du Japon
03 oct.
Course dans
171 jours
C
GP de Thaïlande
10 oct.
Course dans
178 jours
C
GP d'Australie
24 oct.
Course dans
191 jours
31 oct.
Course dans
199 jours
C
GP de Valence
14 nov.
Course dans
213 jours

Austin met l'Aprilia en échec, Espargaró veut passer à autre chose

Aleix Espargaró a cumulé tant de difficultés pendant le Grand Prix des Amériques qu'il pouvait s'estimer soulagé de rapidement tourner la page.

Austin met l'Aprilia en échec, Espargaró veut passer à autre chose
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Chute de Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

Le week-end passé à Austin aura été mouvementé pour Aleix Espargaró, et plutôt irrégulier. Malgré des temps somme toute satisfaisants en essais, il a cumulé les difficultés, au point que samedi il indiquait avoir vécu "l'une des pires journées de [sa] vie en MotoGP". Il faut dire que rien ne lui a été épargné. "Je suis tombé deux fois en EL3, ensuite j'ai reçu un nouveau moteur pour les EL4 et je suis à nouveau tombé pendant la Q1", racontait-il.

Après cette "journée à oublier", l'Espagnol prenait place en dernière position sur la grille, sans avoir pu établir le moindre chrono de qualification, néanmoins son neuvième temps au warm-up lui laissait encore un certain espoir de bien figurer en course. Or, dès les premiers tours, il a compris que quelque chose n'allait pas. "Je n'arrêtais pas de perdre l'avant. Je pensais que ça venait du fait que le réservoir était plein, mais c'était de pire en pire à chaque tour. Je ne faisais qu'éviter de tomber et je tournais super lentement", explique-t-il.

Après avoir tenu ainsi durant 11 tours, Aleix Espargaró n'avait pas d'autre solution que de rentrer au stand, et ce même s'il venait de faire son entrée dans la zone des points suite à la chute d'Álvaro Bautista. "J'ai détesté abandonner – je déteste ça, pour moi on perd le respect de son team –, mais la moto était impossible à contrôler, j'étais super lent et je manquais de tomber à tous les virages. J'ai donc décidé de m'arrêter."

"Le pneu avant n'a duré que six ou sept tours, il était complètement détruit. Mes mécaniciens ont décidé de le changer et de me faire ressortir. Je suis reparti et la seconde partie de la course s'est bien passée, c'était normal. Je n'étais pas super rapide, mais j'ai affiché un rythme vraiment correct et j'aurais pu me battre pour le top 10. Malheureusement ce sont des choses qui peuvent arriver."

Classé à deux tours du vainqueur, le pilote Aprilia n'a pas été récompensé pour son opiniâtreté, cependant à l'heure de quitter Austin il avait déjà l'esprit tourné vers la suite. "La seule chose positive c'est d'oublier ce week-end", tranchait-il, prêt à enchaîner dès cette semaine avec un test privé au Mugello. "Ce week-end a été un désastre complet. Il n'y a rien de positif, mais beaucoup de choses à apprendre parce qu'on sait qu'on doit progresser dans de nombreux domaines."

La piste la plus compliquée pour la RS-GP

Avant même que sa course prenne cette tournure, l'Espagnol avait compris que ce troisième Grand Prix de la saison serait particulièrement complexe à gérer. "Sincèrement, j'ai l'impression d'être sur la pire piste depuis que j'ai piloté l'Aprilia pour la première fois à Valence", résumait-il dès samedi, très en difficulté sur les irrégularités du bitume que tous ont pointé du doigt pendant le week-end, mais aussi conscient que les caractéristiques du COTA n'étaient pas des plus favorables à sa moto.

"On savait que cette piste serait la pire pour nous, parce que le problème de l'Aprilia est que c'est une moto vraiment lourde dans les changements de direction, et puis notre point faible est l'accélération en partant du premier rapport ; normalement on n'est jamais en première, mais ici on l'est quatre fois. L'association de cela et de beaucoup de changements de direction fait qu'il est très difficile de rendre la moto compétitive ici."

"Cette piste avait tout contre nous et j'ai hâte de remonter sur ma moto pour le test du Mugello. Ensuite on ira au Mans pour un autre test, puis à Jerez. On a donc un gros programme devant nous et on va oublier cette course", promet Aleix Espargaró, qui manque les points pour la deuxième fois de suite après sa chute en Argentine.

Le bilan n'est pas plus réjouissant de l'autre côté du stand Aprilia, sachant que Sam Lowes a abandonné sur chute. Il est à ce jour le seul pilote du plateau MotoGP à ne pas avoir ouvert son compteur de points.

partages
commentaires
Rossi nouveau leader, "un exemple" selon Lorenzo

Article précédent

Rossi nouveau leader, "un exemple" selon Lorenzo

Article suivant

Les pilotes en appellent à des travaux à Austin

Les pilotes en appellent à des travaux à Austin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Gresini Racing
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021