Avec Gibernau, Pedrosa espère se concentrer sur son pilotage

Le pilote espagnol a recours cette saison aux conseils de Sete Gibernau, ex-pilote dans la catégorie reine entre 1997 et 2009. Avec son concours, le numéro 26 espère retrouver son niveau de compétitivité.

Après une année 2016 difficile, Dani Pedrosa retrouve cette saison une tendance de plus en plus répandue dans le paddock : celle de recourir aux conseils avisés d'un ancien pilote. C'est Sete Gibernau qui les promulgue cette année au pilote Honda, qui fut longtemps encadré par Alberto Puig, parti désormais vers d'autres horizons.

Le rôle de l'ex-pilote espagnol, vice-champion du monde MotoGP en 2003 et 2004 lorsqu'il évoluait chez Movistar et Gresini, est difficile à définir puisqu'il fait office de couteau suisse. Ses prérogatives vont ainsi de la gestion de l'intendance à la facilitation des retours entre la piste et le garage du team japonais.

"L’an dernier j’étais ici pour les premiers tests, et cette année je suis encore là pour apporter un peu de sécurité à Dani, de sorte qu’il se sente protégé", a expliqué Gibernau au site officiel du MotoGP lors des essais de Sepang. "Mon expérience peut être bonne pour lui, qu’il s’agisse d’organiser le box ou d’autre chose, je suis très content de faire ça."

Recentrer le pilote sur l'essentiel

En plein championnat, à plus forte raison lorsqu'on approche de la fin de la saison et que la pression se fait davantage ressentir, il peut ainsi s'avérer très utile pour un pilote de disposer d'une personne pouvant prendre en charge les affaires courantes. "Ce sport est si professionnel que vous avez besoin d’être concentré lorsque vous êtes sur la moto et sur la piste, nous essayons donc, avec Edu [Villodre, assistant personnel de Pedrosa] de lui épargner toute une série d'obligations", reprend l'ancien rival de Rossi.

Mais pour Gibernau, son expérience d'ancien pilote lui octroie la légitimité pour permettre à son poulain de considérer la "vue d'ensemble", plutôt que de perdre du temps et de l'énergie sur chaque petit détail. "Là où il faut travailler, ce sont dans les domaines où les pilotes doivent être capables de transmettre [des informations] à Honda, car parfois vous êtes tellement concentré dessus que vous avez besoin de plus de recul : dans ce domaine j’essaie d’aider Dani autant que je peux, et nous espérons pouvoir préparer une moto qui fonctionnera mieux [pour lui]."

L'expérience et palmarès de Gibernau parlent en sa faveur, avec neuf victoires décrochées dans la catégorie reine sur 30 podiums, ainsi que 13 pole positions et huit meilleurs tours, et c'est avec enthousiasme qu'il va endosser ce précieux rôle pour aider le pilote Honda.

L'Ibère emboîte ainsi le pas à d'autres stars de la moto qui se sont reconverties en consultants de luxe, à l'instar de Wilco Zeelenberg qui a longtemps accompagné Jorge Lorenzo chez Yamaha, ou bien plus récemment Luca Caladora pour Valentino Rossi. "[Avec] son expérience en tant que pilote, [il sait] ce que l'on ressent sur la moto, c’est facile à expliquer", déclare Dani Pedrosa. "C’est aussi facile de savoir comment interpréter ce qu’il se passe en piste et c’est aussi plus facile à traduire auprès des mécaniciens. Je ne sais pas s’il pourra venir toute l’année. J’espère que oui. Car c’est une grande aide."

Combler la lacune de palmarès de Pedrosa

Sete Gibernau entend bien répondre positivement au desiderata de son ami Pedrosa, qu'il tient en haute estime et qu'il juge à-même de remporter un sacre. "Lors de chaque test je vais voir si je peux être présent pour le suivant, ou lors pour la prochaine course, j’espère pouvoir me déplacer sur chaque course. Dani est une personne incroyable et il mérite un titre de champion du monde plus que n’importe qui en raison de sa combativité. Il est très excité, mais dans le bon sens du terme, et avec une bonne attitude."

Il est vrai que le pilote au numéro 26 a connu nombre d'obstacles au cours de sa carrière. Mais en dépit de circonstances pas toujours favorables, le Catalan peut s'enorgueillir du record du plus grand nombre de saisons auréolées d'au moins une victoire. 

C'est bien simple, Pedrosa a signé au moins un succès lors de chacune de ses campagnes depuis ses débuts dans la catégorie reine, en 2006. Preuve de l'abnégation sans faille du pilote espagnol, son succès l'an passé, en toute fin de saison sur les terres de Valentino Rossi, à Misano, dans une année marquée par ses difficultés d'adaptation au nouveau règlement technique.

Néanmoins, les années passant, on peut penser que le pilote de 31 ans vise désormais autre chose que l'amélioration de ce fameux record, lui qui a terminé vice-champion du monde à trois reprises, en 2007, 2010 et 2012. Avec Sete Gibernau à ses côtés, le pilote Honda a peut-être trouvé la clé. Premiers éléments de réponse au Qatar pour la première manche du championnat, fin mars.

Mug Dani Pedrosa
Mug Dani Pedrosa, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Sete Gibernau , Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Actualités