Réactions
MotoGP GP d'Argentine

Bagnaia aimerait que le GP d'Argentine "soit une leçon"

Francesco Bagnaia avait besoin de se rassurer après son début de saison compliqué, et c'est désormais chose faite après un GP d’Argentine dont il souhaite tirer des enseignements.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Pecco Bagnaia a enfin lancé sa saison à Termas de Río Hondo, après deux premiers Grands-Prix très compliqués et un troisième qui semblait prendre la même direction. L'Italien et son équipe sont toutefois parvenus à redresser la barre et à décrocher une cinquième position qui était loin d'être gagnée la veille.

Avec une chute au Qatar, qui l'avait vu emporter Jorge Martín avec lui, et une 15e position en Indonésie, Bagnaia, pourtant favori suite à son titre de vice-Champion du monde l'an passé, était en grande difficulté jusqu'à présent. Dépassé lors des essais libres et frustré par son manque de performance, il s'est énervé en piste lors des EL2 en Argentine et a manqué de peu une pénalité.

Envoyé en Q1, il n'est pas parvenu à se sauver et a pris le départ depuis la 14e position. Contre toute attente, il a affiché un bon rythme de course et est remonté de neuf places pour passer la ligne d'arrivée dans le top 5 et ainsi enfin lancer son championnat. "Nous avons fait de l'excellent travail ce matin lors du warm-up. Mon feeling avec l'avant est enfin revenu", a-t-il expliqué après l'arrivée. "Je l'avais déjà à Mandalika, je me sentais bien mais moins que maintenant. Aujourd'hui j'ai pu faire ce que je voulais avec l'avant, c'était mieux."

"J'avais vraiment besoin d'une course comme ça. Bien sûr, je suis parti loin mais c'était ma faute. Je me suis déjà excusé auprès de l'équipe car ils travaillent beaucoup dans le box et juste parce que j'étais nerveux et énervé hier, je suis parti loin donc je leur ai dit que j'étais désolé. Et aujourd'hui, après un superbe travail ce matin nous avons passé un bon cap avec l'avant. Mon feeling de l'an dernier était là et j'ai gagné beaucoup de places. Je suis content, comme je l'ai dit j'avais vraiment besoin d'une course comme ça."

Francesco Bagnaia

Francesco Bagnaia

Le pilote Ducati officiel a également besoin d’un Grand Prix en conditions "normales" après un début de saison plutôt chaotique, et estime que les performances des uns et des autres ne seront  réellement représentatives que lorsque la situation sera redevenue plus habituelle : "Ce qui est clair, c'est que beaucoup de pilotes sont rapides, mais nous avons rencontré des situations différentes en courses. Au Qatar, c'était normal, mais à Mandalika c'était tout nouveau, les pneus étaient différents des tests, la course s'est déroulée sous la pluie et c'était étrange. Ici, ça faisait trois ans que nous n'étions pas venus, et comparé à 2019 les pneus étaient différents, nous avons juste eu trois séances pour améliorer la moto et c'était encore un week-end différent."

"J'espère qu'aux États-Unis tout pourra être normal car je pense que les pilotes ont besoin de plus de calme sur un week-end. Dès que [ça sera le cas] et que nous n'aurons pas plein de choses différentes par rapport à un week-end normal, nous commencerons à voir plus de régularité, en tout cas je le vois comme ça."

Une situation à ne pas reproduire

Bagnaia s'est rassuré en Argentine, mais s'est aussi fait un peu peur au vu de son comportement samedi, une réaction qu'il ne s’explique pas et sur laquelle il souhaite travailler. "J'aimerais que ce week-end soit une leçon pour moi", a-t-il déclaré. "J'aimerais comprendre ce qu'il s'est passé hier et faire en sorte que ça ne se reproduise pas."

Fin prêt à tirer tous les enseignements nécessaires, il souhaite que cette mauvaise passe qu'il est parvenu à contrebalancer lui permette de rebondir dès le week-end prochain, à Austin : "Je suis certain qu'avec la course d'aujourd'hui, je serai plus compétitif aux États-Unis. Je l'étais déjà l'an dernier et je pense que je peux l'être un peu plus cette année."

"Ce qui sera très important, c'est de ne pas avoir de pression, d'être intelligent, d'être calme et de partir de ce que nous avons fait aujourd'hui. La cinquième place n'est évidemment pas l'objectif mais elle va être utile pour l'avenir, pour repartir [du bon pied] et pour penser à nouveau à être aux avant-postes. Je pense que nous pourrons plus être devant aux États-Unis grâce à aujourd'hui."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent L'avenir "n'est pas clair" pour Quartararo, inquiet pour son titre
Article suivant Stats - Le jour de gloire d'Aleix Espargaró et d'Aprilia

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France