MotoGP GP d'Indonésie

Bagnaia assume sa responsabilité dans le résultat de Mandalika

Pecco Bagnaia pense qu'il aurait pu décrocher un meilleur résultat en se montrant plus agressif dans son pilotage au GP d'Indonésie.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Pecco Bagnaia ne compte qu'un point au championnat après les deux premières manches de la saison. Parti à la faute au GP du Qatar dans un week-end difficile pour l'ensemble des pilotes Ducati, l'Italien a manqué de sensations sous la pluie de Mandalika, avec plusieurs blocages de la roue avant et une modeste 15e place à l'arrivée.

Après avoir analysé sa course, Bagnaia a reconnu que le problème venait surtout de son pilotage, pas suffisamment incisif. "C'était un peu de ma faute, je n'ai pas mis suffisamment d'énergie sur l'avant de la moto et je manquais un peu de soutien de la part du pneu avant, juste parce que je n'y mettais pas suffisamment d'énergie", a expliqué le vice-Champion du monde en amont du GP d'Argentine. "Quand on n'attaque pas au maximum, on perd un peu d'adhérence, donc c'était de ma faute."

Dans la foulée de ce nouvel écueil, Bagnaia affichait sa volonté de "penser de façon positive" et les jours de repos avant de partir pour Termas de Río Hondo lui ont permis de se ressourcer : "À la maison, j'ai profité. Je suis allé à la salle, je me suis beaucoup entraîné, je me suis déchaîné à l'entrainement et j'ai passé beaucoup de temps avec ma copine et mon groupe. J'avais besoin d'un peu de sérénité de ce point de vue-là et Domizia et les gens qui m'apprécient sont super pour me l'apporter. On a donc passé de très bons moments." 

Le pilote Ducati s'est également tenu à l'écart des critiques sur les réseaux sociaux : "Ils ne méritent pas que je perde du temps pour eux, alors ça va comme ça."

Il reste maintenant à savoir si Pecco Bagnaia aura l'opportunité de se relancer ce week-end. L'avion-cargo contenant des pièces nécessaires pour que les Ducati de l'équipe officielle, de VR46 et de Gresini prennent la piste n'est pas encore arrivé sur le sol argentin au moment où ces lignes sont écrites, et un timing serré attend le clan italien, malgré l'annulation des essais ce vendredi. La Dorna, en charge du fret, a précisé que les séances ne débuteront que si toutes les équipes sont aptes à rouler.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le MotoGP globalement satisfait de la chicane de Spielberg
Article suivant Un Grand Prix en 2 jours, une situation "tendue" et "difficile"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France