Réactions
MotoGP GP d'Australie

Bagnaia s'attendait à voir Quartararo devant sur "une piste Yamaha"

Surpris de ne pas avoir vu Fabio Quartararo dominer la première journée du Grand Prix d'Australie, sur une piste qu'il juge favorable à la M1, Pecco Bagnaia n'en oublie pas pour autant les risques qu'il va devoir prendre pour maintenir ses chances de titre.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Si le MotoGP actuel voit les différences entre les motos se gommer d'une piste à l'autre, Phillip Island reste, aux yeux de Pecco Bagnaia, un tracé favorable aux Yamaha grâce à leur vitesse de passage en courbe, idéale dans les nombreux virages rapides du circuit. Aussi, le pilote Ducati s'attendait à voir son principal adversaire pour le titre, Fabio Quartararo, évoluer bien plus aux avant-postes qu'il ne l'a fait.

Le Français a en effet souffert un peu durant les EL1 en raison des flaques d'eau qui témoignaient encore de l'inondation de la veille, et a globalement senti qu'il lui restait une marge de progression, tout comme Bagnaia qui a été plutôt discret en ce premier jour. "Je m'attendais à ce que Fabio soit devant parce que c'est vraiment une piste Yamaha", a-t-il déclaré au site officiel. "On a fait du bon travail et je sens qu'on peut être encore plus compétitifs demain."

Jamais totalement aux avant-postes au début de chacune des deux séances, l'Italien a finalement amélioré son chrono lors de la seconde partie avant de prendre à chaque fois la huitième place. Une position dans le top 10 bienvenue si les EL3 devaient se dérouler sur le mouillé, la météo restant incertaine pour le week-end.

"Sincèrement, ce matin j'avais du mal au début avec le vent. Ensuite on a fait quelque chose qui m'a permis de beaucoup progresser dans les virages 2 et 3. J'ai bien amélioré mon rythme et j'étais plutôt content. Cet après-midi, le vent était encore pire et j'avais un peu de mal, peut-être à cause de mes réglages ou de mon style de pilotage. Après on a passé un nouveau cap à l'avant en sortie de virage, j'ai eu un rythme plutôt bon en pneus usés et j'en suis content, mais je n'ai pas fait un tour vraiment bon au time attack", a-t-il déclaré.

Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo à la veille du GP d'Australie.

Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo à la veille du GP d'Australie.

Le #63 ne peut en effet pas se montrer pleinement satisfait puisqu'il doit gagner en constance, la clé selon lui pour évoluer aux avant-postes sur le circuit très exigeant de Phillip Island. "Sur cette piste la différence se fait par la régularité et on doit la trouver", a-t-il ajouté. "C'est assez difficile de prédire quelque chose car on parle en dixièmes. Demain il faudra faire le tour parfait."

Et pour y parvenir, Bagnaia sait qu'il va devoir tout tenter. À trois courses de la fin du championnat et avec plusieurs prétendants au titre possibles, s'élancer de la première ligne sera primordial, quitte à prendre des risques.

"Je dois évidemment prendre des risques, comme [eux], on doit tous en prendre actuellement car c'est très important d'être devant. Ces deux courses ne sont pas les meilleures pour notre moto mais je pense qu'on a déjà prouvé sur des pistes où on était lents l'an dernier que cette année on y était compétitifs. On verra mais dans tous les cas j'aurai la même stratégie des dernières courses, c'est-à-dire attaquer et essayer de faire du mieux possible sans trop penser au championnat. Je pense que c'est toujours bien de ne pas trop penser au championnat et que c'est le moment d'attaquer", a-t-il expliqué.

Bien qu'un peu inquiet par une météo "très difficile à prévoir" en Australie selon lui, le pilote Ducati espère avoir trouvé le moyen d'être compétitif malgré le vent, et devra mettre en pratique sa stratégie de prise de risques en cas de pluie, son point faible jusqu'à présent.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La Clinica Mobile "surprise" d'être évincée du paddock MotoGP
Article suivant Contraint à la victoire, Espargaró pose la première pierre

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France