Bagnaia : Comment rester ? "En étant le pilote Ducati le plus rapide"

Pecco Bagnaia se sent "mieux préparé" qu'il ne l'était la semaine dernière pour la course éprouvante qui l'attend demain à Jerez. Qualifié en première ligne pour la première fois, saura-t-il saisir sa chance pour prouver à Ducati qu'il mérite de garder sa place en 2021 ?

Bagnaia : Comment rester ? "En étant le pilote Ducati le plus rapide"

Le week-end dernier, pour le premier des deux Grands Prix organisés à Jerez, Pecco Bagnaia avait réussi à se qualifier en quatrième position, puis à se maintenir dans le groupe de tête durant la première moitié de la course avant de subir la dégradation de son pneu arrière et de rallier l'arrivée en septième position. Réputé pour être un gros bosseur, le pilote Pramac n'a pas fait mentir l'image que l'on a de lui et il a mis à profit les "vacances" forcées en Andalousie entre les deux épreuves pour étudier ses données et identifier ce qui pouvait être amélioré.

Accompagné par l'ancien ingénieur de Casey Stoner et Jorge Lorenzo, Bagnaia est assurément bien épaulé et les progrès commencent à se faire sentir, confirmés aujourd'hui par sa première qualification en première ligne. Rassuré par le travail réalisé en vue des 25 tours éprouvants qui attendent demain les hommes, les machines et les pneus, il commence à rêver à un premier podium. Idéal pour un pilote qui, pour le moment, n'est pas assuré de son avenir.

Lire aussi :

Sur ces deux premiers Grands Prix, il apparaît évident que tu as beaucoup progressé par rapport à l'année dernière. Qu'est-ce qui a changé ?

Par rapport à l'année dernière, je me sens plus à l'aise en pneus usés. Et le fait d'avoir la même moto que les pilotes factory est aussi un bon step, je pense. Mais c'est surtout le travail que l'on fait dans le box : on se concentre uniquement sur le fait de faire des tours en pneus usés, et c'est la raison pour laquelle ces deux derniers vendredis j'étais derrière au classement. On sait déjà que le time attack n'est pas un problème pour nous, alors on se concentre sur les tours en pneus usés. Je suis très content, c'est la première fois que je suis en première ligne, et partir de la première ligne, je pense que c'est toujours une bonne idée ! [rires]

Ce week-end, mais aussi le week-end dernier, tu as été rapide sur le tour lancé, mais ton rythme semble bon également. Penses-tu pouvoir rivaliser avec les Yamaha demain ?

On va voir ! Avant toute chose, il faut que je sois rapide pendant toute la course, parce que la semaine dernière j'ai commencé à être en difficulté avec le pneu avant au bout de 13 tours. On verra ce qu'il en est ce week-end. [...] Ce week-end, j'ai essayé de rouler un peu différemment, pour avoir plus de sensations sur l'avant, et j'ai réussi, j'en suis donc très content.

On a très bien travaillé sur le rythme. Les EL2 et EL4 ont été très importants pour consolider notre base, mais on verra ce qu'il en sera demain parce que, comme la semaine dernière, les conditions vont sûrement changer. À mon avis, le rythme ne sera pas le même qu'aujourd'hui, parce qu'il fera plus chaud et qu'il y aura la gomme des Moto2.

Je pense en tout cas que mon rythme est solide. Pour le moment je pense que les deux Yamaha devant moi sont un peu plus rapides, mais on verra ce qu'il en sera demain en course. On sait qu'on est très forts sur le moteur et les freinages, alors on verra demain si j'arrive à rester avec eux. J'espère, mais en tout cas on a très bien travaillé ce week-end.

Par rapport à l'année dernière, le changement pour toi vient-il d'un gain de confiance dû à l'expérience acquise ou bien y a-t-il autre chose ?

Je pense que je suis plus en confiance avec la moto. Le fait d'avoir la même moto que l'équipe factory est un bon step pour moi. L'année dernière, j'avais du mal pour mes premières courses avec la moto. Je pense donc que le plus gros changement vient de là, mais j'ai aussi beaucoup amélioré mes freinages et sur ces deux courses j'ai beaucoup travaillé pour améliorer mon rythme, et rien que ça, ça me permet d'être plus rapide. Je suis content du travail qu'on a fait jusqu'à présent mais demain il sera très important d'être fort pour toute la course.

Lire aussi :

Pour le moment, tu n'as pas été confirmé chez Pramac pour 2021. Comment peux-tu montrer que tu mérites ta place ?

Je pense que la seule chose que je puisse faire pour prolonger mon contrat, c'est être rapide avec cette moto. J'essaye simplement de me sentir plus à l'aise avec la Ducati. J'ai progressé pour mieux piloter la Ducati, par rapport à l'année dernière je suis plus fort sur les freinages. La seule chose que je veux faire c'est comprendre la moto et essayer d'être le pilote Ducati le plus rapide. Pour le moment, ce week-end, c'est le cas, mais la course est demain et ce sera sûrement différent. Pour le moment, j'essaye simplement de me concentrer sur le fait de progresser et de le faire course après course.

Valentino Rossi pense que tu es prêt à te battre pour le podium. Qu'en penses-tu ?

Je ne sais pas, on verra. Le rythme est élevé, alors on verra comment ça se passe en course. Je pense que la première partie de la course sera très importante, pour gérer les pneus, surtout à l'arrière. Il faudra aussi voir quelle température on aura parce qu'aujourd'hui il faisait très chaud mais si demain c'est pareil je pense que ça va changer par rapport au week-end dernier. Je me sens à l'aise sur la moto et avec mon rythme, mais la course est demain. On verra si je peux essayer de rester avec les deux Yamaha, mais je pense en tout cas qu'on est mieux préparé que la semaine dernière.

partages
commentaires
Marc Márquez fair-play : le titre 2020 garde la même valeur

Article précédent

Marc Márquez fair-play : le titre 2020 garde la même valeur

Article suivant

Quartararo reste prudent malgré un bon rythme pour la course

Quartararo reste prudent malgré un bon rythme pour la course
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021