Bagnaia prend plaisir à se battre contre Quartararo, "le plus fort"

Pecco Bagnaia a pu vivre aujourd'hui la bagarre qu'il espérait contre Fabio Quartararo. Le premier round revient au Français, mais le pilote Ducati apparaît plus motivé que jamais.

Bagnaia prend plaisir à se battre contre Quartararo, "le plus fort"

Deuxième temps de chacune des deux séances du jour, Pecco Bagnaia a entamé le week-end portugais comme il l'espérait, en lutte contre Fabio Quartararo, qui l'a devancé de 0"132 en EL2. Ce matin, seuls 45 millièmes les séparaient et ils ont même semblé seuls au monde, s'échangeant la tête du classement durant près de 40 minutes.

Deux semaines après sa chute en tête du Grand Prix d'Émilie-Romagne, qui a définitivement scellé le sacre du Français, le pilote italien avait annoncé avoir bien l'intention de se frotter au nouveau Champion du monde pour vivre deux dernières courses intenses et prendre plaisir à livrer la meilleure performance possible en piste. Après cette première journée clémente au Portugal, le duel attendu se confirme !

"La principale chose, c'est que je me bats encore pour la deuxième place du championnat et, surtout, il y a encore le titre constructeurs et celui des équipes [à attribuer], donc j'aimerais beaucoup pouvoir aider Ducati à gagner ces deux titres. On sait très bien que le titre principal, le plus important, est celui des pilotes mais celui des constructeurs fait toujours plaisir."

"Et puis, de toute façon, ça fait toujours plaisir de se battre contre celui qui a gagné, qui est le plus fort. Ça me plaît et ça me motive. Je sais qu'il court désormais sans trop se poser de questions, donc il est plus détendu et je pense que ce sera une belle bagarre si ça continue comme ça", se réjouit Bagnaia après cette première journée, rappelant un respect non feint pour le nouveau champion : "Je pense qu'il mérite ce titre, il a très bien travaillé cette année, alors c'est normal que je sois content pour lui."

Lire aussi :
Francesco Bagnaia, Ducati Team, Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

"C'était sympa aujourd'hui [en EL1] parce qu'à chaque fois que j'attaquais, j'étais premier, mais ensuite à chaque fois que je rentrais au box, Fabio me passait. C'était sympa à voir, une belle bagarre, et j'aimerais être dans la même situation dimanche", poursuit le pilote Ducati, bien décidé à prendre se revanche après avoir été battu lors du premier Grand Prix de la saison sur place par… Quartararo.

D'emblée dans le rythme

Si le Français dit ne pas être obsédé par ce duel, celui-ci semble tout simplement apporter un vrai plaisir à l'Italien, tout aussi heureux de sa performance du jour que de voir le pilote Yamaha à la hauteur.

"Je pense que mon rythme est l'un des plus forts à l'heure actuelle, comme celui de Fabio. Je pense qu'on est les deux plus forts en ce moment. Mais il a gagné ici à Portimão, en avril, donc j'aimerais avoir une belle bagarre contre lui", reprend-il. "C'est notre meilleur vendredi de l'année, car en termes de rythme on est très forts. Normalement, il faut qu'on travaille un peu plus, cette fois non. Et c'est peut-être aussi la première fois cette année que Fabio comme moi, on est aussi compétitifs dès le départ et c'est très sympa. C'était mon souhait en début de week-end de me battre contre Fabio et ça semble devoir être le cas."

"Demain, le vent semble devoir faiblir", précise Bagnaia auprès du site officiel du MotoGP, "et ce sera beaucoup mieux pour nous, parce que cet après-midi j'ai eu un peu de mal dans le secteur 4 avec ce vent. Mais quoi qu'il en soit, mes sensations sont très bonnes, la moto est super, alors on travaille bien."

"La piste semble un peu plus lente qu'en avril, peut-être parce qu'il fait plus froid, mais mon rythme a été très constant et très bon, donc à l'heure actuelle on n'a pas grand-chose à faire sur la moto, elle est déjà bien. C'est juste à moi de mieux m'adapter à cette piste. Si j'ai quelque chose à améliorer, ce sera le freinage parce qu'en ce moment, avec le grip plus faible qu'offre la piste, la moto est plus difficile à stopper. Mais ça n'est rien, tout fonctionne bien en ce moment."

partages
commentaires

Voir aussi :

Selon Stoner, Honda s'est trop focalisé sur les freins pour Márquez
Article précédent

Selon Stoner, Honda s'est trop focalisé sur les freins pour Márquez

Article suivant

Zarco sent qu'il a une "meilleure utilisation" de la Ducati

Zarco sent qu'il a une "meilleure utilisation" de la Ducati
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021