Preview
MotoGP GP d'Allemagne

Bagnaia entend poursuivre sa série victorieuse en Allemagne

Porté par sa série de succès, Pecco Bagnaia vise haut pour le dernier Grand Prix précédant la pause estivale. S'il sait que le Sachsenring n'est pas son terrain de jeu le plus favorable, il n'a pas oublié la domination exercée par Ducati sur place il y a un an.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Pecco Bagnaia dispute ce week-end son 200e Grand Prix. Sur la lancée de deux épreuves qu'il a dominées, au Mugello puis à Assen, le pilote Ducati n'a qu'un but : confirmer sa forme du moment pour entrer dans la pause estivale en leader, au moins moral et pourquoi pas mathématique. Passé de 39 à dix points de retard au championnat en deux Grands Prix, il en a la possibilité, malgré l'espoir nourri par Jorge Martín de profiter du Sachsenring, où il s'était imposé l'an dernier, pour répliquer.

Bagnaia vient d'enchaîner deux doubles victoires, assorties de l'intégralité des tours de ces sprints et courses principales bouclés en tête. On peut même estimer que la série a commencé un week-end plus tôt, à Barcelone, où il a gagné le dimanche et n'a manqué la victoire le samedi qu'à cause d'une chute en toute fin d'épreuve et qui lui laisse encore un goût très amer.

Cela fait une série en cours de 79 tours menés, mais sur des pistes rapides et fluides. Le Sachsenring s'annonce comme un challenge à part, d'autant que le GP d'Allemagne n'est pas le terrain de jeu le plus favorable à Bagnaia. Il n'y a jamais gagné et n'y compte que deux podiums : une troisième place en Moto2, en 2017, et une deuxième place l'an dernier.

"On va essayer", promet le double champion en titre. "L'année dernière, ça avait été amusant. Le dimanche, la course avait été très bonne. On n'avait pas eu la possibilité de gagner face à Jorge car il s'était très bien défendu dans le dernier tour et il m'avait été très difficile de le dépasser, mais ça avait été fun et j'avais pris du plaisir. Je n'étais pas à 100%, j'avais un peu mal après ma chute du Mans mais je me souviens que mon potentiel était très élevé."

"Je sors de trois week-ends de course lors desquels on a été très, très forts. On est juste passés à côté de l'opportunité de marquer 12 points dans le dernier tour du sprint à Barcelone, mais mis à part ça, tout s'est parfaitement bien passé, notre travail a été fantastique et j'ai tout le temps amélioré mes sensations sur la moto. C'est juste quelque chose qui me motive encore plus, pour continuer comme ça. On sait que notre petit changement d'approche lors des derniers week-ends de course aide et on va essayer de garder le même état d'esprit."

Pecco Bagnaia n'a pas oublié qu'au delà de la victoire de Jorge Martín, c'est son constructeur qui s'était globalement illustré il y a un an. "Le top 5 était intégralement occupé par des Ducati, alors je pense que notre moto convient parfaitement à cette piste et qu'on va à nouveau pouvoir mener une belle bagarre", prédit-il, sachant aussi que le clan Ducati s'est enrichi d'un pilote pas comme les autres cette année puisque Marc Márquez n'a jamais été battu sur ce Grand Prix (uniquement au sprint l'an dernier) depuis qu'il est en MotoGP.

"Je pense qu'il a le potentiel pour se battre pour la victoire ici", concède l'Italien au sujet de son futur coéquipier, pourtant prudent sur la question. "On sait parfaitement à quel point il est bon dans les virages à gauche et ce circuit va intégralement à gauche. Je crois que la concurrence va être élevée et il va être important de le comprendre aussi vite que possible pour peut-être le suivre à certains moments et voir ce qu'on peut faire."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Lewis Hamilton "intéressé" par l'investissement dans une équipe MotoGP
Article suivant En quête de sensations, Zarco doit oublier ses podiums récents au Sachsenring

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France