Réactions
MotoGP GP de France

Bagnaia : Quartararo sera "l'homme à battre" en course

Malgré sa pole, Pecco Bagnaia voit Fabio Quartararo comme le favori au Grand Prix de France... à moins qu'un orage vienne rebattre les cartes.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Comme il y a deux semaines à Jerez, Pecco Bagnaia a été le plus rapide en qualifications au Mans, mais le pilote italien a eu plus de mal à atteindre ce niveau. Troisième en EL4 sans être totalement à l'aise au freinage, Bagnaia a pris le risque de modifier les réglages de suspension sans pouvoir les évaluer. Ce changement a porté ses fruits puisqu'il a pu réaliser la 50e pole de l'équipe Ducati officielle et la 60e de la marque en MotoGP.

"J'étais content ce matin, mais c'est un peu facile d'être rapide sur cette piste quand il fait frais", a expliqué le vice-Champion du monde en conférence de presse. "Dans l'après-midi, en EL4 je n'étais pas sûr de pouvoir jouer la pole parce que j'avais beaucoup de mal. Mon plus gros problème, c'était le freinage. Mais en qualifications, on a fait un pari avec mon chef mécanicien et le technicien d'Öhlins [qui fournit Ducati en suspensions], parce que je ne me sentais pas bien."

"Après ce petit changement, je me suis senti bien à nouveau, comme dans la matinée. J'avais plus d'adhérence, j'arrivais mieux à ralentir la moto et les sensations étaient enfin bonnes. Je suis vraiment content de la pole position. Je suis encore plus satisfait d'avoir trouvé une chose qui m'a beaucoup aidé et je pense qu'on est prêts pour la course de demain."

Bagnaia est certes prêt, mais pas forcément favori. Fabio Quartararo a fait forte impression en EL4, séance destinée à l'évaluation du rythme de course, et le natif de Turin craint particulièrement son rival : "C'est sûr que Fabio est l'homme à battre, mais je pense qu'après ce changement que j'ai fait en qualifications, je suis plus proche maintenant, même si c'est dur à dire."

Pecco Bagnaia et Jack Miller ont offert un doublé à Ducati au Mans.

Pecco Bagnaia et Jack Miller ont offert un doublé à Ducati au Mans.

La météo pourrait totalement compromettre ces pronostics puisqu'un orage a de fortes chances d'éclater aux alentours du départ, avec un risque dépassant désormais les 60%. "Les prévisions disent qu'il va pleuvoir demain", a confirmé Bagnaia. "J'espère que ça ne sera pas le cas mais il semble que ça le sera. Si c'est sec et que je m'élance bien, j'essaierai d'attaquer dès le début et de gérer l'écart, mais si c'est humide, ça sera une autre histoire, parce qu'on ne pourra pas attaquer comme on le voudra au départ, il faudra plutôt contrôler la situation. On n'a pas fait le moindre tour sous la pluie [ce week-end] donc ça pourrait être totalement différent."

Bagnaia a perçu un déclic au Portugal

Quel que soit le déroulement de la course, Pecco Bagnaia a démontré avec sa pole que le succès du Grand Prix d'Espagne n'était pas une performance isolée et qu'il était bel et bien de retour au premier plan après un début de saison loin de ses espérances. Course après course, il a réussi à mieux maîtriser sa nouvelle machine en courbe.

"Ce n'était évidemment pas le début de saison que l'on attendait après les tests [de février]. Mais c'était dur à comprendre, parce qu'on était sur deux pistes où on n'avait pas roulé avec la GP21 l'an dernier. C'était étrange mais on était quand même assez rapides. Au Qatar, ça a été un vrai choc parce que je n'étais pas performant, tout me posait problème, et j'étais assez nerveux."

"On a commencé à travailler, on a vu des progrès lors des courses suivantes, en Argentine et à Austin, et enfin, mes sensations sont revenues à Portimão. Je pense que cette moto n'a pas complètement changé depuis l'an dernier, mais quand on parle de dixièmes, de petites choses peuvent faire la différence."

"C'est la vitesse en courbe [qui a changé]", a-t-il conclu. "Ça nous aide à avoir une trajectoire plus resserrée dans les virages rapides."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Zarco : Battre Bagnaia et Quartararo à la régulière est "dur à imaginer"
Article suivant Aleix Espargaró n'attendra "pas éternellement" une offre d'Aprilia

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France