MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
12 jours
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
25 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
39 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
53 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
67 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
81 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
95 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
102 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
116 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
123 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
137 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
165 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
172 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
186 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
200 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
221 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
235 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
243 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
249 jours
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
263 jours

Bagnaia est reparti de zéro pour la deuxième partie de saison

partages
commentaires
Bagnaia est reparti de zéro pour la deuxième partie de saison
Par :
4 août 2019 à 12:00

Francesco Bagnaia a profité de la pause estivale pour "repartir de zéro", après un week-end cauchemardesque en Allemagne. L'Italien analyse son pilotage et les progrès de sa Ducati.

Francesco Bagnaia dispute une première saison de MotoGP plutôt compliquée, avec seulement trois entrées dans les points depuis le début de saison mais aussi cinq abandons. Le pilote Pramac Ducati a souffert en Allemagne, lors de la dernière course en date, et avoue avoir accueilli la pause estivale avec plaisir.

"J'avais besoin de recharger les batteries, bien que les vacances étaient un peu longues", plaisantait-il en marge du week-end, pour expliquer son état d'esprit. "Après un week-end compliqué comme celui du Sachsenring, il faut tirer un trait et repartir de zéro. C'était une course difficile et je n'étais pas à 100 % sur les plans physique et technique avant cette manche."

Lire aussi :

Il a discuté en profondeur avec son équipe pour résoudre ses problèmes, et les deux parties se comprennent pour essayer de faire progresser l'Italien, en dépit d'un manque de confiance provoqué par de nombreuses chutes cette saison : "Oui, nous en avons discuté et nous allons dans la même direction. Je me sens détendu et confiant face au travail que l'on fait dans le garage. L'an dernier, je suis tombé six fois, en incluant les tests, alors que cette année je suis déjà au double de ce nombre. J'attaque moins mais je tombe davantage. Cela n'aide pas car ça touche votre confiance."

Un style en constante évolution pour s'adapter à la Ducati

Bagnaia s'adapte à la Ducati Desmosedici au fil de la saison, et reconnaît avoir changé son style de pilotage depuis ses débuts dans la discipline : "J'ai commencé avec un style de pilotage en particulier, je l'ai ensuite modifié et ça m'a apporté des avantages, mais aussi des inconvénients. J'ai besoin de comprendre la situation, même si cela ne signifie pas qu'il faille révolutionner mon style. Nous parlons de détails, mais ce sont les détails qui font la différence. Je dois comprendre ce chemin."

Ducati a fait un bon pas en avant cette année, mais le Champion du monde Moto2 en titre pilote encore la version précédente de la Desmosedici, et il ne peut que constater le retard de sa monture. Néanmoins, il remarque aussi les progrès effectués par Honda avec sa moto et identifie les domaines dans lesquels la moto japonaise a pris de l'avance sur la Ducati.

"Je pense que Honda a fait un grand pas en avant avec le moteur, regardez leur vitesse de pointe lors des dernières courses et vous verrez que [Marc] Márquez et [Cal] Crutchlow sont toujours devant tout le monde. La Honda fonctionne, au moins avec Marc. Ils se plaignent de l'avant mais c'est incroyable à quel point Márquez entre dans les virages."

"Je pilote la moto de l'an dernier mais de ce que je peux voir des données, il semblerait que la Desmosedici ait progressé au niveau du cadre, mais il est encore difficile de la faire tourner. Vous devez forcer la moto à tourner, et nos rivaux sont capables de garder une meilleure vitesse dans le virage. De plus, la Ducati n'a plus l'avantage qu'elle avait avant en termes d'accélération."

Article suivant
Le choix de pneus pour la course, un casse-tête pour les pilotes Ducati

Article précédent

Le choix de pneus pour la course, un casse-tête pour les pilotes Ducati

Article suivant

Course - La 50e sereine pour Marc Márquez !

Course - La 50e sereine pour Marc Márquez !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Pilotes Francesco Bagnaia
Équipes Pramac Racing
Tags ducati , bagnaia
Auteur Emmanuel Touzot